British Airways autorise l'usage des appareils électroniques au décollage et à l'atterissage

19 décembre 2013 à 17h36
0
Un peu plus d'un mois après l'autorisation émise par l'EASA concernant l'utilisation des gadgets au décollage et à atterrissage des avions, British Airways autorise désormais ses clients à ne pas éteindre leurs appareils durant ces deux phases longtemps critiques. Il s'agit de la seconde compagnie européenne à faire cette démarche en Europe.

00FA000001884560-photo-british-airways.jpg
Mi-novembre dernier, l'agence européenne en charge de la sécurité aérienne (EASA) libérait l'usage des appareils électroniques dans les avions durant les phases de décollage et d'atterrissage. Une autorisation cependant théorique, puisqu'il restait aux compagnies européennes à l'appliquer dans leurs avions si elles le souhaitaient. En un peu plus d'un mois, deux compagnies ont passé ce cap : Scandinavian Airlines, qui l'applique discrètement depuis visiblement quelques semaines, et British Airways, qui vient de faire une annonce un peu plus solennelle.

« Nous savons que nos clients veulent davantage utiliser leurs appareils portatifs, cette nouvelle devrait donc être la bienvenue » a déclaré le capitaine Ian Pringle, en charge des entraînements de pilotage, au Guardian. Cette autorisation devrait donner « 30 minutes de temps d'écran en plus en moyenne » par trajet en avion.

La démarche a dû être validée par l'autorité de l'aviation civile du Royaume-Uni (CAA). « Les compagnies aériennes ont maintenant accès à une nouvelle méthodologie pour les tests de sécurité des appareils, qui s'avère être un processus relativement rapide, d'autant plus pour certaines compagnies aériennes déjà habituées à ce genre de tests » explique un représentant de la CAA.

Reste que si les voyageurs qui prendront un avion de la compagnie pourront bien utiliser tablette ou ordinateur au décollage et à atterrissage, il faudra tout de même passer les terminaux en mode avion et éteindre toutes les fonctions réseaux. Les appels et autres envois de SMS et de mails ne sont toujours pas d'actualité, alors que la Commission européenne a donné son aval pour l'usage de la 3G et de la 4G dans les avions le mois dernier.

Pour aller plus loin

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
scroll top