Google officialise ses Pixel 7 et Pixel 7 Pro, une évolution tout en douceur

06 octobre 2022 à 16h45
9
7 et 7Pro © Google
© Google

Lors de sa conférence Made by Google, qui a eu lieu aujourd’hui à Paris, Google a présenté officiellement ses nouveaux smartphones, les Pixel 7 et Pixel 7 Pro. Pas de grosse révolution au programme, mais des évolutions bien senties et surtout un rapport qualité/prix qui semble, à nouveau, bien maîtrisé. 

Ils ont fait couler beaucoup d’encre, ces deux-là. Après plusieurs mois de teasing, de rumeurs officieuses, de prototype lâché dans la nature et de fuites, ils sont enfin là. Ce jeudi 6 octobre, Google a levé le voile sur ses nouveaux fleurons en long, en large et en travers. Si l’effet « whaou » n’était logiquement pas au rendez-vous, cette présentation a permis tout de même de confirmer un fait. Après une génération de Pixel 6 clairement réussie, Google affine ses ambitions en faisant preuve de cohérence et de continuité. 

Un design peaufiné à la marge 

Sans surprise, Google ne bouleverse pas l’esthétique inaugurée par la famille Pixel 6 l’an dernier. Les Pixel 7 et 7 Pro adoptent, eux aussi, un module photo en forme de bande latérale. Toujours aussi réussi, ce design inédit se pare d’une nouvelle coquetterie. Désormais, ce bloc photo se compose d’une pièce d’aluminium 100 % recyclée, tandis que les deux capteurs arrière principaux, le grand-angle et l’ultra grand-angle, s’habillent d’une bulle.

Famille Pixel 2022 © Google
© Google

En ce qui concerne, la petite fantaisie colorimétrique de l’an dernier, une couleur en dessous du bloc photo et un dégradé au-dessus, elle n’est pas reconduite. Les Pixel 7 et 7 proposent un dos totalement uni d’une seule couleur. Le Pixel 7 se décline en vert citron, blanc et noir et le 7 Pro en vert sauge, noir et blanc.

Pixel 7 Pro © Google - Pixel 7 Pro
Pixel 7 Pro © Google

Au niveau des dimensions, ils sont toujours aussi sveltes : 156,6 x 73,2 x 8,7 mm pour 197 grammes pour le petit frère et 162,9 x 76,6 x 8,9 mm pour 212 grammes pour le grand. Pour finir, sachez que les deux téléphones sont certifiés IP68.

La puce Tensor G2, la vrai grosse nouveauté 

Comme attendu, les Pixel 7 et Pixel 7 Pro embarquent des dalles de 6,3 et 6,7 pouces. Le premier se contente d’un Full HD+ à 90 Hz, tandis que le second muscle son affichage avec du QHD à 120 Hz. L'un des gros changements se situe sous le capot. En effet, ces nouveaux smartphones inaugurent la Tensor G2 de Google. Pour accompagner cette petite nouvelle, le 7 Pro bénéficie de 12 Go de RAM, et le 7 de 8 Go.

Une puce que nous avons hâte de tester, pour ses performances pures, mais également pour savoir si en matière de dissipation de chaleur, elle fait mieux que le Snapdragon 8 Gen 1. Au niveau du stockage les deux modèles sont logés à la même enseigne avec une version 128 Go et une autre à 256 Go.

Puce Google © Google
© Google

Afin de tenir la distance, le Pixel 7 est alimenté par une batterie de 4 355 mAh et le 7 Pro d’une batterie de 5 000 mAh. Pour reprendre des forces, ils s'appuient sur un chargeur de 30 W. Notons enfin que les deux modèles sont compatibles avec la charge sans-fil. 

Côté photo, Google ne renverse pas la table 

Là encore, la firme de Mountain View ne chamboule pas ses plans. Le Pixel 7 se compose d’un capteur principal de 50 mégapixels (ƒ/1.85) et d’un ultra grand-angle de 12 mégapixels (ƒ/2.2). De son côté, le Pixel 7 Pro reprend à l’identique cette configuration en y ajoutant un téléobjectif de 48 mégapixels (ƒ/3.5) avec un zoom optique x5. À l’avant par contre, Google muscle son jeu.

Par rapport à l’an dernier, le capteur frontal passe de 8 à 10,8 mégapixels et ce dernier prend de nouveau en charge la reconnaissance faciale Face Unlock de Google. 

Snow Pixel 7 Pro © Google
© Google

Au niveau de la vidéo, les deux smartphones sont capables de filmer en 4K et en 1080p à chaque fois en 30 et 60 FPS. Quant aux fonctionnalités, Google tente de s’aligner sur la concurrence puisque ses nouveaux fleurons inaugurent, entre autres, un mode « Motion Blur » qui semble être le pendant du mode Cinématique des iPhone. Le Pixel 7 Pro a même le droit à un mode « Macro Focus » pour filmer, comme c’est précisé, en macro grâce au téléobjectif.

Bien que les nouveautés ne soient pas légion, nous étudierons avec attention lors de nos tests le traitement algorithmique de la nouvelle puce de Google.

Pixel 7, Pixel 7 Pro, Pixel Watch : prix et disponibilités

Disponibles en précommande dès aujourd’hui, les Pixel 7 et 7 Pro seront disponibles à partir du 12 octobre prochain. Les deux smartphones seront lancés, comme dit précédemment, en deux versions : 

  • Le Pixel 7 avec 128 Go de stockage à 649 euros ;
  • Le Pixel 7 avec 256 Go de stockage à 749 euros ;
  • Le Pixel 7 Pro avec 128 Go de stockage à 899 euros ;
  • Et le Pixel 7 Pro avec 256 Go de stockage à 999 euros.


Des offres exclusives accompagnent les précommandes : 

  • un abonnement de trois mois offerts à Google One ;
  • un abonnement de trois mois à YouTube Premium ;
  • des Pixel Buds Pro sont offerts pour l’achat d’un Pixel 7 en précommande ;
  • et une Pixel Watch (Wi-Fi) est offerte pour l’achat d’un Pixel 7 Pro en précommande.

Google Pixel 7 Pro
Google Pixel 7 Pro
Smartphone
date de sortie : 2022
Voir la fiche produit
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
8
Jsp75
J’ai essayé le pixel 6, je suppose que je ne suis plus adapté à l’écosystème Android.<br /> Il fait de belles photos, très belles, vraiment. Le filtrage des appels est pas mal. L’assistance vocale performante. La fonction sommeil plus aboutie, etc… Non c’est pas mal niveau logiciel ! Il a des metros d’avance sur pas mal de domaines sur mon précédent téléphone.<br /> Je viens d’un iPhone 8 et le pixel entraine aussi des régressions.<br /> Je suis un « client captif » d’Apple je pense.<br /> Mes airpod ne se connectent pas toujours tous seuls malgré l’application que j’ai achetée pour.<br /> Ma banque est incompatible Google play. La carte que j’ai commandée pour agréger… Bah pas compatible VISA. Résultats, je ne paie plus avec mon téléphone.<br /> Le capteur d’empreintes est anémique en tout cas avec mon pouce droit… Mais vraiment pas terrible. 2x sur 3 je dois taper le code, et je fais des fautes de frappe. #gros bourrin.<br /> La synchronisation avec ma montre Garmin ne fait plus de notification, je cherche encore. Je dois être un boulet.<br /> Et c’est pas de bol… Le mode vibreur est très, trop discret. Je rate régulièrement des appels importants.<br /> Et quand je les entends, je lutte pour décrocher car l’écran se met en veille…<br /> Le soft air music ne fait pas fonctionner mon AirPlay depuis Spotify. Il faudrait que je root le téléphone, ce que je ne veux pas faire si je veux revendre ce dernier.<br /> Je ne peux plus gérer le temps d’écran de mes enfants… Qui ont des iphone.<br /> L’écran adaptatif est mal calibré, ce qui entraine de la fatigue visuelle . Je pense qu’il faut désactiver la fonction.<br /> Conclusion : j’ai fait une belle c…rie, les pb d’expérience au quotidien me font revenir vers l’iPhone.<br /> Si malgré ces défaut qui pour la majorité viennent plus de moi que de mon téléphone, certains sont intéressés (plus adaptés que moi). Je vends mon pixel 6 avec coque Google a bon prix acheté fin août 2022
drackson
Confirmé tu est captif de la pomme, tous les désagréments ou régression que tu mentionnes ont plutôt un air d’incompatibilité voulu de Apple sur d’autre produits que les leurs, ta banque c’est plus de la paresse de celle-ci de ne pas rendre compatible avec d’autre système que iOS, pour la Garmin je ne me prononce pas car je ne connais pas le produit mais je suspect une application développer aussi par des paresseux qui se concentrent sur iOS et oubli le reste, personnellement mes cartes bancaires et visa fonctionnent parfaitement sur mon Pixel et sur ma montre Ticwatch avec lequel je peux recevoir et répondre aux appels sans problème et aucune coupure, l’écran adaptatif aucun problème de mon coté, la seule chose que je suis en accord avec toi est le lecteur d’empreintes qui est lent et pas le plus performant, j’espère une amélioration avec le Pixel 7.
saerdryl
Marrant moi c’est l inverse j ai revendu l iphone 2 mois après et repris un oneplus
Jsp75
Je dis pas que c’est un mauvais téléphone, c’est un très Bon produit et je comprends tout à fait que beaucoup y trouvent leur compte! Mais effectivement, je suis devenu un consommateur captif , je croyais switcher facilement comme je le fais entre pc et Mac. pour le lecteur d’empreintes, je me sens moins seul du coup. PS: ma banque fait Samsung pay… Allez comprendre la logique… J’ai lâché l’affaire.
arthur6703
Bonjour j’avais un iPhone. J’avais besoin d’un iPhone. Mais j’ai acheté un téléphone random et du coup je suis pas content parce que c’est pas un iPhone.<br /> Top. Il faut juste pas acheter des trucs au hasard et se renseigner suivant ses besoins. (Mais ça peu importe le produit et la marque.)
Jsp75
Ne me jetez pas la pierre, que celui ou celle qui n’a jamais fait une truc bête sur un coup de tête lève le doigt! <br /> La leçon me coûtera un billet et fera un heureux, puisque je vais le vendre quelques euros en dessous de la concurrence sur le bon coin.
jeroboam64
J’ai un huawei nova 5T que je n’echangerai jamais contre un iphone …même si j’en fait rire certains,
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | Insta360 X3 : une caméra spectaculaire
Cette carte graphique NVIDIA atteindrait les 7 000 dollars (non, elle n'est pas pour vous)
Achetez la Switch OLED avec Nintendo Switch Sports pour le prix de la console seule
Epic propose une app pour transformer des objets réels en modèles 3D pour vos jeux
Twitter : la chasse aux spams a commencé... les pertes massives de followers avec !
Stockage en ligne : surprise, le Black Friday est prolongé chez pCloud ! (-85%)
La barre de son Bose TV Speaker chute à son prix le plus bas ce week-end !
The Mandalorian : on a une date de lancement pour la saison 3, et ce n’est pas si lointain
Découvrez le prix soldé de cet écran PC gaming très, très haut de gamme
Le premier trailer pour le prochain film Indiana Jones met un sérieux coup de fouet
Haut de page