Garmin et Asus mettent un terme à leur alliance

27 octobre 2010 à 17h54
0
Garmin et Asus ont aujourd'hui annoncé « leur décision stratégique de modifier leur collaboration commerciale ». En d'autres termes, ils ont confirmé qu'ils mettaient un terme à l'alliance annoncée en février 2009, qui a donné lieu à 6 terminaux vendus sous la marque « Garmin-Asus ». Ces terminaux étaient à mi-chemin entre le téléphone mobile et le GPS autonome.

0000014001900806-photo-garmin-asus-n-vifone.jpg

ASUS développera donc de son côté de nouveaux smartphones sous sa propre marque, « dont certains bénéficieront des services de géolocalisation et de navigation de Garmin ».

Garmin étendra quant à lui « sa capacité de développement d'applications pour terminaux mobiles ». On peut donc s'attendre à ce que le numéro un mondial du GPS autonome, récemment détrôné par TomTom en Europe, vienne le concurrencer sur « certaines plateformes de téléchargement ». L'Android Market sera vraisemblablement servi en premier, non seulement parce qu'une application a déjà été développée dans le cadre de cette alliance déchue, mais aussi parce que TomTom n'est pas encore disponible sur cette plateforme.

Les deux marques assurent quoi qu'il en soit qu'elles continueront à opérer support et mise à jour des produits qu'elles ont lancé conjointement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
scroll top