Le porno banni de Windows Phone

08 juin 2010 à 15h18
0
00C8000003008950-photo-lance-missile-windows-phone-7.jpg
Après l'iPhone et son grand ménage sur l'App Store concernant les applications coquines, voire très coquines, Microsoft déclare désormais également la guerre à la pornographie sur ses mobiles.

Une mesure qui prend la forme d'une série de restrictions affichée en PDF, à l'intention des développeurs qui désireraient proposer leurs travaux sur le Marketplace de Windows Phone. Le contenu non autorisé sur la plateforme est le suivant :
- Sexe / Nudité : les images à caractère sexuel ou suggérant la sexualité (par exemple, attouchements sexuellement provocants, bondage, masturbation) ou encore les images provocantes dévoilant des seins, des organes génitaux, des fesses ou des poils pubiens.
- Tout contenu adulte, ou à la limite du contenu adulte (photos ou textes).
- Contenu apparenté à la pornographie.
- Contenu qui représente ou suggère la pornographie.
- Tout contenu fétichiste en rapport avec la sexualité.
- Tout contenu de nature sexuelle, mettant en scène des enfants ou des animaux.

Une liste de restrictions à la fois vaste et précise, qui bannit tout contenu à caractère sexuel des mobiles de Microsoft à l'approche de la sortie de Windows Phone 7, prévu pour la fin de l'année.

Le porno sur smartphone n'aura bientôt plus nulle part où se cacher... A part sur Android ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Paris en ligne : les sites identifieront pleinement les joueurs
Google Mail et Buzz intègrent Maps dans leurs messages
IPFuck : le nouveau générateur de fausses IP
H220 Intellicable : transformez votre mobile en modem grâce à un câble USB
Adobe : Photoshop Lightroom 3 est disponible !
Froyo et Flash 10.1 sur Android : nos impressions en vidéo
L'Arjel ouvre les paris en ligne
Orange et GotWind : des bottes en caoutchouc pour recharger les mobiles
Un smartphone sous Android à 50 000 dollars
Safari 5 : plus rapide, le navigateur s'enrichira d'extensions
Haut de page