CRISPR-Cas9 : une équipe de chercheurs a créé les premiers lézards génétiquement modifiés

Bastien Contreras Contributeur
03 septembre 2019 à 19h04
0
Lézard albinos
© Doug Menke

Des chercheurs américains sont parvenus à faire naître de minuscules lézards albinos, fruits d'une modification génétique. Il s'agit d'une première mondiale sur une telle espèce, qui pourrait apporter des informations précieuses, notamment quant aux troubles de la vision. Mais la méthode suscite la controverse.

La technique employée par les chercheurs de l'université de Géorgie (États-Unis), CRISPR-Cas9, est déjà connue de la communauté scientifique. Cependant, elle n'avait jamais été appliquée à des reptiles, en raison des particularités de leur processus de reproduction.

Une opération sur l'œuf non fécondé

En effet, chez ces animaux, la femelle conserve le sperme du mâle pendant une période relativement longue, avant que l'œuf ne soit effectivement fécondé. Par conséquent, il est difficile de prévoir le moment exact de la fécondation. Or, la méthode utilisée nécessite un timing précis pour que la modification génétique puisse avoir lieu.

Dans leurs derniers travaux, les scientifiques ont injecté l'outil CRISPR-Cas9 dans des œufs non fécondés, situés dans des ovaires de lézards femelles. Après éclosion de ces œufs, ils ont constaté que plusieurs individus présentaient une modification génétique, qui, en l'occurrence, se traduit par un albinisme. Ce résultat prouve donc que le composant injecté peut rester actif pendant plusieurs jours, voire semaines, dans l'œuf non fécondé.

Débats autour des manipulations génétiques

CRISPR-Cas9 est un « outil » assimilé à une paire de ciseaux génétiques. Son principe est d'insérer, supprimer, modifier ou remplacer l'ADN au sein du génome d'un organisme vivant. L'idée de cette méthode, déjà utilisée chez des mammifères, des oiseaux ou des poissons, serait donc de pouvoir « réparer » génétiquement un individu, en désactivant un gène causant des troubles ou en ajoutant un qui manquerait.

Mais la technique ne fait pas l'unanimité. Certaines voix se sont en effet élevées pour dénoncer ces manipulations génétiques, qui pourraient permettre de concevoir des bébés humains « sur mesure ».

Dans le cas de l'étude des chercheurs de l'université de Géorgie, l'outil a contribué à créer des lézards albinos de la taille d'un doigt. Et cette anomalie génétique n'a pas été choisie au hasard : elle pourrait permettre de mieux comprendre les troubles de la vision dont souffrent généralement les êtres humains atteints d'albinisme.

Malgré les controverses, certains scientifiques continuent donc de faire confiance à CRISPR-Cas9 pour y voir plus clair sur le fonctionnement humain.

Source : Independent
4 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top