Des mini-cerveaux de laboratoire reproduisent l'activité cérébrale de bébés prématurés

Benoît Théry Contributeur
08 septembre 2019 à 09h17
0
Cerveau neurone

En juin 2019, des scientifiques des université de Kyoto et de Californie ont créé des cerveaux miniatures artificiels, qui montraient une activité neuronale semblable à celle d'un cerveau humain simplifié.

Deux mois plus tard, les scientifiques de l'université San Diego, en Californie, obtiennent un résultat similaire. Mais l'activité de leurs cerveaux artificiels semble cette fois plus proche de celle d'un bébé prématuré.

Signaux de bébés et machine learning

La création de cerveaux artificiels n'est pas nouvelle. Grâce à l'utilisation de cellules souches, les scientifiques en réalisent maintenant depuis près d'une décennie. En général, ces cerveaux servent à étudier la mise en place de structures, comme la construction de vaisseaux sanguins par exemple. Par le passé, d'autres chercheurs ont utilisé ce procédé pour comprendre le fonctionnement du virus Zika, susceptible de provoquer une microcéphalie chez les nouveaux-nés.

Cette fois, l'équipe d'Alysson Muotri, directrice du programme Stem Cell et professeure au département de médecine moléculaire et cellulaire, a utilisé des électrodes afin de mesurer l'activité cérébrale issue de ses créations. Il apparaît alors que ces signaux se complexifient avec le temps : émergents à deux mois de croissance, ils deviennent de plus en plus fréquents, et utilisent des fréquences de plus en plus variées.

Observant cela, les scientifiques ont bâti un algorithme basé sur l'activité cérébrale de 39 bébés prématurés âgés de six à neuf mois. Résultat : les fréquences issues de l'algorithme sont semblables, voire identiques à celles mesurées sur les cerveaux artificiels.

Pour autant, il apparaît impossible de dire si les cerveaux sont « conscients », ou s'ils « réfléchissent ». Alysson Muotri rappelle néanmoins que lorsque les cellules atteignent un certain niveau de complexité, elles peuvent s'organiser pour former quelque chose ressemblant à un cortex, qui joue un rôle important dans ce que l'on appelle la « conscience ».

Des boules blanches dans une soupe rouge

En apparence, les cerveaux développés par les chercheurs ne ressemblent pas à des cerveaux humains. Ce sont effectivement des mini-cerveaux, ne mesurant qu'un demi-centimètre. Ils ne devraient pas grossir davantage, leurs réseaux de neurones ayant arrêté d'évoluer après neuf à dix mois de croissance. Ils sont blancs, et s'apparentent à de petites boules sphériques cultivées dans une « soupe rougeâtre », d'après les mots d'Alysson Muotri.

C'est donc bien leur activité qui les rapproche de notre cerveau. Les études précédentes ont mesuré que les cerveaux réalisés en laboratoire produisaient environ 3 000 signaux par minute. Dans cette nouvelle étude, les neurones en produisaient près de 300 000 par minute, ce qui, selon Alysson Muotri, est « plus proche d'un cerveau humain ».

Alors, que contiennent ces signaux ? Mystère. Alysson Muotri le dit : « nous ne pouvons pas le savoir, parce qu'un cerveau embryonnaire est une vraie boîte hermétique ». On peut supposer que la plupart de ces signaux contiennent en premier lieu des instructions pour « s'auto-connecter », ou se connecter à quelque chose d'autre.

À terme, l'équipe souhaite reproduire des troubles du développement, notamment de l'autisme, afin de mieux comprendre comment le cerveau évolue dans ces cas.

Source : LiveScience
3 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top