Une IA du MIT capable de prévoir les cancers du sein avec 5 ans d'avance

29 juin 2019 à 17h45
0
santé conenctée

Le MIT (Massachusetts Institut of Technology) a annoncé début mai avoir développé une intelligence artificielle capable de prévoir les cancers du sein avec cinq ans d'avance. Une nouveauté qui permettrait de prévenir la maladie plutôt que de faire subir du stress inutile et des traitements éprouvants aux malades.

Une IA qui a fait ses preuves

Cette IA a été testée dans les locaux du Massachusetts General Hospital sur plus de 60 000 patients, et avec plus de 90 000 mammographies pratiquées. L'IA a été créée afin d'identifier le développement de tumeurs malignes dans les tissus mammaires, là où l'expertise humaine ne peut les détecter. La Professeure Regina Barzilay, elle-même ancienne malade et responsable du programme au MIT, espère que ces systèmes permettront aux médecins de « personnaliser le dépistage en fonction des risques qu'une femme présente de développer un cancer, plutôt que d'adopter une approche unique pour tout le monde ».

Elle prend pour preuve les résultats des études menées par le MIT, qui avaient révélé que 31 % des 60 000 sujets concernés avaient été diagnostiqués malades d'un cancer, contre 18 % avec des méthodes traditionnelles.

Un dépistage enfin généralisé

Deuxième annonce importante du MIT : l'IA sera à même de dépister le cancer du sein chez un malade, quelle que soit sa couleur de peau. En effet, les femmes noires ont 42 % de risques supplémentaires de décéder de cette maladie, à cause des lacunes des précédentes générations de machines utilisées jusqu'ici, mais aussi à cause des méthodes médicales utilisées, qui se basaient davantage sur les antécédents du patient et de sa famille que sur sa condition physique réelle.

La Professeure Constance Lehman, qui enseigne à Harvard, regrette le peu de soutien de la part de la communauté médicale pour permettre une stratégie de dépistage liée au risque plutôt qu'à l'âge : « C'est dû au fait que nous n'avions pas les outils fonctionnels pour évaluer le risque chez la femme ».
Cette nouvelle intelligence artificielle permet ainsi un dépistage plus performant, mais surtout plus équitable pour les patientes. Cependant la question de la fréquence de dépistage reste en suspens puisque l'American Cancer Society souhaite mettre en place un dépistage annuel dès 45 ans, là où l'US Preventive Task Force conseille un examen tous les deux ans dès 50 ans.

Source : Techcrunch
7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top