Une app mobile pour diagnostiquer les otites en "écoutant" votre oreille

Bastien Contreras Contributeur
19 mai 2019 à 19h21
0
Application mobile détecter otite
© Dennis Wise/University of Washington

Des chercheurs américains ont mis au point une application pour smartphone capable de détecter les signes d'une otite chez l'enfant. Outre le téléphone, un seul accessoire est requis : un entonnoir en papier.

Les otites sont des affections particulièrement fréquentes chez les enfants, correspondant à une inflammation de l'oreille externe ou moyenne. Mais elles ne sont pas forcément faciles à détecter, en particulier chez les plus petits, qui ont du mal à exprimer leurs symptômes.

Étudier la réflexion du son dans l'oreille

Pour résoudre ce problème, des chercheurs de l'université de Washington, à Seattle (États-Unis), ont développé une application mobile en mesure d'effectuer un premier diagnostic. Son fonctionnement est accessible à tous et ne requiert qu'un simple entonnoir en papier, en plus du smartphone. Il suffit de placer le dispositif à l'entrée du canal auditif, et un léger son continu sera émis pendant 150 millisecondes.

C'est ensuite en fonction de la réaction de l'oreille que sera établi le diagnostic. En effet, une otite se traduit par une accumulation de fluides derrière le tympan. Une telle présence modifie inévitablement la façon dont le son est renvoyé par l'oreille, ce qui permettra alors à l'application de conclure à la présence d'une infection.

Le smartphone ne remplacera pas le médecin

L'appareil a été testé sur 53 enfants, âgés de 18 mois à 17 ans. Et les résultats se sont avérés concluants, puisque le taux de précision a atteint 85 %. Soit un chiffre comparable avec des outils médicaux tels que le tympanomètre.

Néanmoins, l'application mobile n'a pas pour vocation de se substituer à l'analyse du médecin. Au contraire, il s'agit simplement de déterminer s'il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un spécialiste, pour confirmer le premier diagnostic et obtenir une ordonnance. En somme, l'application vise un usage semblable à celui d'un thermomètre pour mesurer la fièvre.

Quoi qu'il en soit, il lui faudra obtenir diverses autorisations réglementaires avant de pouvoir pénétrer sur le marché. Les scientifiques entendent commencer par les États-Unis, en recevant l'agrément de la Food and Drug Administration d'ici la fin de l'année.

Source : NewScientist
3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top