Une app mobile pour diagnostiquer les otites en "écoutant" votre oreille

19 mai 2019 à 19h21
3
Application mobile détecter otite
© Dennis Wise/University of Washington

Des chercheurs américains ont mis au point une application pour smartphone capable de détecter les signes d'une otite chez l'enfant. Outre le téléphone, un seul accessoire est requis : un entonnoir en papier.

Les otites sont des affections particulièrement fréquentes chez les enfants, correspondant à une inflammation de l'oreille externe ou moyenne. Mais elles ne sont pas forcément faciles à détecter, en particulier chez les plus petits, qui ont du mal à exprimer leurs symptômes.

Étudier la réflexion du son dans l'oreille

Pour résoudre ce problème, des chercheurs de l'université de Washington, à Seattle (États-Unis), ont développé une application mobile en mesure d'effectuer un premier diagnostic. Son fonctionnement est accessible à tous et ne requiert qu'un simple entonnoir en papier, en plus du smartphone. Il suffit de placer le dispositif à l'entrée du canal auditif, et un léger son continu sera émis pendant 150 millisecondes.

C'est ensuite en fonction de la réaction de l'oreille que sera établi le diagnostic. En effet, une otite se traduit par une accumulation de fluides derrière le tympan. Une telle présence modifie inévitablement la façon dont le son est renvoyé par l'oreille, ce qui permettra alors à l'application de conclure à la présence d'une infection.

Le smartphone ne remplacera pas le médecin

L'appareil a été testé sur 53 enfants, âgés de 18 mois à 17 ans. Et les résultats se sont avérés concluants, puisque le taux de précision a atteint 85 %. Soit un chiffre comparable avec des outils médicaux tels que le tympanomètre.

Néanmoins, l'application mobile n'a pas pour vocation de se substituer à l'analyse du médecin. Au contraire, il s'agit simplement de déterminer s'il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un spécialiste, pour confirmer le premier diagnostic et obtenir une ordonnance. En somme, l'application vise un usage semblable à celui d'un thermomètre pour mesurer la fièvre.

Quoi qu'il en soit, il lui faudra obtenir diverses autorisations réglementaires avant de pouvoir pénétrer sur le marché. Les scientifiques entendent commencer par les États-Unis, en recevant l'agrément de la Food and Drug Administration d'ici la fin de l'année.

Source : NewScientist

Bastien Contreras

Ingénieur télécom reconverti en rédacteur web. J'écris sur les high tech, les jeux vidéo, l'innovation... J'ai d'ailleurs été responsable d'accélérateur de startups ! Mais je vous réserve aussi d'autr...

Lire d'autres articles

Ingénieur télécom reconverti en rédacteur web. J'écris sur les high tech, les jeux vidéo, l'innovation... J'ai d'ailleurs été responsable d'accélérateur de startups ! Mais je vous réserve aussi d'autres surprises, que vous pourrez découvrir à travers mes articles... Et je suis là aussi si vous voulez parler actu sportive, notamment foot. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est comme du FIFA, mais ça fait plus mal aux jambes.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (3)

Felaz
Et ce n’est que le début de la santé connectée ! Si cela peut éviter des consultations médicales pour des simples “bobos”, c’est plutot une bonne idée pour les parents
Rumpelstiltskin
Une otite ce n’est pas un simple bobo
philumax
“Une otite ce n’est pas un simple bobo”<br /> Effectivement, c’est peut-être le début d’une infection plus grande.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet