Cdiscount poursuit sa diversification en lançant une assurance santé

le 12 avril 2019 à 06h01
0
cdiscount santé matmut couv.png

L'un des acteurs majeurs du e-commerce en France va proposer une solution santé à ses clients après avoir noué un partenariat avec la société d'assurance mutuelle Matmut.

Outre sa place importante dans le secteur du e-commerce français, Cdiscount a décidé de poursuivre sa diversification et de mettre un pied dans le marché de la santé en proposant un nouveau service à ses visiteurs et abonnés : Cdiscount Santé. Pour cela, la filiale du groupe Casino s'est associée à la Mutuelle Ociane Matmut, forte d'un portefeuille de 670 000 clients en France.

Trois offres distinctes proposées


La nouvelle complémentaire santé Cdiscount Santé propose trois offres distinctes : la gamme économique Essentiel 1 à partir de 17 euros par mois, la gamme confort Essentiel 2 à partir de 25 euros par mois, puis la gamme optimale Essentiel 3 à 31 euros par mois. La part hypothétique de prise en charge de la mutuelle monte crescendo selon l'offre privilégiée, avec une complémentaire qui propose des remboursements sur les frais d'hospitalisation, de consultations, de pharmacie, optique et dentaire.

Cdiscount Santé promet 20 % d'économie sur la cotisation par rapport aux garanties Ociane Santé Évolution classiques. Bien qu'il faille passer par le site du commerçant en ligne, la gestion des contrats et le règlement des prestations restent assurés par la Matmut. En outre, les offres intègrent des services digitaux comme un coaching santé en ligne pour gérer son stress, ou un service de téléconsultation médicale avec la possibilité de joindre un médecin en moins de 3 minutes 24h/24 et 7j/7 en passant par le service web Medaviz.

cdiscount santé.png
Page web de Cdiscount Santé

Peu de détails sur la couverture : le passage par le devis devient ainsi quasi obligatoire


On peut tout de même regretter l'absence de fiche tarifaire précise ou de détails chiffrés sur le montant et le pourcentage de prise en charge de certains actes bénins et courants. Le site vous impose en effet de passer par un devis très gourmand en données personnelles pour pouvoir avancer dans votre réflexion.

Les discussions entre Cdiscount et Mutuelle Ociane Matmut ont débuté il y a plusieurs mois, dès le second semestre 2018. Les deux y ont vu une opportunité : celle de mettre un pied sur le secteur de la santé pour Cdiscount et ses 22 millions de visiteurs uniques par mois, et celle de parfaire sa digitalisation pour la Matmut, qui compte de manière plus générale près de 3,2 millions de sociétaires et a enregistré 6,8 millions de contrats.

Il s'agit du tout premier partenariat conclu dans l'Hexagone entre un acteur majeur du e-commerce et un organisme de complémentaire santé.

Modifié le 12/04/2019 à 12h22
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top