Des autocollants électroniques pour sauver des vies ?

Matthieu Legouge Contributeur
21 octobre 2018 à 18h50
0
FlexiLab

Une équipe de chercheur vient de mettre au point ce dispositif médical électronique d'un nouveau genre. Collé sur la peau, ce sticker pourrait aussi bien permettre de surveiller l'activité physique des sportifs que de sauver des vies en offrant une solution de contrôle en temps réel pour les personnes atteintes de maladies cardiaques.

Des smart stickers au service de la santé

Les chercheurs de l'Université de Purdue n'en sont décidément pas à leur coup d'essai ! Après avoir mis au point des autocollants électroniques permettant de transformer des jouets en capteurs connectés à l'IoT, ils ont aussi participé à élaborer conjointement avec les chercheurs de Facebook à créer un brassard qui permet d'entendre par la peau.

Cette nouvelle recherche, publiée dans ACS Advanced Materials and Interfaces, possède un fort potentiel dans le domaine de la e-santé. Composé de cellulose, un matériau qui a l'avantage d'être biocompatible et respirant, ces « autocollants intelligents » peuvent être utilisés pour surveiller l'activité physique du porteur et l'alerter en temps réel sur son état de santé.

Les smart stickers pourraient donc bien se voir adoptés par les sportifs de haut niveau puisqu'ils permettront de surveiller leur activité physique tout en faisant de l'exercice et même en nageant ! Ces autocollants en « papier », pratiquement imperceptible sur la peau pour le porteur, sont en effet recouvert d'une molécule hydrophobe qui a également la particularité de repousser les bactéries.

Sauver des vies et réduire les coûts

Mais ce n'est pas tout, de nombreuses applications sont envisageables pour ces stickers. Ils pourraient ainsi être utilisés pour surveiller l'activité cardiaque de personne malade ou qui vient de subir une opération du cœur. Cette surveillance en temps réel permettrait de déceler tout problème de santé d'une façon bien plus rapide et précise qu'une visite régulière chez un médecin et il serait donc plus que probable qu'elle puisse sauver des vies. Les professionnels de la santé pourraient également avoir recours à ce nouvel objet jetable et peu coûteux, par exemple pour surveiller le sommeil de leur patient, ce qui est particulièrement utile, encore une fois, pour déceler des éventuels problèmes cardiaques.

Ramses Martinez, le responsable de l'équipe de recherche, détaille : "Pour la première fois, nous avons créé des dispositifs électroniques portables pouvant être facilement fixés à la peau et fabriqués à partir de papier afin de réduire les coûts de la médecine personnalisée".

La technologie a fait l'objet d'un brevet et les chercheurs de Purdue recherche maintenant des partenaires pour tester et commercialiser leurs smart stickers.

"Le faible coût de ces dispositifs portables et leur compatibilité avec les techniques de fabrication à grande échelle permettront l'adoption rapide de ces nouveaux capteurs portables entièrement jetables dans diverses applications de soins de santé nécessitant des systèmes de diagnostic à usage unique", a expliqué Ramses Martinez.

Vous pouvez voir ci-dessous une courte vidéo de présentation de la technologie. D'autres vidéos présentant ces autocollants en forme de petits serpentins sont disponibles sur la chaine YouTube FlexiLab Purdue.

0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top