Cette école fournit des smartphones sans Internet à ses élèves pour contrer l'addiction aux écrans

31 janvier 2023 à 13h30
12
© Creative Christians / Unsplash
© Creative Christians / Unsplash

Las de voir ses élèves avec les yeux constamment rivés sur leurs écrans, un internat américain a décidé de se lancer dans une « expérience sociale » : interdire le smartphone pour le remplacer par un Light Phone, un mobile sans Internet qui n’offre que peu de fonctionnalités.

Les dirigeants de la Buxton School, située dans le Massachusetts, ont pris cette décision après qu’un élève a diffusé en direct une altercation physique, devenue le principal sujet de discussion au sein de l’établissement. Avant cela, ils étaient déjà fatigués de voir leurs élèves passer leur temps sur leur smartphone au détriment de leur vie sociale, un phénomène qui a largement empiré après la pandémie.

Des élèves plus sociaux et moins isolés

« Nous avons constaté que nos étudiants s'étaient de plus en plus désengagés de la vie réelle, leurs téléphones devenant leur univers », explique John Kalapos, chef d'établissement associé de l’internat. Depuis le mois de septembre, celui-ci a donc décidé ce qu’il qualifie d’« expérience sociale » : interdire l’utilisation du smartphone aussi bien aux élèves qu’aux professeurs. À la place, des Light Phones, à 300 dollars l’unité, ont été donnés aux participants. 

S’ils sont dépourvus d’Internet, d’appareil photo ou d’applications, ces mobiles permettent tout de même de téléphoner et d'envoyer des SMS. En outre, les élèves sont autorisés à garder leur ordinateur portable, leur montre connectée ou leur tablette sous conditions, leur permettant d’accéder aux réseaux sociaux. Selon John Kalapos, l’idée n'est pas de couper complètement les adolescents du monde extérieur, mais de rendre plus difficile l'accès à Internet à tout moment.

© The Light Phone
© The Light Phone

Sans surprise, les élèves n’ont pas été très emballés à l’idée de devoir abandonner leur smartphone lors de l’annonce, l’expérience étant en cours depuis septembre. Leur avis a changé depuis. Ils sont moins isolés et profitent davantage d’autres activités. Yamalia Marks, 17 ans, élève de terminale à Buxton, assure que se séparer de son smartphone a été très bénéfique : « Je suis beaucoup plus heureuse d'être moins présente sur les médias sociaux. Je pense que j'ai été beaucoup plus consciente de moi-même. »

Les réseaux sociaux néfastes pour la santé mentale des jeunes

Cette expérience va de pair avec plusieurs études qui démontrent que les réseaux sociaux ont un impact néfaste sur la santé mentale des jeunes, un phénomène aggravé par les réseaux sociaux et le cyberharcèlement. Ils peuvent ainsi causer plusieurs pathologies comme de l’anxiété ou des troubles alimentaires chez certains.

Il faut tout de même noter que l’internat de Buxton a été en mesure de mettre en place cette expérience, car il n’abrite que 57 élèves. Par ailleurs, l’année au sein de l’établissement s’élève à quelque 60 000 dollars.

Mathilde Rochefort

Avide de nouvelles technologies et particulièrement férue de la marque à la pomme, j’en fais mon métier depuis près d’une décennie. Réseaux sociaux, IA et autres applications… Je partage mon expertise...

Lire d'autres articles

Avide de nouvelles technologies et particulièrement férue de la marque à la pomme, j’en fais mon métier depuis près d’une décennie. Réseaux sociaux, IA et autres applications… Je partage mon expertise quotidiennement sur le World Wide Web.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (12)

Bestdoud
300 dollars juste pour téléphoner et envoyer des SMS c’est cher<br /> Ça fait calculatrice scientifique au moins ?
Space_Boy
Enfin on commence à se rendre compte de la toxicité de Internet. Je l’utilise tous les jours pour tout et n’importe quoi, mais je ne sais plus un gamin…
baazul
Oui ça fait cher. Mon fils à un Nokia classique qui a couté 40€ et ça fait le job.
jcc137
Toxicité ???<br /> Vous pensez que l’oisiveté intellectuelle est une bonne chose ?<br /> D’autant qu’il a été démontré que l’usage du smartphone développe la créativité et les capacité neurologiques.<br /> Le seul danger est l’isolation sociale qu’il faut maîtriser, et encore pour certains sujets sensibles. Beaucoup d’enfants ne sont pas concernés et préfèrent se retrouver entre eux pour organiser leur activité, et par là même, le lien social de leur âge.C’est le cas de mes petits-enfants et de leur camarades.
smover
Oui les écrans sont toxiques et particulièrement le smartphone.<br /> Je t’invite à te cultiver vraiment sur la question en lisant « La Fabrique du crétin digital » de Michel Desmurget (Directeur de Recherche à l’Inserm…) : cet essai est une précieuse et rigoureuse synthèse des études scientifiques parues sur le sujet. Les 100 pages de bibliographie sont édifiantes.<br /> Pourquoi crois-tu que les enfants des millionnaires de la silicon vallée sont dans des écoles hors de prix sans écrans à ton avis ? Pour les saouler ou au contraire leur donner un maximum de chances de réussite parce qu’ils connaissent les conséquences cognitives et sociales des réseaux sociaux qu’ils ont créé ?
jcc137
Je ne suis pas partisan des lectures à charge. On peut faire dire ce qu’on veut aux statistiques, nous politiques en sont des spécialistes en la matière.<br /> Je répète donc, la plupart des enfants préfèrent des présences sociales à des présences numériques.<br /> Sinon pour donner de mon côté, un exemple de réussite par un obsédé des écrans, lisez la biographie de Bill Gates.
Blackalf
jcc137:<br /> Je ne suis pas partisan des lectures à charge.<br /> Et pourtant, le seul moyen d’être réellement objectif est de lire ce qui est à charge autant que ce qui est à décharge, et ensuite analyser les deux.<br /> Entendre la version d’une partie et non des deux ne permet jamais un jugement objectif.
jcc137
Je suis d’accord avec vous, sauf que les écrans ne rendent pas débile tous les enfants. Plusieurs cas où les enfants et ados ayant des écrans dans leur chambre, ont révélé des faits extrêmes d’asociabilité. C’est une situation que des parents avertis doivent bannir pour leurs enfants.<br /> Autrement, les écrans rendent plus productifs les enfants qui les utilisent à juste dose.<br /> Écrire un bouquin sous forme de thriller, n’est pas pour moi ce qui sera le plus utilement préventif.
Space_Boy
Je simplifie mais la liste est longue sans doute. Quelques examples qui me viennent à l’esprit:<br /> les spams dans les émails<br /> les vidéos à gogo plus débiles que l’autre<br /> les harcèlement et insultes sur les réseaux<br /> les cheats dans les jeux videos<br /> tout les trucs un peu louche<br /> …<br /> Il y a plein de bonnes choses, mais franchement, c’était mieux avant (allez…j’exagère un peu).<br />
jcc137
Vous voyez le verre à moitié vide LOL, et l’autre moitié est ce que vous avez énuméré .<br /> Sans blaguer, vous occultez le côté culturel et éducatif, Wikipédia par exemple et pour lequel, chaque année, je fais un petit don pour le bien social et intellectuel de l’humanité.<br /> D’ailleurs je veux comme épitaphe sur ma tombe « il a sauvé le Net »
vargace
« l’usage du smartphone développe la créativité et les capacité neurologiques. »<br /> MDR, ça développe la connerie surtout. La créativité c’est plutôt quand on s’ennui et qu’on active son cerveau pour créer qq chose. Glander sur tiktok ça développe rien de bon.
jcc137
Quelles sont vos études sur la question pour infirmer celles de gens qui ont travaillé ce domaine de façon bien plus sérieure que vous ?
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet