CES 2015 : Qualcomm concurrencera Nvidia dans l'automobile

12 janvier 2015 à 16h39
0
Qualcomm veut concurrencer Nvidia sur le segment de l'automobile en proposant, en plus de ses modems cellulaires, une déclinaison automobile du Snapdragon.

Qualcomm compte investir un nouveau segment sur le marché de l'automobile. Numéro un de la connectivité en voiture, fournisseur en modems cellulaires (2G, 3G ou 4G) de nombreux constructeurs depuis dix ans, le concepteur de puces propose depuis le CES 2014 une déclinaison automobile d'un Snapdragon, que nous avons déjà rencontrée en mars 2014 dans une vidéo d'un concept Mercedes-Benz, et que nous redécouvrons cette année au CES 2015.

Qualcomm propose plus précisément le Snapdragon 602A, avec le A de automotive, qui n'est pas qu'une simple variante d'une puce existante. Cette puce bénéficie de multiples spécificités.

0140000007848747-photo-qualcomm-snapdragon-602a.jpg

Elle recourt pour commencer à un procédé de fabrication particulier du fondeur TSMC, le 28 LZ au lieu de l'habituel 28 LP. Une telle puce doit effectivement offrir une plus grande fiabilité et une plus grande résistance. En voiture, les équipements subissent des vibrations, des températures extrêmes (lorsque la voiture est garée au soleil ou en plein froid), et ils doivent offrir une durée de vie nettement supérieure à celle d'un appareil mobile.

Sur le plan fonctionnel, le Snapdragon 602A offre une combinaison inédite d'éléments. La puce tout-en-un comporte naturellement un CPU, avec quatre cœurs Qualcomm Krait 300 conventionnels en l'occurrence, cadencés jusqu'à 1,2 GHz. On trouve une spécificité dès le GPU, puisque le Qualcomm Adreno 320 prend ici en charge jusqu'à trois écrans HD tactiles simultanément (un pour les instruments derrière le volant, deux pour la planche de bord). En termes d'imagerie, le SoC dispose de cinq entrées pour caméras et de prédispositions pour l'assemblage des flux (stiching pour reconstitution 3D). Sur le plan sonore, la puce comporte des DSP permettant de gérer de concert la musique/la radio, les instructions vocales et les sons d'alerte (signal de ceinture, de clignotant). On trouve enfin un composant dédié au traitement des données provenant de toutes sortes de capteurs (radar, lidar, ultrasons, etc.).

Le Snapdragon 602A n'est à ce jour exploité dans aucun véhicule commercial. Et Qualcomm a lui-même construit les concepts sur lesquels il fait ses démonstrations, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas été conçus par les constructeurs automobile. On ne sait pas quand cette solution se concrétisera.

Signalons au passage que Qualcomm poursuit ses efforts en matière de connectivité. Il propose notamment une nouvelle solution de communication inter-véhicules, basée sur la norme IEEE 802.11p, qui ouvre à de nouveaux usages, en particulier en matière de pilotage automatique.

Quoi qu'il en soit, Qualcomm étend sa portée sur le marché de l'automobile, et confirme cette tendance de la transposition sur ce marché de technologies et de concepts issus de l'électronique grand public.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Remix : quand Android s'inspire de Windows 8.1 dans un clone de Microsoft Surface
Sport connecté : le coach virtuel, la tendance de 2015 ?
Comme les États-Unis en 2001, ira-t-on vers un
Infos US de la nuit : baisse moins forte que prévue des ventes de PC en 2014
Windows 7 SP1 : la fin du support standard est prévue pour aujourd'hui
Spotify désormais majoritairement utilisé sur smartphones et tablettes
OpCharlieHebdo, Anonymous prépare une vengeance (màj)
Les sites Radins, Cuisine AZ, Passeport Santé, et Météocity rejoignent la galaxie M6
CES 2015 : Gigabyte à fond sur les portables gamer
Microsoft réprimande Google pour la divulgation d'une vulnérabilité sur Windows 8.1
Haut de page