CES 2012 : l’AR.Drone 2.0 de Parrot passe à la HD !

09 janvier 2012 à 08h25
0
Au milieu d'une salle comble, le stand de Parrot ne passait pas inaperçu. Et pour cause, un Drone enchainait des loopings assez spectaculaires. En s'approchant, on pouvait voir qu'il s'agissait du tout nouveau quadricoptère de la marque, baptisé AR.Drone 2.0 !

L'AR.Drone premier du nom commençait à se faire « vieux », eh bien le voilà désormais remplacé par l'AR.Drone 2.0. Si le concept du quadricoptère piloté en Wi-Fi via un smartphone ou une tablette (iOS et Android) reste le même, quelques évolutions intéressantes font leur apparition. Tout d'abord, le design a été légèrement peaufiné. Deux coques sont toujours fournies (une d'intérieur, l'autre d'extérieur), mais les coloris ont changé et surtout les protections en polypropylène ont été renforcées au niveau des parties sensibles (la caméra frontale et le ventre de la bête où se cache l'électronique).

000000FA04862104-photo-parrot-drone-2.jpg
000000FA04862120-photo-parrot-ar-drone-2-0.jpg

L'AR.Drone 2.0 de Parrot


Ensuite, la caméra frontale devient HD : elle filme en 1 280 x 720 pixels. Pour compléter cette progression, Parrot propose maintenant l'application AR.FreeFlight 2.0. Elle donne accès aux commandes de pilotage mais permet aussi d'enregistrer photos et vidéos en HD sur son device, de sauvegarder ses données de vol (altitude, vitesse, durée, lieu) et de les partager avec la communauté AR.Drone. L'accent a d'ailleurs bien été placé sur le communautaire, avec les sections AR.Drone Academy (géolocalisation des meilleures zones de vol), Guest Space (accès aux meilleures vidéos de pilotes), Photo/Vidéo (consultation de ses chefs-d'œuvre et partage sur YouTube).

012C000004862106-photo-parrot-drone-2-2.jpg
012C000004862108-photo-parrot-drone-2-3.jpg

La caméra frontale devient HD, l'application FreeFlight 2.0 propose de nouvelles fonctionnalités


0096000004862110-photo-parrot-drone-2-4.jpg
En plus des deux capteurs à ultrasons déjà présents sur le premier Drone (contrôle de l'altitude jusqu'à 6m), Parrot a ici ajouté un capteur de pression permettant d'augmenter la stabilité à haute altitude (entre 6 m et la portée maximum du Wi-Fi). Et cet AR.Drone 2.0 se voit désormais doté d'un magnétomètre 3D, en clair une boussole, permettant à l'objet volant de comprendre dans quel sens il se trouve pas rapport au pilote, évitant ainsi la délicate inversion des commandes quand on le fait revenir face à soi. Le prix reste inchangé, 299 € et la disponibilité en France se situera au deuxième trimestre 2012.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Scanner iPad, guitare et manette de jeu iPhone : ION fait dans le ludique
L'OTAN est encore victime de pirates
CES 2012 : de l’AirPlay et une radio avec écran tactile chez Pure
Inde : RIM, Nokia et Apple seraient mêlés à une affaire d'espionnage
Emploi : avec sa v3, Remixjobs confirme ses ambitions
La NASA ouvre un répertoire de code open source
Eton : panneau solaire et dynamo pour écouter sa musique en vadrouille
Hélicoptère lance missile, amplificateur AirPort et MIDI chez Griffin
Samsung lance deux caméras IP simples et abordables au CES 2012
Un dock Thunderbolt riche en connectique chez Belkin
Haut de page