Test Mercusys Halo H80X : un kit Wi-Fi Mesh au rapport qualité-prix imbattable ?

04 août 2022 à 15h30
0
Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Nouveau venu sur le marché des solutions Wi-Fi Mesh, le Mercusys Halo H80X se distingue par son prix d'entrée abordable pour ce genre de produits. Mais les performances sont-elles au rendez-vous ?

Marque liée au réputé fournisseur d'équipements réseau TP-Link, Mercusys s'étend peu à peu en-dehors de Chine, son territoire domestique, pour conquérir de nouveaux marchés. Son dernier produit, le Halo H80X, est un système Wi-Fi 6 Mesh visant à étendre la couverture réseau au sein du domicile. Voyons comment se comporte cette nouvelle solution de connectivité sans-fil, qui se positionne sur un segment très concurrentiel.

Mercusys Halo H80X
  • Configuration simplissime
  • Une bonne extension de la couverture
  • Trois ports Ethernet RJ45 par satellite
  • Wi-Fi Mesh à prix accessible
  • L'application et ses fonctionnalités
  • Des performances en retrait en Wi-Fi
  • Une interface web peu utile
  • Absence de connectique USB

Fiche technique Mercusys Halo H80X

Résumé

Norme ethernet
10/100/1000 Mbps
Norme Wi-Fi
Wi-Fi 6 3000 (IEEE 802.11ax)
Cryptage Wi-Fi
Cryptage WPA/WPA3
Authentification WPS
Non
Débit théorique annoncé
3000 Mbps
Nombre maximal d'appareils connectés
150

Réseau

Ethernet
Oui
Norme ethernet
10/100/1000 Mbps
Norme Wi-Fi
Wi-Fi 6 3000 (IEEE 802.11ax)
Cryptage Wi-Fi
Cryptage WPA/WPA3
Wi-Fi Maillé
Oui
MU-MIMO
Oui
Bluetooth
Non
Authentification WPS
Non
Bandes de fréquence
Dual-band
Compatible IPv6
Oui
Débit théorique annoncé
3000 Mbps
Nombre maximal d'appareils connectés
150

Connectiques

Connecteur(s) Réseau
Gigabit Ethernet
Interface
Gigabit Ethernet
Lecteur carte mémoire
Non
Antennes
Interne(s)
Branchements antennes externes
Non

Fonctionnalités

Contrôle parental
Oui
Interface web avec le routeur
Oui
Application Mobile
Oui

Caractéristiques physiques

Écran
Non
Longueur
128mm
Largeur
81mm
Hauteur
83,7mm

Et un, et deux, et trois routeurs !

Le kit Wi-Fi Mesh Mercusys Halo H80X est disponible en deux versions, comprenant au choix deux ou trois équipements réseau. Le fabricant nous a envoyé le pack de trois unités pour les besoins de ce test.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

La première originalité de ce kit est que tous les appareils sont absolument identiques. Chaque unité du pack peut donc jouer le rôle du routeur principal ou d'un satellite pour la configuration du système maillé. Pour cela, les routeurs disposent tous de trois ports Ethernet Gigabit WAN/LAN. Chez la concurrence, la tendance est plutôt à définir un routeur principal disposant d'une prise WAN et des satellites équipés d'une connectique LAN.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Les appareils qui composent le kit Halo H80X sont compacts et discrets, facilitant leur intégration dans l'environnement des pièces de la maison. Le design des boîtiers n'est pas très travaillé, mais leur sobriété peut constituer un atout auprès de certains consommateurs.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Une lumière LED est incorporée sur la façade avant des routeurs afin d'indiquer en temps réel le statut des appareils et si un problème de connexion est en train de se produire.

Simple, efficace, c'est un grand oui(-Fi)

L'une des promesses mises en avant par le constructeur est la simplicité de configuration du système. Malgré l'absence de bouton poussoir WPS, que pourront regretter certains, l'installation et le paramétrage sont en effet faciles à mettre en œuvre. La compatibilité avec le standard WPS est uniquement prise en charge via l'application.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

L'application mobile disponible sur Android et iOS nous guide étape par étape dans la procédure. Les explications sont précises et accompagnées de visuels aidant les novices à comprendre ce qu'ils doivent faire. Nous regrettons tout de même l'obligation de créer un compte pour accéder aux services de l'appli.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Une fois que l'unité de base du système Wi-Fi Mesh est installée, il suffit de brancher les satellites à une source d'alimentation pour qu'ils rejoignent automatiquement le réseau, sans qu'aucune intervention de l'utilisateur soit nécessaire. Sur ce coup, le Halo H80X fait très fort en termes d'expérience.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Notons que les routeurs du kit peuvent rejoindre ou être rejoints par d'autres modèles afin d'étendre le réseau maillé, mais seulement s'ils appartiennent à la gamme Halo H de Mercusys. Il n'est pas possible de les associer avec de l'équipement réseau d'une autre marque ou de la gamme Halo S du fabricant.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Un bon compromis entre fonctionnalités et simplicité

Si mettre en place son réseau Wi-Fi Mesh et y connecter ses appareils ne demande pas d'efforts, le système permet tout de même de personnaliser son utilisation à travers diverses options avancées. Pour ce faire, le moyen le plus simple reste encore l'application.

Celle-ci est plutôt réussie, tant du point de vue de l'esthétique, de la logique de navigation, et de l'intégration des principales fonctionnalités que l'on attend d'un tel système. On constate quelques soucis de traduction ici et là, mais ils ne gênent généralement pas à la compréhension.

Les paramètres Wi-Fi permettent d'activer ou de désactiver les bandes de fréquences 2,4 et 5 GHz. Il est aussi possible de mettre en place un réseau invité, avec là encore le choix d'utiliser la bande 2,4 GHz, la bande 5 GHz ou les deux à la fois pour ce réseau. L'administrateur a le choix de protéger le réseau invité par un mot passe ou non. Que ce soit sur le réseau principal ou invité, une fonction de liste noire permet de bloquer l'accès à des appareils spécifiques, soit par leur adresse MAC, soit depuis la liste des clients connectés.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

On retrouve également tout un tas d'options de paramétrage réseau que l'on a l'habitude de voir sur ce type d'équipement : gestion IPv4/IPv6, IPTV/VLAN, protocole DHCP, port forwarding, réservation d'adresse, DDNS, UPNP, beamforming… l'essentiel est là.

L'application offre également une fonction de Qualité de Service (QoS), qui permet de définir un ou des appareils du réseau prioritaires sur le reste des terminaux quant à la délivrance de débits. Une machine qui sert pour le travail, le jeu en ligne ou le cloud gaming peut ainsi être assurée de recevoir une connexion suffisamment puissante, même lorsque la demande en débits de l'ensemble des appareils du domicile est forte. L'app laisse choisir une durée prédéfinie d'activation du QoS (1, 2, 4 ou tout le temps), personnalisable pour chaque appareil. Petite ombre au tableau, il n'existe qu'un seul degré de priorité.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Le contrôle parental peut aussi être géré depuis l'app. Plusieurs profils peuvent être créés pour mettre en place plusieurs niveaux de contrôle. Dans un premier temps, il suffit de choisir entre plusieurs catégories pour le filtrage des contenus, entre sites pour adultes, sites de téléchargement, jeux, réseaux sociaux, presse, services de communication ou plateformes payantes. On nous donne ensuite l'opportunité de bannir des sites en particulier en tapant leur URL pour affiner le blocage.

Un contrôle du temps est aussi proposé, entre limite de temps quotidienne pour se connecter à internet et créneaux horaires lors desquels l'accès en ligne est refusé. Nous relevons tout de même un défaut : l'appli distingue deux périodes à paramétrer, semaine et week-end, alors que l'on aurait préféré plus de souplesse et de liberté en la matière. La dernière étape consiste à lier les profils aux appareils concernés par le contrôle parental. Ce dernier n'est pas le plus complet que l'on ait été amené à voir, mais il a le mérite d'être très simple à configurer.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Si vous avez l'habitude de paramétrer votre routeur à l'aide d'une interface web, vous allez être déçu. Celle du Halo H80X n'a qu'un rôle informatif, affichant l'état et la carte du réseau ainsi que quelques éléments supplémentaires liés à la connectivité. Mais il n'est pas question de modifier des options du réseau Wi-Fi maillé depuis cette UI tout à fait optionnelle.

Test Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Des performances honnêtes, mais qui ne crèvent pas le plafond

Le Mercusys Halo H80X est compatible avec la norme Wi-Fi 6 et promet un traitement de jusqu'à 3000 Mbps de bande passante : 2402 Mbps pris en charge sur la bande de fréquence 5 GHz et 574 Mbps sur la bande des 2,4 GHz. Ce système Mesh est seulement bi-bande, il n'y a donc pas de troisième bande de fréquences bien utile pour gérer plus efficacement la communication entre les différents routeurs. Nous ne pouvons cependant pas en tenir rigueur au Halo H80X, ce type de prestations est réservé à des produits plus coûteux.

Arrive le moment fatidique de la mesure des débits et du test de la couverture réseau. À courte distance du routeur principal, un système Wi-Fi Mesh ne montre bien évidemment pas tout son potentiel. Mais il reste important pour un tel équipement réseau de proposer de bonnes performances aussi dans ces conditions étant donné que le routeur est généralement positionné dans un endroit stratégique du domicile. À courte portée, le Halo H80X fait presque aussi bien que notre routeur témoin, qui fait office de point de comparaison dans ce test.

Une différence de débits qui commence à devenir significative émerge à moyenne portée. Alors que notre routeur témoin faiblit logiquement et voit ses débits s'effondrer, les performances mesurées pour le Halo H80X restent stables et ne faiblissent pas. Les satellites font bien leur travail pour maintenir un bon niveau d'efficacité.

Test Mercusys Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

C'est à longue distance que l'écart se creuse réellement. En s'éloignant d'encore quelques mètres, notre routeur témoin ne parvient plus à offrir une expérience convenable. La connexion internet est instable et ne dépasse pas les 60 Mbps, lorsqu'elle est disponible. Avec le Mercusys Halo H80X, c'est une autre histoire. Le signal est constant et la navigation se fait sans accroc ni coupure. Les débits dépassent les 200 Mbps dans une zone autrefois grise du domicile.

La mission d'extension de la couverture réseau en Wi-Fi est donc accomplie avec brio grâce au système Mesh de Mercusys. Par contre, on ne peut pas dire que les débits en sans-fil soient exceptionnels. Ils sont corrects, mais le Halo H80X n'est pas capable d'exploiter le plein potentiel de la connexion. Rappelons qu'il s'agit d'un produit plutôt orienté d'entrée de gamme : on ne peut pas lui demander des performances au niveau d'un Netgear Orbi RBK852 par exemple, vendu bien plus cher.

Test Halo H80X © Alexandre Schmid pour Clubic
Le réseau Wi-Fi mesh montre son efficacité dans notre test de débits. © Alexandre Schmid pour Clubic

Si vous avez l'opportunité de brancher des appareils en filaire sur les routeurs, cette solution est à privilégier. À distance moyenne du routeur principal et branché en Ethernet à un satellite, nous avons pu atteindre des débits très convaincants, supérieurs à ceux mesurés en courte portée avec le Wi-Fi.

Mercusys Halo H80X : l'avis de Clubic

Mercusys Halo H80X

8

Commercialisé au prix de 139,99 euros pour le pack de deux routeurs et à 199,99 euros pour le kit incluant trois routeurs, le Mercusys Halo H80X est un système de réseau maillé plutôt abordable pour le genre. Nous apprécions sa très grande simplicité d'installation et de configuration, qui en fait un excellent produit pour les utilisateurs peu initiés.

L'application est agréable à parcourir et se montre très pratique pour piloter le réseau. Elle propose bon nombre de fonctionnalités, même si on retrouve des options un peu plus complètes chez certains concurrents, qui sont toutefois plus chers. Mais l'essentiel de ce que l'on attend de routeurs Wi-Fi Mesh est bien présent, du contrôle parental au Quality of Service.

Le Mercusys Halo H80X permet d'étendre la couverture de sa connexion internet avec brio aux pièces dépourvues de réseau ou mal connectées. Les performances sont tout à fait acceptables, surtout en connexion filaire par Ethernet, et seront suffisantes pour la plupart des foyers. Non, vous ne battrez pas des records de débits en Wi-Fi, mais ce n'est pas ce que l'on exige d'un kit Wi-Fi Mesh vendu sous la barre des 200 euros.

Les plus

  • Configuration simplissime
  • Une bonne extension de la couverture
  • Trois ports Ethernet RJ45 par satellite
  • Wi-Fi Mesh à prix accessible
  • L'application et ses fonctionnalités

Les moins

  • Des performances en retrait en Wi-Fi
  • Une interface web peu utile
  • Absence de connectique USB
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers tests

Test realme Narzo 50i Prime : sur tous les fronts, mais n'excelle nulle part
Test NZXT Kraken 120 : tout simplement le meilleur kit AiO 120 mm ?
Test Noctua NH-D15 : la référence absolue du ventirad est toujours au top
Test Cooler Master MA612 Stealth : un ventirad d'une rare élégance, mais pas si discret que ça
Test Bowers & Wilkins PX7 S2 : le plus premium des casques ANC s’améliore presque partout
Test ASUS ROG Ryujin II 360 : quand le watercooling joue la carte du luxe
Test Samsung HW-S800B : une barre de son ultra slim pour un home cinema Dolby Atmos vraiment discret
Test REDMAGIC 7S Pro : que vaut le plus abordable des smartphones gaming haut de gamme ?
Test Apple MacBook Air M2 (2022) : love is in the Air ?
Test mémoire DDR5 G.Skill Trident Z5 DDR5-5600 CL28
Haut de page