Test TP-Link Deco X60 : le Wi-Fi 6 fait grimper couverture et tarifs du mesh domestique

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
13 juillet 2020 à 10h17
0
8
Seulement quelques jours après la publication d'un test de routeur Wi-Fi 6 - l'Archer AX11000 signé TP-Link - nous poursuivons notre escapade dans le monde du sans-fil à la norme 802.11ax. En attendant de voir les outils d'autres constructeurs, nous restons chez TP-Link avec la promesse de débits corrects bien sûr, mais aussi, et surtout d'une couverture sans faille. Le Deco X60 promet de toucher l'ensemble de la maison.

Terme que l'on pourrait traduire par filet ou plus précisément mailles de filet, le mesh est largement utilisé dès lors que l'on évoque les infrastructures réseau et il n'est évidemment plus question de ramasser quelque poisson que ce soit. Un réseau maillé (mesh donc) concerne aussi bien le monde filaire que le sans-fil, mais c'est dans ce dernier cadre que la chose prend de l'importance auprès du grand public. Comme sur notre Deco X60, l'idée est alors de mettre en place des nœuds afin de couvrir une plus vaste zone sans que la question de la configuration ne soit jamais un problème.

TP-Link Deco X60
Trois petites bornes toutes mignonnes © Nerces pour Clubic

Fiche technique du TP-Link Deco X60

Chez TP-Link, on n'a pas attendu le Wi-Fi 6 pour introduire les systèmes mesh au catalogue. Aujourd'hui encore subsistent plusieurs solutions Wi-Fi 5 comme les très compacts Deco M9 Plus ou les plus imposants Deco M4. TP-Link dispose ainsi d'une très large gamme couvrant également les routeurs sans-fil plus « classiques » et dont certains sont à même de s'intégrer à un environnement mesh. Pour ce test, nous avons jeté notre dévolu sur l'un des plus récents, sinon le plus performant des produits TP-Link.

Le TP-Link Deco X60, c'est :

  • Processeur : Qualcomm 1 GHz quadruple-cœur
  • Norme : Wi-Fi 6 AX
  • Wi-Fi mesh : Oui,
  • Nombre de bornes : Deux ou trois
  • Bi/Tri-bande : Bi-bande
  • Ports Ethernet : 2xLAN 1 GbE
  • Autre connectique : Non
  • Dimensions : 110 x 110 x 114 mm par borne
  • Poids : 590 grammes par borne
  • Alimentation : Externe
  • Ventilation : Non
  • Garantie : 3 ans
  • Prix et disponibilité : déjà disponible, à 279,99 € (2 bornes) ou 469,99 € (3 bornes)

Si TP-Link ne communique guère sur la référence exacte du processeur ou la quantité de mémoire mise en œuvre sur le Deco X60, il est intéressant de constater que deux versions du produit cohabitent. La première se compose de deux bornes et se destine aux espaces jusqu'à 450 m². La seconde est plus ambitieuse et ses trois bornes lui permettent de couvrir jusqu'à 650 m² et davantage de polyvalence.

TP-Link Deco X60
Dès l'ouverture du carton, des instructions guident les utilisateurs © Nerces pour Clubic


Des bornes compactes, discrètes et silencieuses

Pour notre test, c'est la version 3 bornes que TP-Link nous a fait parvenir et le carton est donc un peu plus gros que la mouture deux bornes du Deco X60. Pour le reste, c'est rigoureusement la même chose. On se retrouve donc avec trois appareils dans la boîte. Trois cylindres très élégants avec leur robe intégralement blanche et l'absence de tout relief en dehors d'un très léger décrochage sur le dessus. Sur l'avant de chaque borne, on retrouve le logo TP-Link et, juste en-dessous, la LED d'activité qui peut prendre quatre couleurs : jaune au démarrage, bleu au moment de la configuration, vert lorsque tout est fonctionnel et rouge s'il y a un problème.

TP-Link Deco X60
Dommage, pas le moindre connecteur USB sur les bornes Deco X60 © Nerces pour Clubic

Au dos de chaque borne, la simplicité reste de mise avec seulement trois connecteurs comme « empilés » les uns sur les autres. Il y a d'abord deux ports Ethernet RJ45 limités au Gigabit, mais capable de faire office de WAN. Enfin se trouve le connecteur d'alimentation. Ce dernier est d'ailleurs l'occasion d'une remarque : alors que les bornes Deco X60 sont très compactes (110 x 110 x 114 mm), la brique d'alimentation est imposante : on n'est pas loin des modèles pour notebook. C'est un peu dommage et implique d'avoir un peu de place autour des prises électriques qui seront utilisées pour alimenter chacune des bornes.

TP-Link Deco X60
La taille des briques d'alimentation a de quoi surprendre © Nerces pour Clubic

Afin de garantir la stabilité de ses bornes, TP-Link a disposé, sous chacune d'elles, quatre patins antidérapants. Ils font parfaitement leur office. Tout autour d'eux, on remarque un cercle « grille d'aération ». Il n'est pas là par hasard, car le Deco X60 ne dispose d'aucun ventilateur et qu'il faut bien évacuer la chaleur émise. Sous chaque borne se trouve également le bouton de réinitialisation des paramètres, un accessoire que nous n'avons jamais eu besoin d'utiliser au cours de nos différents tests. Terminons par une petite déception : alors qu'il livre trois bornes, TP-Link n'accompagne son Deco X60 que d'un seul câble Gigabit. Nous sommes en Wi-Fi certes, mais ça fait un peu pingre.

TP-Link Deco X60
Aucun risque de voir les bornes glisser et se retrouver par terre... sauf à le faire exprès ! © Nerces pour Clubic

À gérer depuis son smartphone

Le matériel déballé, il faut l'installer et le configurer. Pour la partie mise en place, ce n'est guère compliqué surtout que vous y avez déjà réfléchi avant de choisir entre les versions 2 et 3 bornes. Sur une maison de taille standard, il semble intéressant de placer une borne assez proche de votre box, une autre sur le même niveau et une dernière à l'étage. Notez cependant que ces indications sont tout ce qu'il y a de plus théoriques : cela dépend de la taille des pièces, de l'agencement d'ensemble et de la présence / épaisseur des murs ou autres cloisons. L'idéal étant bien sûr de faire quelques essais à moyenne distance avant d'éloigner tout votre petit monde.

TP-Link Deco X60 - Interface Web
L'interface Web n'est que consultative, sauf pour la mise à jour du micrologiciel © Nerces pour Clubic

Ensuite, tout se passe depuis votre smartphone ou votre tablette après installation de l'application Deco. Les choses sont alors on ne peut plus simples : un guide nous indique la marche à suivre, pas à pas. Ce qui est plutôt bien vu de la part de TP-Link, c'est que les trois bornes sont déjà « pré-associées ». Dès lors que vous en aurez configuré une, il sera extrêmement rapide d'ajouter la seconde et la troisième à votre mesh. Il nous faut en revanche signaler que comme avec l'application de l'Archer AX11000, celle du Deco X60 nécessite de créer un compte TP-Link. Une solution qui pose la question du respect de la vie privée par le constructeur.

TP-Link Deco X60
Toutes les étapes de configuration sont clairement détaillées © Nerces pour Clubic

Autre regret, s'il existe bien une interface Web utilisable cette fois sans smartphone, elle est extrêmement rudimentaire. Impossible de configurer le mesh depuis cette interface et, en réalité, on ne peut rien configurer du tout : il s'agit simplement de consulter les informations du réseau, les réglages actuels du Wi-Fi. Nous sommes mauvaises langues, il y a tout de même une option parfaitement fonctionnelle depuis l'interface Web : la mise à jour du micrologiciel des bornes. C'est heureux et nous espérons simplement que TP-Link revoit sa copie dans un avenir proche afin que le smartphone / la tablette ne soit plus une obligation.

TP-Link Deco X60
Il est également très simple d'ajouter un noeud supplémentaire à votre mesh © Nerces pour Clubic

Heureusement, l'application Deco est plutôt bien pensée et si elle ne fait pas oublier les lacunes évoquées précédemment, elle compense un petit peu. On identifie ainsi très clairement les différentes parties de notre réseau Wi-Fi domestique. On repère les différents nœuds du mesh ainsi que les appareils connectés à chacun d'entre eux. Dommage en revanche que les adresses IP de ces utilisateurs ne soient pas directement visibles sur la page « résumé » : il faut impérativement cliquer sur l'appareil visé afin d'aller sur ses propriétés et de pouvoir repérer son IP. On a connu méthode plus simple et plus rapide.

TP-Link Deco X60
Les utilisateurs connectés sont aisément identifiables © Nerces pour Clubic

Le souci est un peu le même avec les réglages Wi-Fi. On est d'abord enchanté par la clarté de l'interface qui affiche les différentes informations de manière ordonnée. Hélas, TP-Link ne se montre pas généreux en options. Entendons-nous bien, pour l'utilisateur lambda, celui qui souhaite déployer un réseau Wi-Fi dans sa maison sans se prendre la tête, l'interface Deco est impeccable. En revanche, si vous avez envie de voir un peu comment tout cela fonctionne, si vous aimez tester les choses, vous serez déçus. Vous ne pourrez rien faire en dehors de choisir le nom du réseau Wi-Fi, modifier son mot de passe et activer / désactiver les bandes 2,4 GHz et 5 GHz indépendamment l'une de l'autre.

TP-Link Deco X60
Les fanatiques du réglage en seront pour leurs frais © Nerces pour Clubic

Sécurité et protection familiale

Nous avons déjà mis en garde contre les atteintes à la vie privée que peut impliquer l'obligation de création d'un compte auprès de TP-Link pour installer / utiliser l'application Deco. Il nous faut maintenant évoquer les outils présents dans l'interface pour, au contraire, protéger les utilisateurs du Deco X60 et il nous faut reconnaître que TP-Link a vraiment bien fait les choses. D'abord, un système de rapports mensuels aisément consultables permet de faire le point sur la situation de votre réseau, depuis la difficulté de votre mot de passe jusqu'au nombre de machines connectées chaque jour en passant par les tentatives d'intrusion / attaque qu'a pu connaître votre infrastructure.

TP-Link Deco X60 - Contrôle parental
Le contrôle parental est très rapide à mettre en oeuvre © Nerces pour Clubic

À côté de ça, TP-Link a mis en place un contrôle parental convaincant. On crée autant de profils qu'il y a de situations dans la maison. Cela peut donc être des profils nominatifs pour chaque membre de la famille. Pour chaque profil créé, il est très simple d'autoriser / interdire des catégories de contenus (jeux d'argent, téléchargements, réseaux sociaux, contenus adultes...). Il est par ailleurs possible d'indiquer précisément des applications / sites Web à bloquer. Un système de jours / plages horaires est présent avec une option de limite de temps ou d'heure de coucher. Enfin, il s'agit d'appliquer les profils à telle ou telle machine identifiée sur le réseau.

TP-Link Deco X60 - Module sécurité
Des options de sécurité simples à comprendre © Nerces pour Clubic

Pour en terminer avec l'interface utilisateur, notons que le contrôle parental s'ingère dans une suite sécurité plus générale que TP-Link baptise HomeCare. À côté des options de contrôle parental, cette suite renferme un antivirus animé par la solution TrendMicro. Il se partage en trois parties : le filtre de contenu malveillant, un système de prévention des intrusions et un dispositif de mise en quarantaine. Pour être très honnête, il n'y a rien d'exceptionnel à ce niveau, mais pour ce que nous avons pu en juger sur nos quelques semaines de test, la chose fonctionne plutôt bien... et ne nécessite pas de débourser un centime de plus après achat du Deco X60.

Bonne couverture, débits limités

Avant d'entrer dans le détail de nos essais, il convient de clarifier quelques points. En effet, en dépit des spécifications très ambitieuses du Wi-Fi 6, nous connaissons avec le Deco X60 quelques limitations qui auront un impact sur les débits enregistrés. Les 3000 Mbps évoqués par TP-Link se répartissent de la sorte, 2400 Mbps sur le 5 GHz et 600 Mbps sur le 2,4 GHz.

TP-Link Deco X60 - PassMark (proche)

Par ailleurs, il faut noter que la bande passante est bien sûr partagée entre les différents produits connectés : plus vous aurez d'appareils sur la bande des 5 GHz par exemple et plus vous vous éloignerez de ces 2400 Mbps tout théoriques. Ci-dessus, voici notre premier test, réalisé dans des conditions dites optimales : un seul client connecté et très proche (1,5 m) de la borne Deco X60. Résultat, nous ne faisons qu'approcher les 400 Mbps sans jamais les atteindre. La performance reste intéressante par rapport aux autres solutions mesh et on retiendra notamment sa grande stabilité.

TP-Link Deco X60 - Copie de fichiers

De manière on ne peut plus classique, nous avons tenu à vérifier ces performances obtenues via un logiciel de mesure dédié. Pour ce faire, rien de plus simple : nous avons partagé deux dossiers sur notre réseau et lancé la copie de quelques fichiers sous Windows 10. Nous sommes très heureux de voir que les débits relevés par PassMark se confirment ici. Il y a une légère baisse générale des débits et quelques décrochages, mais le transfert s'est effectué à une moyenne d'environ 45 Mo/s. avec des pics jusqu'à 48 Mo/s. et des chutes jusqu'à 32 Mo/s., rien de trop gênant.

TP-Link Deco X60 - PassMark (lointain)

Nous avons logiquement rendu les choses un peu plus délicates : nous avons utilisé la seconde borne de notre réseau et le client - un autre PC - se trouvait cette fois nettement plus loin de la borne, à plus ou moins 10 m. Sans surprise, les performances plongent, mais nous sommes en réalité agréablement surpris : on reste assez proches des 300 Mbps avec des décrochages plus importants, mais une stabilité générale très satisfaisante. S'il ne constitue pas la plus rapide des solutions mesh, le Deco X60 s'en sort donc avec les honneurs.

TP-Link Deco X60 - Schéma d'installation trois bornes
Schéma de ce que peut donner la mise en place de trois bornes Deco X60 à la maison © TP-Link

Le débit n'est toute façon pas l'argument premier retenu par TP-Link qui préfère mettre l'accent sur deux critères essentiels pour une solution mesh : la couverture Wi-Fi et la simplicité d'extension de cette couverture. Sur ces plans-là, aucun problème. Bien sûr, les choses dépendront considérablement de votre propre situation, mais dans notre maison sur deux niveaux avec des angles et des recoins, la captation du signal Wi-Fi n'a jamais posé le moindre problème. Une borne dans le salon à l'opposé de la box, une autre au rez-de-chaussée et une dernière à l'étage, entre les chambres : à aucun moment le signal n'a été difficile à capter, la stabilité mise à rude épreuve.

TP-Link Deco X60
Un produit convaincant dont on espère qu'il sera vite plus accessible © TP-Link

TP-Link Deco X60 : l'avis de Clubic

À plus de 450 euros, le Deco X60 est, dans sa version trois bornes, un système coûteux. Il a toutefois l'avantage de permettre la création d'un mesh Wi-Fi couvrant une très large étendue et à même d'éviter toutes les « zones blanches » dans votre domicile, votre local. Pour un particulier, il sera toutefois difficile de justifier une telle dépense et il serait sans doute sage de se tourner vers la version deux bornes, sensiblement moins onéreuse et suffisante dans la majorité des foyers.

Dans un cas comme dans l'autre, on profitera d'une remarquable simplicité de déploiement, d'une interface logicielle - sur smartphone - très complète et de la possibilité d'ajouter / enlever des bornes très facilement. Les débits ne sont certes pas au niveau de routeurs plus spécifiquement portés sur la vitesse comme l'Archer AX11000 que nous testions précédemment, mais là n'est pas la vocation d'une solution mesh. TP-Link vise ici la stabilité et une couverture de qualité : mission accomplie.

On regrettera tout de même l'absence du tri-bande qui aurait apporté un plus non-négligeable en autorisant, par exemple, la mise en place d'un backhaul haute vitesse entre les bornes. On aurait aussi apprécié la présence d'un routeur plus généreux en ports RJ45 ainsi que des connecteurs USB. Reste que le plus gênant est sans doute la médiocre interface Web : vivement que TP-Link la mette au niveau de l'application smartphone.

TP-Link Deco X60

8

Les plus

  • Mise en place simplissime
  • Excellente couverture Wi-Fi
  • Performances maintenues sur la distance
  • Très simple d'ajouter des nœuds
  • Interface smartphone convaincante avec antivirus, contrôle parental
  • Bornes jolies et discrètes

Les moins

  • Une seule bande sur le 5 GHz
  • Deux RJ45 par borne, pas d'USB
  • Interface Web « consultative »
  • Nécessité d'un compte TP-Link

1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top