Etude : Androïd passe devant iOS aux Etats-Unis

Le cabinet ComScore place Android en seconde position des OS mobiles utilisés aux Etats-Unis. Le système d'exploitation développé par Google dépasse même l'iOS d'Apple utilisé sur les iPhone. Pour leur part, les Blackberry campent fermement à la première position.

00A0000002988348-photo-android.jpg
A en croire les données recueillies par le cabinet entre août et novembre 2010, la part d'Android sur le marché des mobiles est passée à 26 %. Une première. La hausse est même spectaculaire puisqu'elle est, sur la même période, de 6,4 points.

Si RIM continue sa marche en tête avec 33,5 % (accusant même une baisse de 4,1 points), Apple passe en troisième position avec 25 % du marché avec une progression quasi-nulle. Enfin, Microsoft avec Windows Mobile et Palm (webOS) affichent des parts en baisse avec respectivement 9 % et 3,9 % de parts de marché.

L'étude porte sur 234 millions d'américains de 13 ans et plus. Ces résultats dénotent clairement de ceux enregistrés récemment par le cabinet Nielsen. Ce dernier estimait qu'iOS d'Apple campait solidement en tête de ce classement des OS mobiles.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

FLoC, de Google, le traçage sans cookies : cohortes et protection des utilisateurs, nos explications
Détruire un satellite : l'art de la dissuasion militaire en orbite
Test Xgimi Horizon Pro : un vidéoprojecteur 4K polyvalent offrant une belle image
Airbnb et néo-nomadisme : 24% des réservations sont maintenant de plus de 4 semaines
Android 12 : la nouvelle interface se dévoile avant la Google I/O
Ethereum : tour d'horizon et chiffres clés sur l'écosystème de la deuxième cryptomonnaie mondiale
L'Italie condamne Google à une amende de 102 millions d'euros pour abus de position dominante
Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : quelles sont les nouveautés de la SVoD en mai 2021 ?
Chute de prix sur les Apple AirPods Pro chez Amazon 🔥
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Haut de page