Commotion Wireless : un projet d'Internet autonome pour contrer la censure

0
04541990-photo-logo-commotion-wireless-2.jpg
Aux Etats-Unis, le projet « Commotion Wireless » prévoit la mise en place d'un réseau sans fil haut débit fonctionnant sur les fréquences Wi-Fi et donc indépendant des infrastructures des pays. Un projet qui a pour principal objectif d'aider les populations victimes de la censure du web à communiquer et a le soutien de la New America Foundation présidée par Eric Schmidt ainsi que du département d'Etat, rapporte LeMonde.fr.

Alors que dans les pays du Moyen-Orient notamment, les populations sont victimes de blocages du web à l'initiative des gouvernements, soucieux de se prémunir contre la critique et d'empêcher leurs opposants de communiquer, il existe une initiative qui se propose de répondre au problème de dépendance aux infrastructures de réseau d'un pays.

Sur la page de présentation du projet « Commotion Wireless » sur Chambana.net, ses instigateurs, basés à Washington d'après LeMonde.fr., présentent celui-ci comme un « nouveau type d'outil destiné à l'organisation démocratique ». Cet outil consisterait en une plate-forme de communications distribuée en open source dont l'infrastructure serait composée de terminaux. Plus précisément, ce réseau intégrerait les terminaux des utilisateurs déjà existants comme les téléphones mobiles, les ordinateurs et autres appareils fonctionnant sur les fréquences Wi-Fi, et ce afin de mettre en place un réseau de communications peer-to-peer (topologie mesh ou réseau maillé, c'est-à-dire dont la connexion entre les hôtes est assurée de proche en proche sans hiérarchie centrale). Tout appareil relié au réseau « Commotion Wireless » qui serait connecté à Internet pourrait partager son accès à Internet avec tous les autres appareils appartenant au réseau Commotion, et ce quelle que soit le type de connexion utilisé.

La page de présentation du projet mentionne le soutien de l'Open Technology Initiative (OTI) de la New America Foundation, présidée par Eric Schmidt, l'un des patrons de Google, ainsi que de Chambana.net, réunion entre l'Urbana-Champaign Independent Media Center and l'Acorn Active Media Foundation. LeMonde.fr indique que la tutelle de l'OTI permet au projet de disposer d'un budget annuel de 2,3 millions de dollars (1,6 million d'euros), sans compter la subvention de 2 millions de dollars accordée par le département d'Etat.

Un réseau indépendant et sécurisé, fonctionnant en milieu hostile

D'après la présentation sur Chambana.net toujours, ce réseau se veut une alternative aux technologies visant à contourner le blocage des réseaux existants. « Importantes », ces technologies sont toutefois imparfaites selon les instigateurs du projet « Commotion Wireless » puisqu'elles dépendent tout de même des réseaux existants contrôlés par les gouvernements et rencontrent des problèmes de compatibilité entre elles. En outre, parce qu'il n'est pas centralisé, le réseau « Commotion Wireless » permettrait d'éviter la surveillance (notamment gouvernementale) des données qui transitent par lui. Toutefois, il est prévu qu'un système de chiffrement soit également mis en place afin d'assurer la protection et l'anonymat des données.

Par ailleurs, le réseau que cherchent à créer les instigateurs du projet « Common Wireless » se devra de résister aux catastrophes naturelles et d'être opérationnel en milieu hostile. La plate-forme de communications à venir devra aussi être, d'après Chambana.net, « ouverte, modulaire et hautement extensible ». Il faudra notamment qu'elle puisse « facilement se mettre à jour et s'adapter aux besoins et objectifs spécifiques des différents utilisateurs locaux ».

Outre l'aide aux populations victimes du blocage des réseaux de leur pays, le réseau sans fil prévu pourrait permettre de réduire la fracture numérique via l'intégration du projet Freedom Box (« un ordinateur basique et bon marché transformé en serveur crypté et sécurisé pour le grand public » selon LeMonde.fr) au réseau « Commotion Wireless ». Une initiative qui risque fort d'attirer la colère des opérateurs de télécoms, prédit le journal. A noter également que les instigateurs du projet prévoient d'intégrer les programmes du projet TOR (The Onion Router), réseau mondial décentralisé de routeurs visant à transmettre anonymement des paquets TCP.

Sur Chambana.net, les directeurs de « Commotion Wireless » sollicitent la contribution de développeurs, d'organisateurs, de rédacteurs techniques et de personnes assurant la sensibilisation au projet ainsi que de personnes parlant l'arabe. Reste à voir si les soutiens tutélaires du projet ne risquent pas de saper les bonnes volontés. La date pour aboutir à une version de « Commotion Wireless » utilisable par le grand public serait fixée à fin 2012.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D
Pour le patron d'Air France-KLM, la taxe carbone sur les billets d'avion sera contre-productive

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top