NSA : 66 mois de prison pour avoir "ramené du travail à la maison"

le 01 octobre 2018 à 07:30
 0
NSA

Le verdict est tombé pour l'ancien employé de la NSA. L'homme, aujourd'hui âgé de 68 ans, qui était rentré chez lui avec des informations classifiées vient d'écoper d'une peine de plus de 5 ans de prison ferme par la justice américaine.

Des outils de cyber-espionnage pour travailler à la maison


Nghia Hoang Pho n'était pas n'importe qui au sein de la NSA puisqu'il faisait partie d'une cellule sécrète nommée Tailored Access Operations (TAO). Cette équipe composée d'analystes et de hackers travaillait notamment sur la conception d'outils malveillants avec pour principal objectif l'interception de données à l'étranger.

L'ancien hacker avait plaidé coupable l'an dernier au chef d'accusation de rétention illégale d'informations classées secret-défense. Il est en effet accusé d'avoir transféré des outils d'espionnage de la NSA sur son ordinateur personnel.

Selon ses avocats, Nghia Hoang Pho n'avait aucune intention de nuire à la NSA en révélant intentionnellement des informations, il a d'ailleurs déclaré dans une lettre qu'il souhaitait simplement faire des heures supplémentaires à son domicile en vue d'obtenir une promotion.

Des informations tombées entre les mains du Kremlin


Installé sur l'ordinateur de l'accusé, l'antivirus Kaspersky serait en cause dans la fuite de données qui a permis aux « Shadowbrokers » de s'emparer de documents sensibles et d'outils malveillants de l'Equation Group de la NSA. Même si on ne sait pas vraiment comment les documents ont pu être récupérés par le groupe de hackers russe, on sait que la fuite est due à un paramétrage de l'antivirus. Kasperky aurait en effet fait remonter les outils malveillants sur ses serveurs pour une analyse approfondie, après quoi les hackers s'en seraient emparés.

Bien que les services de renseignement israéliens aient fourni à Washington des preuves concernant l'implication de l'antivirus, les dirigeants de Kaspersky Lab se sont défendus de toute collusion avec la Russie en contestant toutes ces allégations.

Selon le procureur Robert Hur, « À cause de ses agissements, Pho a compromis certains des renseignements les plus secrets du pays et forcé la NSA à abandonner d'importantes initiatives pour se protéger et protéger ses capacités opérationnelles, à un coût économique et opérationnel très élevé ».

Nghia Hoang Pho devra passer 66 mois derrière les barreaux contre les 96 mois initialement réclamé par les procureurs. En outre, il sera surveillé pendant 3 ans après sa sortie de prison.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Si la version française de la plus grande encyclopédie du monde se pose des questions, d’autres versions européennes ont décidé de baisser pavillon, face à la réforme du droit d’auteur.
Après une année 2018 catastrophique en termes de ventes, la division mobile de Sony est entrée en profonde introspection. Au sortir de cette remise en question naquirent les Xperia 1 et Xperia 10 : représentants respectifs du haut et de la moyenne gamme du constructeur.
Samsung continue de pousser ses pions sur le marché de la mémoire vive. Après avoir entamé la production de puces 12 Go en LPDDR4X, le géant coréen annonce aujourd’hui, par l’intermédiaire d’un communiqué (via TechPowerUp), avoir développé une troisième génération de DRAM DDR4 8 Gb, gravée en 10 nm (1z-nm).
D’abord connu sous le nom de XMBC avant de devenir Kodi, le célèbre lecteur multimédia a toujours tenu à rester libre suivant les principes de l’open source, de ses premières lignes de code à aujourd’hui.
L’association de consommateurs a publié, jeudi, une étude sur les retards pris au niveau du déploiement du très haut débit fixe en France.
Microsoft compte vraiment mettre le paquet sur son Xbox Game Pass en 2019. Alors que Minecraft débarquera sur le service en avril, le constructeur américain a décidé d'ajouter plusieurs jeux pour bien terminer ce mois de mars.
14:25 | Jeux vidéo
La liseuse la plus abordable d’Amazon se pare désormais d’un éclairage intégré et adaptable, comme ses deux grandes sœurs plus haut de gamme. La fonctionnalité permet d’obtenir un confort de lecture supplémentaire dans l’obscurité.
13:56 | Liseuse
En position de quasi-monopole en France, Uber Eats et Deliveroo seront bientôt confrontés à un nouveau concurrent venu tout droit d'Europe de l'Est : Bolt. Les clients devraient donc avoir plus de choix sur ce service, même s'il reste encore pas mal de zones d'ombre à éclaircir autour de nouvel arrivant.
Suivant la tendance encore timide, mais croissante, des mini-PC basés sur des puces AMD Ryzen, HP présentait ce mardi (en même temps que le Envy x360 15, également doté de processeurs AMD), son ProDesk 405 G4. L’appareil, dont les dimensions n'excèdent pas les 177x175x34mm pour 1,26 kilo, sera lancé en avril à partir de 499,99 dollars.
12:58 | Mini-PC
Après avoir annoncé le bridage à 180 km/h de tous ses véhicules à compter de 2020, Volvo dévoile Care Key, une nouvelle clé vouée, une nouvelle fois, à assurer la sécurité des automobilistes.
Moleskine et Adobe travaillent ensemble depuis des années pour faciliter le travail des créatifs et des dessinateurs qui veulent continuer à travailler sur leurs carnets.
12:09 | Insolite
Les amateurs de smartphones Moto Z devraient bientôt pouvoir faire connaissance avec le quatrième membre de la gamme.
11:49 | Motorola
Le constructeur de smartphones chinois Xiaomi a dévoilé ses résultats sur le quatrième trimestre 2018. Une période sur laquelle l’entreprise a réussi à tripler son bénéfice ! Pourtant, le cours de l’action a accusé une baisse après cette présentation, notamment à cause d’un chiffre d’affaires moins élevé que prévu.
11:20 | Xiaomi
Comme de coutume désormais, Apple propose de nouveaux coloris pour ses bracelets. Pour ce printemps, le constructeur opte pour des teintes très prononcées, idéales pour le retour des beaux jours.
Une étude a mis en évidence que 89% des sites officiels des gouvernements de l’Union européenne contenaient des trackers recueillant des informations sur leurs visiteurs. Une pratique pas franchement conforme avec le RGPD, pourtant à l’initiative de ces institutions.
10:22 | RGPD
scroll top