Cybersécurité : la Défense US pourrait recruter massivement

0
Selon la presse américaine, le ministère de la Défense entendrait multiplier par 5 ses effectifs dans les prochaines années. Le Cyber-commandement pourrait ainsi compter 4 900 collaborateurs militaires et civils.

0118000002016232-photo-pentagone-usa.jpg
Afin de défendre les systèmes de communication critiques à travers le pays, le Pentagone a approuvé une mesure visant à multiplier par 5 le personnel de sa division dédiée à la cybersécurité. L'unité devrait ainsi passer de 900 à 4 500 personnes (civils et militaires) en quelques années.

Selon le Washinghton Post, les détails de ce plan n'auraient pas encore été finalisés. Toutefois, des responsables du ministère de la Défense auraient clairement identifié les besoins en matière de cybersécurité ainsi que l'augmentation importante des menaces. Outre la traditionnelle protection des réseaux SCADA (réseaux d'importance critique), l'administration a en effet décidé de souligner l'importance de la protection de données et la nécessité de prévenir des attaques.

Toujours est-il que ce plan devrait proposer la mise en place de 3 types d'unités. Tout d'abord, des « forces chargées de missions nationales », dont la mission est de protéger les systèmes informatiques qui sous-tendent les réseaux électriques, les centrales électriques et d'autres infrastructures jugées essentielles à la sécurité nationale, pourraient voir le jour. De même, des « forces de protection » auront la tâche de fortifier les réseaux du département de la Défense.

Enfin, des « forces de combat » seraient, elles, dédiées à l'assistance de commandements étrangers, précise le quotidien américain. Cette division pourrait alors « planifier et exécuter des attaques ou d'autres opérations offensives ». Un point majeur en matière de cybersécurité puisque les Etats-Unis disposeraient ainsi officiellement d'une force lui permettant d'agir, de manière indirecte, hors de son territoire.

Cette stratégie avait déjà été évoquée par la secrétaire d'Etat Hillary Clinton lors de la présentation de son rapport baptisé « Stratégie internationale pour le cyberespace ». Dans ce document (.pdf), l'administration américaine évoquait l'idée d'aider les personnes qui souhaitent disposer d'une plus grande liberté dans l'utilisation du Web.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La Poste Mobile : nouveaux forfaits low cost et fluctuations de prix
Concept : un stylo capable de traduire à la volée
Nokia Lumia 510 : le Windows Phone 7.8 premier prix désormais en France
USA : Facebook débourse 20 millions de dollars pour cloturer une class action
Face à la baisse de ses revenus, la Sacem pense lier streaming et copie privée
Affaire Safari : Google veut annuler un recours collectif aux Etats-Unis
Google+, second réseau social le plus populaire derrière Facebook
Pubeco lève 1,2 million d'euros pour ses prospectus en ligne
HTC Mini : un combiné d'appoint pour votre grand smartphone
Apple préparerait un iPad Retina de 128 Go
Haut de page