Cybersécurité : la Défense US pourrait recruter massivement

28 janvier 2013 à 12h12
0
Selon la presse américaine, le ministère de la Défense entendrait multiplier par 5 ses effectifs dans les prochaines années. Le Cyber-commandement pourrait ainsi compter 4 900 collaborateurs militaires et civils.

0118000002016232-photo-pentagone-usa.jpg
Afin de défendre les systèmes de communication critiques à travers le pays, le Pentagone a approuvé une mesure visant à multiplier par 5 le personnel de sa division dédiée à la cybersécurité. L'unité devrait ainsi passer de 900 à 4 500 personnes (civils et militaires) en quelques années.

Selon le Washinghton Post, les détails de ce plan n'auraient pas encore été finalisés. Toutefois, des responsables du ministère de la Défense auraient clairement identifié les besoins en matière de cybersécurité ainsi que l'augmentation importante des menaces. Outre la traditionnelle protection des réseaux SCADA (réseaux d'importance critique), l'administration a en effet décidé de souligner l'importance de la protection de données et la nécessité de prévenir des attaques.

Toujours est-il que ce plan devrait proposer la mise en place de 3 types d'unités. Tout d'abord, des « forces chargées de missions nationales », dont la mission est de protéger les systèmes informatiques qui sous-tendent les réseaux électriques, les centrales électriques et d'autres infrastructures jugées essentielles à la sécurité nationale, pourraient voir le jour. De même, des « forces de protection » auront la tâche de fortifier les réseaux du département de la Défense.

Enfin, des « forces de combat » seraient, elles, dédiées à l'assistance de commandements étrangers, précise le quotidien américain. Cette division pourrait alors « planifier et exécuter des attaques ou d'autres opérations offensives ». Un point majeur en matière de cybersécurité puisque les Etats-Unis disposeraient ainsi officiellement d'une force lui permettant d'agir, de manière indirecte, hors de son territoire.

Cette stratégie avait déjà été évoquée par la secrétaire d'Etat Hillary Clinton lors de la présentation de son rapport baptisé « Stratégie internationale pour le cyberespace ». Dans ce document (.pdf), l'administration américaine évoquait l'idée d'aider les personnes qui souhaitent disposer d'une plus grande liberté dans l'utilisation du Web.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top