4G : Bouygues, Free, Orange et SFR veulent des fréquences

0
L'Arcep vient de confirmer avoir reçu 4 candidatures afin d'obtenir des fréquences 4G. Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange France et SFR ont donc déposé un dossier devant le régulateur pour obtenir un droit d'exploitation dans la bande des 2,6 Ghz.

00FA000004001602-photo-4g.jpg
Le régulateur des Télécoms vient de confirmer les récentes rumeurs au sujet des futurs opérateurs qui bénéficieront de fréquences pour le très haut débit mobile (4G). C'est donc logiquement Bouygues Télécom, Free Mobile, Orange France et la Société Française du Radiotéléphone (SFR) qui ont déposé un dossier afin d'obtenir un des 15 blocs de fréquences proposés.

Pour rappel, la date limite de dépôt de dossier avait été fixée au 15 septembre à 12 heures. Aucun opérateur ne semble donc avoir été hors délais. Pour rappel, les règles d'attribution des licences 4G ont déjà été définies. Les « sommes plancher » réglées par les opérateurs pour acquérir ces licences, soit 700 millions pour cette bande des 2,6 GHz, devront être payées immédiatement après l'attribution.

Dans un communiqué, l'Arcep précise qu'elle va désormais « procéder à l'examen de ces dossiers, notamment de leur recevabilité, selon la procédure prévue par l'appel à candidatures ». Les noms des opérateurs qui obtiendront ces fréquences devraient être connus d'ici la mi-octobre.

Enfin concernant la bande des 800 MHz (dont le prix d'entrée est lui d'1,8 milliard d'euros) la date limite de candidature a été fixée au 15 décembre prochain.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page