Egypte : Vodafone accuse le pouvoir d'utiliser son réseau

01 juin 2018 à 15h36
0
Le pouvoir égyptien tenu par Hosni Moubarak aurait utilisé le réseau mobile Vodafone pour envoyer des messages pro-gouvernementaux. Cette pratique, menée au motif de l'urgence nationale, est décriée par l'opérateur mobile.

00A0000001944698-photo-vodafone.jpg
La filiale de Vodafone en Egypte (Mobinil, Etisalat) accuse dans un communiqué les autorités du pays d'avoir utilisé son réseau afin d'envoyer des messages au caractère bien particulier. Ces SMS non-signés étaient en fait des appels à suivre la position du dirigeant en place.

Vodafone considère cette méthode comme étant inacceptable. L'opérateur indique que ces messages n'étaient « signés par aucun opérateur car ils n'ont pas le pouvoir de répondre aux autorités sur leur contenu ».

Apparemment, ce type de message aurait été envoyé dès le début des premières manifestations dans le pays. A noter enfin que cette sortie de l'opérateur arrive alors que l'ensemble des présidents européens ont demandé à ce que « le processus de transition commence dès maintenant » en Egypte...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Bonne et heureuse année 2009 à tous !
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Haut de page