McDonald’s veut automatiser la prise de commande au drive

11 septembre 2019 à 21h59
17
McDonald

McDonald's a récemment racheté la start-up Apprente, qui développe une technologie de reconnaissance vocale destinée à l'industrie de la restauration. Le but, à terme : remplacer les employés chargés de la prise de commande au drive, pour accélérer le processus.

Pourra-t-on bientôt éviter tout contact social en allant chercher à manger ? McDonald's avance en tout cas dans cette voie, avec l'acquisition de la start-up Apprente. La firme n'a toutefois pas dévoilé le montant du rachat.

Un système plus rapide et plus précis

Car la jeune entreprise développe une technologie de reconnaissance vocale, dédiée à une utilisation dans les chaînes de restaurants. Pour McDonald's, l'idée serait donc de remplacer certains de ses employés par des machines. Celles-ci seraient ainsi postées au premier guichet du drive et enregistreraient automatiquement les commandes, avant de les transmettre en cuisine.

L'objectif est double : améliorer la précision de la prise de commande et accroître la rapidité au drive, pour diminuer l'attente. D'après la start-up, la technologie serait actuellement suffisamment élaborée pour enregistrer des exigences particulières (par exemple, un hamburger sans oignon, ni sauce).

Le système est aujourd'hui déjà en test dans deux restaurants, situés dans la région de Chicago (États-Unis), avant d'envisager un déploiement à l'échelle nationale, puis à l'international. La priorité serait donnée, en premier lieu, aux autres pays anglophones, avant d'intégrer une deuxième langue (le français ?).


L'innovation pour se différencier

Le rachat d'Apprente s'inscrit dans une quête d'innovation plus large de McDonald's. Car la marque américaine doit faire face à une concurrence intense sur son territoire. Et si les résultats du groupe restent positifs (+6,5 % des ventes par restaurant aux États-Unis au dernier trimestre), son nombre de visiteurs a néanmoins décru.

Par conséquent, McDonald's a commencé à multiplier les investissements dans les nouvelles technologies. Cela s'est notamment traduit par une prise de participation chez Plexure Group, qui développe des applications mobiles, et l'acquisition de Dynamic Yield, qui aide l'entreprise à effectuer des suggestions pertinentes à ses clients, à partir de données personnelles et de facteurs externes (heure, météo, circulation...). Et donc à présent l'automatisation progressive du drive.

Source : Bloomberg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
17
KlingonBrain
Des millions d’emplois sont menacés par les technologies numériques. Si on ne veut pas que cela finisse en révolte généralisée, il faudra faire un choix : on interdit ces technologies ou alors on crée un revenu citoyen. Et il faudra changer d’urgence notre façon de voir a propos de ce que certains noment l’assistanat.
max_971
Pourquoi pas une caisse libre service ?<br /> Un gros cube qui nous donne les frites, burgers, boissons, glaces…<br /> Il y a bien des distributeurs de pizzas.<br /> ALLEZ ON VIRE TOUT LE MONDE.
obbiclubic
L’économie de gros salaires j’imagine ? N’importe quoi … a croire qu’on passe 3 heures au Drive faute d’incompréhension verbale … alors que le contact humain de commander quelque chose au restaurant est déjà le début de quelque chose pour justement NOUS sentir humains !!!
stratos
“Le but, à terme : remplacer les employés chargés de la prise de commande au drive, pour accélérer le processus”<br /> surtout virer la main d’œuvre et encore plus d’argent car une personne qui réceptionne les commandes ca doit au moins être un salaire de PDG. Et il faut bien rémunérer les actionnaires qui bougent pas un doigt pour faire tourner la boite.
bmustang
tout à fait d’accord avec toi ! mais mcdo choisit la voie des technos et du numérique plutôt que la voie de manger sain et bon ? On doit boycotter sans faiblir ces entreprises et avant d’en arriver à la révolte.
TAURUS31
Je leur souhaite bien du courage avec les accent des différentes régions de France (dont le miens celui du Sud ouest)<br /> Quand je vous comme galère la commande vocale d Android auto, ça risque d’être comique
arises
L’assistanat c’est pour les actionnaires et le CAC 40.
ViewXS
Aucun intérêt, il y’a déjà des bornes tactile a l’intérieur, suffit de mettre la meme a l’extérieur.<br /> Ou encore la prise de commande à distance sur smartphone, madame passe commande sur la route a coter, une fois arrivé a la borne on flash le qrcode et on avance, ou on flash rien avec la reconnaissance de la plaque d’immat.<br /> Racheter plusieurs millions une startup alors qu’ils aurais pu mieux faire eux meme.
Vanilla
Ici on parle pas de mcdo en France, mais mcdo aux usa. Et je crois qu’ils ont pas encore les bornes tactiles, eux.
Peter_Vilmen
Damn, pourquoi acheter une startup alors que j’aurais pu leur faire le système en un week-end pour 1 000€. Une histoire de brevets peut-être ?
zeebix
ça existe déjà les commandes sur smartphone au mcdo, et quand je suis en voiture je n’utilise plus que ça, plus rapide, fiable, promo … n’en déplaise à certains, les bornes et une certaine forme d’automatisation à certains endroit ça limite une queue interminable surtout inutile.
Nmut
Si tu peux me faire un système de reconnaissance de langage naturel multi-accents et multilingue en un WE, ça m’intéresse, même pour 50000€ ou si tu mets 3 mois. Et je suppose que beaucoup d’autres comme Amazon, Apple, MS, TomTom, … seraient aussi intéressés!
Peter_Vilmen
Je vais voir si j’ai un week end à caser dans mon emploi du temps, je suis pas mal débordé depuis que j’ai lu ton message…
Wehrmicel
Euh à mon avis la personne qui prend les commandes au drive n’est pas là que pour ça… donc il ne va pas être viré mais simplement retourné au service ou en cuisine…<br /> Vous réfléchissez un peu avant de marquer n’importe quoi ? Ah pardon… On est sur Clubic
sabbathius
Tu as raison sur un point Wehrmicel : La personne planifiée pour prendre les commandes ne va évidemment pas être licenciée, une autre tache lui sera attribuée.<br /> Là où tu te trompes, c’est qu’il y aura une personne de moins à planifier ce qui implique qu’il y aura moins d’effectifs et donc une économie de main d’oeuvre.<br /> Tant mieux pour le patron et encore une fois tant pis pour les petites mains.
Feladan
Je valide, il y a un gain entre une reconnaissance vocale et une borne, mais il doit être très minime à mon avis.<br /> Après, McDo à les moyens, autant aller à fond pour grappiller les quelques secondes par client ou les quelques clients qui sont rebutés par la technologie (ce n’est pas pareil de parler que d’appuyer sur des bornes et chercher comment ça marche)<br /> Quand aux arguments de “ça supprime des millions d’emplois”, il serait bon de voir que ça en créé visiblement tout autant d’après les études. Les emplois cependant ne requiert malheureusement pas le même niveau, c’est ça le problème majeur.
gwlegion
le changement se vera pas a court terme … mais a moyen ou long terme.<br /> encore que chez macdo, vu le turnover, ca pourrais etre plus court que ce que l’on pense.<br /> mais il faut quand meme ouvrir les yeux sur le probleme global.<br /> Avec les capacitées techniques actuelle, et a venir, viendra un jour ou ennormements de taches seront releguées a des robots … donc moins de travail.<br /> On est quand meme au seuil d’une automatisation massive … le travail se fera rare.<br /> Je suis pas contre le progret technologique … mais a un moment vas falloir anticiper les effets…
Matrix-7000
A force de bouffer de la mer…, on fini, aussi par avoir des idées de mer…<br /> Les multinationales oublient qu’elles travaillent pour les êtres humains et avec des êtres humains. Heureusement qu’en ce moment, il y a un sursaut d’intelligence dans une certaine partie de la population, cela donne encore de l’espoir en l’espèce humaine. Le système basé sur l’actionnariat est en train de montrer toutes ses limites.
KlingonBrain
Non.<br /> Si l’automatisation ne supprimait pas d’emplois il n’y aurait aucun gain financier et personne n’en voudrait.
Blackalf
sabbathius:<br /> Tu as raison sur un point Wehrmicel : La personne planifiée pour prendre les commandes ne va évidemment pas être licenciée, une autre tache lui sera attribuée.<br /> Là où tu te trompes, c’est qu’il y aura une personne de moins à planifier ce qui implique qu’il y aura moins d’effectifs et donc une économie de main d’oeuvre.<br /> C’est ce que je pense aussi : si sur 8 employés (chiffre au hasard) il en fallait 4 en cuisine, 3 en caisse, et 1 pour le drive, ils n’auront pas forcément besoin de 5 personnes en cuisine ou de 4 en caisse et à terme les effectifs seront réduits
lithium
vous vous plaignez qu’on cherche à éliminer des emplois que plus de la moitié d’entre nous refuseraient d’occuper…<br /> La pression est tellement énorme dans un fastfood qu’ils n’ont que des jeunes, souvent des étudiants qui ne font ça que par nécessité rarement plus de quelques années de suite.<br /> Je trouve que c’est une très bonne chose de remplacer les humains aux postes aliénants ou épuisants.<br /> Oui ça va causer des changements dans nos sociétés mais je crois que ce sera pour le mieux.
Blackalf
Ce n’est pas faux dans l’absolu, mais ce n’est pas une raison pour leur souhaiter des réductions d’effectifs…même s’il n’est pas très agréable, qui te dit qu’ils ne tiennent pas à leur emploi, parce qu’ils auront beaucoup de mal à en retrouver un ? ce n’est pas comme si le marché actuel de l’emploi était identique à celui des années 1980-1990, quand on pouvait se permettre de changer assez facilement si on le souhaitait vraiment <br /> Dans ma ville, je vois quotidiennement des employés de la ville passer avec des machines pour nettoyer, et ce n’est clairement pas le genre d’emploi que j’aurais personnellement aimé occuper…faut-il les supprimer pour autant et les remplacer par des machines autonomes ? je doute que ça soit ce que pensent les personnes qui occupent ces emplois
KlingonBrain
Vous avez raison, le remplacement de ces emplois par des machines, ce n’est pas une grande perte pour l’humanité.<br /> Le souci c’est juste que les gens ont besoin d’un salaire pour vivre. Et dans le système actuel, pas d’emploi = pas de salaire.<br /> Mais on oublie un peut vite que les gens ont juste besoin d’un salaire, pas d’un emploi. L’automatisation va forcer a changer les mentalités.<br /> Le problème est juste que l’humanité traine encore une culture arriérée dans laquelle le rapport au travail était dicté par des millénaire de pénurie ou tout le monde devait travailler dur pour survivre. Toute notre culture devra changer.
Feladan
KlingonBrain:<br /> Non.<br /> Si l’automatisation ne supprimait pas d’emplois il n’y aurait aucun gain financier et personne n’en voudrait.<br /> Si.<br /> Supprimer des emplois au sein d’un entreprise, ne veux pas dire ne pas en créer dans une/des autres. C’est une destruction créatrice. Je pense que vous avez très bien compris l’argumentaire mais que vous l’esquivez en réduisant l’écosystème très volontairement ^^<br /> C’est juste une évolution des compétences requises comme il y en a depuis des centaines d’années. Et oui, étonnamment il n’y a plus d’allumeur de réverbères, de blanchisseuses ou d’opérateur d’ascenseur. Pourtant j’imagine qu’utiliser les trois modes actuels ne vous pose aucun soucis, tout simplement parceque vous êtes dans la bonne génération: vous avez le recul nécessaire pour comprendre.<br /> Les études divergent en ce sens, pour savoir si l’automatisation et l’AI créent ou suppriment le plus d’emploi au final, de plus nous n’avons pas le recul nécessaire. Vous pouvez être partisan d’un camp, mais il n’en reste pas moins que la question n’est pas tranchée à l’heure actuelle et fait débat et que c’est de la spéculation.
KlingonBrain
Ce n’est malheureusement pas aussi simple. Vous raisonnez avec les dogmes de l’économie traditionnelle. Or comme beaucoup d’économistes s’en rendent compte, ils ne fonctionnent plus. D’ou les millions de chomeurs qu’ils ne savent pas expliquer.<br /> Je comprends très bien votre raisonnement selon lequel une main d’oeuvre inutilisée devrait se reporter dans un autre secteur pour combler un autre besoin puisque c’est un des dogme basique enseigné en économie. Mais ce prince théorique basique est justement la cause du problème. Il ne fonctionne plus à cause de plusieurs spécificités engendrés par l’économie automatisée. Et les millions de chomeurs et d’exclus en augmentation constante devraient nous faire comprendre que le grand mythe de la destruction créatrice est aux abonnés absents et qu’il serait bon de cesser de nier la réalité plus longtemps.<br /> La première est que grace à la machine on produit l’essentiel avec peu de gens, ce qui est une situation totalement inédite dans l’histoire de l’humanité et change énormément le comportement de l’économie. Le plus gros de notre production est du superflu. Mais selon un principe économique bien connu, les salaires tendent a se limiter au strict nécéssaire, ce qui ne peut pas fonctionner dans une économie ou le nécéssaire ne représente qu’un faible pourcentage des actifs.<br /> La seconde c’est le problème des économies adverses qui par la guerre a la compétitivité engendrent la nécéssité de limiter les salaires, renforçant le problème.<br /> Résumé simplement, le problème viens de l’application de dogmes économiques périmés dans une situation totalement nouvelle.<br /> Et la fuite en avant dans la course a la formation ne résoudra pas le problème. Il ne fera que l’accentuer.
Feladan
KlingonBrain:<br /> dogmes économiques<br /> Je n’aime que rarement (ça à l’air d’être l’argument phare ici…), que le premier argument lu soit “vous raisonnez avec les dogmes” que je vois les choses de façon “simple”… Cela montre souvent un partis prit tellement énorme que la discussion ne mènera à rien . Ca fait un peut “tu es aveugle, moi non”.<br /> Le fait est que je ne raisonne pas avec des “dogmes”, juste ce n’est ce que je lis à gauche à droite, divers argumentations, divers rapports économiques et études de toutes les visions, et que je complète ça, le cas échéant, avec ce que je vis au quotidien, étant dans l’informatique. Secteur qui et je pense que tu seras d’accord avec moi, tombe en plein dans la problématique que nous discutons. Le fait est que dans mon quotidien, j’entends ces phrases pré-construites de “oui mais votre *** (processus, logiciel, automatisation, etc etc) détruisent des métiers !” sont bien souvent issues de personnes ne se rendant pas compte que nombres d’emplois créés, juste autour de ce même ***.<br /> Et ce que je vois, sans suivre un quelconque “dogme”, c’est que la question n’est pas aussi simple et tranchée que ce que certains peut dire.<br /> Ta vision se tient (pas argument, vision), c’est également ce que je lis souvent dans les études stipulant ce “camp”, et j’étais le premier à dire qu’il n’y avait pas de réponses tranchée sur le sujet. De plus, dans une autre poste, j’ai même admis que cela devait clairement dépendre des secteurs (et je maintiens cet argument, comme beaucoup d’économistes), que tu essais de me faire admettre que ta vision est la meilleure et que moi je suis des “dogmes”, alors que littéralement les économistes se battent la dessus, devient un peu déplacé.<br /> Il y a divers études, et récentes, qui montre que si. Certains secteurs, principalement liés à l’AI, permettent de construire de plus nombreux postes supprimés.<br /> Je ne dis pas que tout est rose, je n’ai jamais dis ça (voir premier poste pour le plus gros point noir : la scission encore plus grand des compétences et la création d’écarts et ça, c’est unanime en revanche !).<br /> Mais merci de pas me dire que la réponse est aussi claire et limpide, ce n’est pas le cas, et nous manquons (les économistes le disent) clairement de recul, il y a une grande part de spéculation.<br /> Tl;DR :<br /> Beaucoup d’économistes vont dans ton sens, beaucoup d’économistes vont dans le mien.<br /> Nous aurons la réponse que dans quelques dizaines d’années malheureusement, quoi qu’il en soit, mon point était de dire que rien n’était tranché à l’heure actuelle, si toi tu penses que c’est déjà clair, limpide, tranché, tu en as le droit ^^.
KlingonBrain
Je suis un vieil informaticien. J’ai vu tous les emplois qui ont déjà disparu à cause (ou grace) au progrès. Et j’ai pu constater ceux que j’ai détruit par mon travail.<br /> Une usine,une banque ou un bureau de poste étaient très différents il y a 40 ou 50 ans. J’ai l’avantage de l’avoir vu de mes yeux.<br /> Mais vous avez raison, il y a débat entre les économistes. Sauf que la réalité sociale est la pour démontrer qu’il y a un très gros problème. Et que cela colle aux prédictions faites de longue date par de nombreux penseurs (la réflexion économique sur l’automatisation est très ancienne).<br /> Qu’il faudra des décennies pour rendre tout le monde a la raison n’a rien de surprenant. Il en a été ainsi a chaque découverte scientifique majeure.<br /> Mais la ou je suis en désacord, c’est que je pense qu’on ne peut pas se contenter de laisser des cranes d’oeuf (bien payés) débattre pendant des décennies sur le sexe des anges alors que pendant ce temps la des millions de gens souffrent. Et les livres d’histoire nous disent que ça peut très mal finir.<br /> Réaliser ici et maintenant qu’il y a un problème et prendre des mesures correctrices très rapidement est une nécessité.
Feladan
Le problème pour le coup, c’est que l’on voit que vous parlez de façon sentimentale . Mais c’est clairement tout à votre honneur.<br /> La réalité sociale malheureusement fait rentrer bien trop de paramètres en compte pour conclure que l’évolution technologique entraine quoi que ce soit… Entre les retraites qui se repoussent, les baby et papy boums, qui influent sur tous les métiers, et j’en passe. Lier le facteur technologique est assez compliqué (si vous avez des études la dessus je prend, je n’en ai aucune !)<br /> Je suis d’accord avec vous sur le fondement, si je pouvais, cela ne détruirait aucun emploi ! Mais je pense que cela vous affecte bien trop pour vous rendre compte également que vos produits, qui ont détruit des travail, en on également créés énormément.<br /> Quoi qu’il en soit nous sommes d’accord sur la finalité, c’est le plus important !
lithium
La solution est “simple” pour compenser les emplois perdus.<br /> Supprimer toutes les administrations de contrôle qui coutent des milliards en frais de fonctionnement (pole-emploi, caf, sécu, …)<br /> Et on alloue un revenu de base universel pour tous.<br /> ça serait probablement pas l’équivalent d’un SMIC plutôt entre le RSA et le chômage (base SMIC) mais ça peut suffire pour vivre, se cultiver, imaginer de nouveaux métiers ou modes de vie.<br /> Cherchez pas le petite bête dans ce que je viens de dire. Ma proposition est incomplète et comporte sans doute des failles, je suis pas économiste mais c’est à mon avis la seule bonne solution plutôt que la course à l’emploi qui n’existe plus.<br /> Et cette solution reviens de plus en plus souvent dans les dossiers à étudier de nos gouvernements.
KlingonBrain
L’expérience d’une vie passée dans le monde de la technologie n’a rien de “sentimental”. On pourait discuter du nombre d’humains qu’un seul programme peut remplacer, c’est effarant mais très concret. Pour le reste, l’économie est une science humaine ou (comme vous l’avez dit) la multiplicité des facteurs rends la preuve formelle impossible. C’est juste que les outils intellectuel à utiliser pour ces matières ne sont pas les memes que pour les sciences fondamentales.<br /> Comme en politique ou en phillosophie, il faut savoir spéculer et surtout essayer des choses différentes quand le système ne fonctionne plus.<br /> Je partage votre avis que nous sommes probablement d’accord sur l’essentiel malgré certaines divergences.
Feladan
KlingonBrain:<br /> L’expérience d’une vie passée dans le monde de la technologie n’a rien de “sentimental”.<br /> Pas forcement non. Mais également c’est possible, et c’est ce qu’il en ressort de votre commentaire <br /> On pourrait c’est vrai. Comme on pourrait discuter du nombre d’emploi qu’une seule avancée technologique (ou programme) peut créer (directement ou indirectement d’ailleurs, typiquement l’augmentation d’un rendement amène souvent d’autres embauches ), c’est aussi assez effarant et concret.<br /> Je suis d’accord avec vous, mais je pars du principe qu’il ne veut pas partir dans l’interdiction, mais surtout et principalement dans le changement de qualification et la reconversion de la population, pour combler l’écart que cela va créer. Cette transition va être couteuse et dure, ça c’est claire. Car effectivement, les boulots à moindre compétences vous se supprimer petit à petit au profits d’autres avec plus de qualifications …
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Facebook veut lier la valeur de la Libra à celle du dollar
Google annoncerait le Pixel 4 le 15 octobre
Des apps de suivi des menstruations transmettent la date des derniers rapports sexuels à Facebook
Razer sort des coques de protection destinées à refroidir les iPhone en jeu
Project Resistance, le prochain Resident Evil, dévoile sa première bande annonce
Nintendo Switch : la mise à jour 9.0 est disponible avec des fonctionnalités inédites à la clé
Un mode Battle Royale débarque dans Civilization VI (si, si !)
Volkswagen prévoit une seconde vie pour les batteries usagées de ses voitures électriques
Polaroid Lab veut transformer vos photos numériques en véritables polaroids
Haut de page