Windows 10 arrivera sur les processeurs ARM de Qualcomm

Par
Le 09 décembre 2016
 0
La firme de Redmond semble avoir enfin réussi ce qu'elle tente depuis des années avec un succès plutôt mitigé : s'attaquer à l'architecture des processeurs ARM pour y faire tourner son OS maison. Le 8 décembre 2016, lors de l'événement WinHEC à Shenzhen, l'annonce a été faite : Windows 10 arrivera sur les processeurs Qualcomm.

Cette nouveauté devrait, selon Microsoft, donner lieu à la commercialisation des premiers PC Qualcomm Windows 10 dès 2017.

La compatibilité avec les puces ARM améliorée


L'un des problèmes majeurs que devait résoudre Microsoft pour permettre à Windows 10 d'arriver sur les puces ARM, c'était de permettre aux logiciels tournant sous les puces Intel x86 de fonctionner. La compatibilité était cruciale pour que des logiciels comme Photoshop, intéressants pour avoir une version commerciale viable du produit, puissent fonctionner.

C'est ce qu'a réussi Microsoft, en s'associant avec Qualcomm et en utilisant un émulateur pour les applications traditionnelles de Win32 x86. Ainsi, selon Microsoft, tout ce qui présente un intérêt pour les particuliers et les entreprises pourra fonctionner sur les puces Qualcomm, et notamment la puce Qualcomm Snapdragon 835.

08584588-photo-snapdragon-batteryguru.jpg

Des PC avec plus d'autonomie sans abandonner Intel


Les puces Qualcomm Snapdragon ont un avantage par rapport à celles d'Intel : elles sont moins gourmandes en énergie et Microsoft espère ainsi commercialiser les premiers PC sous Windows 10 avec puce Snapdragon 835 dès 2017. Les PC auraient ainsi plus d'autonomie, tout en pouvant faire fonctionner les logiciels qui ont fait le succès et l'attrait de Windows.

Mais le groupe de Redmond n'oublie pas les plus traditionnelles puces Intel qui ont fait l'histoire de Windows. Ces dernières seraient alors réservées aux PC plus haut de gamme et « Gamer ».

Toutefois, pour avoir un véritable aperçu de ces nouveaux PC qui changent radicalement la stratégie commerciale de Windows, il faudra patienter jusqu'à la fin de l'année 2017.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top