Snack it ! rémunère les internautes qui partagent des vidéos

16 avril 2013 à 15h52
0
Se faire rémunérer lorsqu'on partage une vidéo, c'est l'idée de Mediabong avec le service Snack it ! La start-up intègre un outil de partage spécial qui permet de gagner de l'argent à chaque clic généré.

010E000005913216-photo-mediabong.jpg
Depuis 2011, Mediabong officie en tant que place de marché sur les vidéos premiums. Sa plus-value : la plateforme analyse en temps réel la sémantique des pages de ses partenaires diffuseurs pour proposer automatiquement les vidéos les plus pertinentes. Ce mardi, la start-up lance un nouveau service, destiné cette fois-ci au grand public, et baptisé « Snack it ! »

Le constat de base est simple. « Les internautes, à leur échelle, distribuent des contenus qu'ils aiment, trouvent drôles ou jugent pertinents », analysent les deux cofondateurs, Laurent Bury et Yann Battard. Avec Snack it !, l'idée est de récompenser ces internautes lorsqu'ils diffusent des vidéos sur les réseaux sociaux.

Pour Laurent Bury, « en partageant et en proposant des vidéos ou des articles qu'ils trouvent sur Internet, les internautes deviennent des médias affiliateurs, qui génèrent des clics et des visiteurs supplémentaires au profit du producteur du contenu ». De la même manière que l'acquisition de trafic est rétribuée dans le B2B (entre professionnels), il estime que le B2C (pour le grand public) était oublié, ce à quoi il veut remédier.

0190000005913198-photo-snack-it.jpg

Comment est-ce que cela fonctionne ? Mediabong explique que lorsqu'un internaute veut partager une vidéo sur les réseaux sociaux, l'interface Snack it ! lui suggère une fonction supplémentaire, afin de réaliser cette opération via son intermédiaire. « La manière de partager ne change pas en soi », rassure Laurent Bury.

De l'autre côté, lorsqu'un membre de la communauté du diffuseur lit la vidéo (ou l'article), une publicité en pre-roll s'affiche. En amont, celui qui a partagé la vidéo perçoit des points. « La distribution des points est basée sur l'activité effective du réseau ainsi que sur la publicité jouée avant le contenu vidéo », explique Mediabong.

La rémunération se fait donc à la performance, selon le nombre de clics. Plus les vidéos et articles partagés sont consultés, plus le diffuseur reçoit de points - Mediabong se rémunère entre les deux. Ceux-ci peuvent être transformés en bons d'achat, ou bénéficier à une association caritative.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Voyages-sncf affirme ses ambitions au niveau européen
Bon plan : le SSD Kingston HyperX 3K 120 Go à 90 euros
Windows Azure : Microsoft baisse ses tarifs et lance son offre IaaS
HP intégrera Leap Motion pour la reconnaissance de mouvements
BitTorrent Surf : télécharger des torrents directement de son navigateur
Spotify : le lecteur Web est enfin disponible
Asus PA249Q et VG248QE : Adobe RGB ou 1 ms et 144 Hz ? (màj)
Bbox Nomad : 10 Go d'Internet mobile en 4G
Japan Display veut grossir en ciblant des petits clients
Haut de page