USA : Google aide les commerces locaux à construire leur présence en ligne

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000004449798-photo-texasgetonline-google.jpg
Google vient de lancer le premier de ses sites web AmericaGetOnline. Réservé aux commerces locaux du Texas, TexasGetOnline.com permet de se construire une présence en ligne gratuite... Pendant un an. Ensuite, les services proposés par Google pourraient lui assurer une nouvelle source de revenue particulièrement attrayante.

Les sites de surveillance de l'activité des noms de domaine, comme Domain Name Wire (DNW) aux Etats-Unis, avaient repéré plusieurs sites enregistrés au nom de Google. Leur point commun : ils contenaient tous des déclinaisons de l'expression "Get Online". AlaskaGetOnline.com, GetAlaskaOnline.com, TexasGetOnline.com, etc. Tous les Etats américains étaient concernés, selon DNW, et qui commençait à se demander à quoi serviraient les domaines. Nouvelle campagne marketing pour promouvoir Internet ? Pour accélérer le développement des réseaux haut-débit ?

La réponse vient de tomber, et elle en est très loin. Google va en effet aider des entreprises locales à se construire une présence en ligne. Cette initiative a pour but de mettre en avant l'intérêt du webmarketing pour des commerces locaux souvent déconnectés - en France, 40% des PME auraient une présence en ligne. Le premier site a ouvert cette semaine. Il s'agit de TexasGetOnline.com, qui offre gratuitement aux PME texanes un site web hébergé par Intuit, un nom de domaine personnalisé, une visibilité sur Google Places, et 75 dollars de crédit AdWords. Plus l'accès à des ressources en ligne, comme des outils, et la liste des événements locaux.

Evidemment, l'initiative de Google n'est pas seulement charitable, puisqu'elle a aussi pour but d'acquérir de nouveaux clients. L'assistance n'est valable que 30 jours, et l'ensemble des services dure une année. Et si la solution séduisait les commerces locaux, il y a fort à parier qu'une bonne partie d'entre eux ne chercherait pas de solutions alternatives, plus compliquées ou onéreuses, pour gérer leur présence en ligne. Ils pourraient donc se contenter, par la suite, de conserver les services Google à 4,99 dollars par mois, auxquels s'ajoutent les 2 dollars par mois de nom de domaine. Une opération juteuse pour Google, si ses plans se déroulent comme prévu.

Mise-à-jour : Notons qu'en France, Google, Oxatis et SFR ont dévoilé une initiative similaire en avril dernier. Mon entreprise en ligne permet d'obtenir un site et nom de domaine selon le même principe (gratuit puis 5 euros hors taxe par mois sans engagement de durée), 100 euros de crédit sur une campagne AdWords, et un support téléphonique.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google ferme Google Labs
Apple et Google convoitent les brevets d'InterDigital
Intel : les premiers processeurs LGA2011 détaillés
Carton (presque) plein pour Ebay et Paypal au deuxième trimestre
Les copies digitales 20th Century Fox bientôt compatibles avec Android
Android : Google Maps affiche Paris en 3D
L'OLPC XO-3 : panneaux solaires et connexion satellite en vue ?
Panasonic Lumix FZ48 : vidéo Full HD pour devenir calife à la place du calife
Hitachi promet un écran 4,5 pouces amélioré pour la 3D sans lunettes
Kodak serait prêt à vendre des brevets sur la photo numérique
Haut de page