La DARPA planche sur un système de vote électronique open-source

Mathieu Grumiaux Contributeur
19 mars 2019 à 13h09
0
Machine à voter
Exemple d'une machine à voter utilisée en France en 2015

Le gouvernement américain travaille à la mise au point d'un système de vote électronique plus sécurisé que les machines à voter utilisées aujourd'hui lors des élections.

La Defence Advanced Research Projects Agency (DARPA) est actuellement en train de développer deux systèmes de vote électronique, en collaboration avec la société Galois, spécialisée dans les systèmes de sécurité informatique.

Deux systèmes de e-vote conservant la sécurité du papier


Le premier dispositif s'apparente à un écran tactile présentant à l'électeur les différents candidats. Une fois le choix effectué, l'appareil imprimera un bulletin papier, qu'il pourra vérifier puis déposer dans une machine à balayage optique qui comptabilisera le vote et imprimera à son tour un reçu.

Pour garantir la validité du vote, ce récépissé contient un code propre à chaque électeur et à son vote. A l'issue du scrutin, un site web va répertorier l'ensemble des votes, afin de garantir que sa voix a bien été prise en compte. Il pourra le vérifier en tapant le code obtenu sur le reçu.

Le deuxième système est quant à lui un appareil qui balaiera les votes papier à la main, afin d'obtenir une réponse plus fiable qu'un dépouillement manuel, et éviter tout risque de fraude.

Les deux solutions utiliseront des logiciels open-source pour fonctionner. La société Galois va travailler à un logiciel fonctionnant sur plus de 20 processeurs distincts et sécurisés.

Les machines à voter actuelles constituent un grand risque de fraude


Les machines à voter utilisées aux Etats-Unis ont été à de nombreuses reprises pointées du doigt pour leur manque de sécurité. Certains appareils utilisés lors des élections de mi-mandat en 2018 abritaient une vulnérabilité logicielle connue depuis 2007.

De plus, un rapport d'experts à démontré que l'un de ces modèles, la Dominion AVC Edge, n'avait aucune protection au démarrage et était facilement démontable à l'aide d'un simple tournevis. Une personne mal intentionnée, dans le secret de l'isoloir, pouvait simplement remplacer le disque dur et le système de stockage de l'appareil, et falsifier ainsi le résultat de son bureau de vote.

La DARPA souhaiterait remplacer ces modèles au code propriétaire par de nouvelles solutions dont le fonctionnement sera accessible en ligne afin d'en vérifier la conformité et la sécurité. L'objectif final de la DARPA n'est pas de vendre ces systèmes mais de les utiliser comme plateformes de référence, proposées à des fournisseurs tiers. Ces derniers pourront s'inspirer de ces appareils pour concevoir leurs propres machines à voter et les proposer aux différents Etats américains.

Source : Naked Security
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top