Face aux VTC, le gouvernement rétropédale en faveur des taxis

Ludwig Gallet
15 octobre 2013 à 18h42
0
Le gouvernement a décidé d'imposer un délai de 15 minutes aux VTC entre la commande et la prise en charge du client. Une annonce qui révolte ces derniers, qui estiment que l'exécutif a cédé face au lobby des taxis.

0104000006054036-photo-snapcar-chauffeur.jpg
Entre les taxis et les VTC (Véhicules de tourisme avec chauffeur), le gouvernement patine. Cherchant à contenter les uns, puis les autres, c'est dans un flou artistique que l'exécutif a géré le dossier. Comme nous l'expliquions en août dernier, il avait été question, au mois de février, d'intégrer les VTC dans les procédures d'appel d'offres pour le transport de malades. Il avait finalement renoncé, devant la fronde de chauffeurs de taxis remontés.

Quatre mois plus tard, il allait plus loin en cherchant à imposer aux VTC un délai de 15 minutes entre la commande du client et sa prise en charge. Une mesure justifiée à l'époque par l'interdiction faite aux VTC de prendre des clients « à la volée », largement mise à mal par la possibilité de commander directement sur son smartphone ou sa tablette. Une pratique réservée aux taxis, qui rappellent payer très cher leurs licences pour bénéficier de ce droit. Rappelons que les VTC se sont largement développés grâce à l'explosion des applications mobiles dédiées, fournies par des services tels que Uber ou autre SnapCar.

Puisqu'il ne fallait pas s'arrêter en si bon chemin, voilà que le 10 octobre dernier, il nuançait très largement ce projet en l'assortissant d'une exemption pour les utilisateurs abonnés depuis plus de 24 heures.

Le lendemain, la disposition avait disparu dans le communiqué commun des ministères de l'Intérieur et du Tourisme. Finalement, les VTC seront donc sans exception soumis au délai de 15 minutes. Un net recul de la part du gouvernement, qui a finalement cédé aux prétentions des chauffeurs de taxi. Les réactions ne se sont pas faites attendre, notamment de la part d'Yves Weisselberger, dirigeant de SnapCar. Le débat semble loin d'être clos.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Allongé et endormi
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top