🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Obama justifie Prism au nom de la protection des libertés individuelles

01 juin 2018 à 15h36
0
En déplacement à Berlin après le sommet du G8, Barack Obama a tenté de rassurer la chancelière sur le programme Prism. Il évoque un programme limité et circonscrit.

0104000006064464-photo-barack-obama-d-fend-le-programme-prism.jpg
« Les services de renseignement américains ne fouinent pas » dans les e-mails des citoyens américains et européens. Voilà, en substance, le message qu'a souhaité faire passer Barack Obama devant Angela Merkel, dans le cadre d'un déplacement suivant le sommet du G8 qui s'est tenu lundi et mardi à Belfast, relatent les agences AFP et Reuters.

La chancelière avait fait état de certaines préoccupations suite à la révélation de l'existence du programme Prism. L'Allemagne est certainement le pays qui s'est le plus avancé dans ce dossier, l'un des rares à emboîter aussi clairement le pas de l'Union européenne sur la question. Angela Merkel avait ainsi promis de demander des explications à Barack Obama, lors de leur entrevue.

Ce mercredi, le président américain a donc montré patte blanche, tentant de désamorcer la polémique et de rassurer les citoyens européens. « J'ai pris mes fonctions avec la détermination de protéger le peuple américain mais aussi de défendre nos valeurs et nos idéaux, et l'un de nos plus importants idéaux, ce sont les libertés individuelles et le respect de la vie privée », a déclaré Barack Obama. « Je suis convaincu que nous avons trouvé le bon équilibre« , a-t-il ajouté.

Prism, assure-t-il, serait même un programme « limité et circonscrit », qui serait dévolu à la lutte contre le terrorisme et le trafic d'armes. Le président Obama n'a d'ailleurs pas hésité à reprendre les chiffres avancés mardi après-midi par Keith Alexander, le directeur de la NSA. Ce dernier a affirmé que le programme Prism avait permis, à lui seul, de déjouer quelques 50 tentatives d'attentats depuis le 11 septembre 2001, « y compris en Allemagne ».

« Nous continuerons à discuter de la question de l'équilibre et de la proportionnalité et que nous nous sommes entendus sur un échange d'informations plus poussé entre le ministère de l'intérieur allemand et les autorités concernées aux Etats-Unis », a de son côté promis la chancelière allemande.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Portrait : Yes Profile vous invite dans le marché des données
Copie privée : SFR passe un accord et fait la paix
Facebook cherchait à signer un partenariat avec Samsung
Insolite : John McAfee montre comment
Nvidia proposera désormais ses GPU sous licence à d'autres fabricants
Amazon et Facebook s'associent autour du cadeau social (màj)
Dish Network ne révise pas son offre de rachat de Sprint (maj)
Après avoir racheté Gamned!, LeadMedia veut lever des fonds
Torch, le fork de Chromium, revendique 10 milions d'utilisateurs
Intel : les futurs Haswell-E à 8 cœurs et Haswell d'entrée de gamme en fuite
Haut de page