Charlie Hebdo voit son site Web piraté et son siège incendié

02 novembre 2011 à 10h55
0
Le site Web de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a été piraté dans la nuit de mardi à mercredi. Son siège social, dans le XXe arrondissement de Paris, a quant à lui été incendié à l'aide d'un cocktail Molotov. Ces attaques coïncident avec la parution, mercredi, d'une édition spéciale, rebaptisée Charia Hebdo, conçue en réaction à la victoire du parti islamiste Ennahdha lors des récentes élections tunisiennes.

Cinq ans après l'affaire des « Caricatures de Mahomet », l'annonce, lundi, de la sortie d'un numéro spécial de Charlie Hebdo consacré à la victoire du parti Ennahdha en Tunisie avait déjà suscité de nombreuses réactions, parfois très virulentes, sur les réseaux sociaux. Les attaques sont montées d'un cran dans la nuit de mardi à mercredi : tandis que selon la police, un cocktail Molotov a été utilisé pour incendier le siège parisien de l'hebdomadaire, son site Web a fait l'objet d'un « défaçage » en règle.

Le contenu du site avait alors été remplacé par une photo de la Mecque et un extrait du Coran (capture d'écran Rue89). Mercredi matin, l'équipe de Charlie avait repris le contrôle du site, mais les contenus en sont toujours inaccessibles. L'hebdo, bouclé avant l'incendie des locaux, a quant à lui trouvé le chemin des kiosques.

0230000004713196-photo-charlie-hebdo-pirat.jpg

Rebaptisé Charia Hebdo (la Charia est le principe qui codifie les aspects, publics ou privés, de la vie d'un musulman), ce numéro spécial présente en Une un Mahomet rigolard, bombardé rédacteur en chef d'un jour, et menaçant : « 100 coups de fouet si vous n'êtes pas morts de rire ».

Interrogé sur la radio Le Mouv ainsi que sur i-Télé mercredi matin, Stéphane Charbonnier dit Charb, directeur de publication, a confirmé des dégâts très importants, mais assuré que tous les moyens seraient mis en oeuvre pour qu'un nouveau numéro de Charlie paraisse comme prévu mercredi prochain.

« Quand on traite de Nicolas Sarkozy, personne ne le dit, parce que c'est notre métier d'aller trop loin. Il y a un traitement particulier qui doit être réservé à l'Islam et ce n'est pas normal du tout ! Les musulmans radicaux en France représentent peu de gens, en plus on a à faire à une minorité qui croit parler au nom de l'islam mais c'est surtout au nom de la connerie ! », a-t-il affirmé sur i-Télé.

« S'il y a des sujets interdits à traiter en France, il va falloir qu'on nous le dise », a-t-il encore déclaré. En 2006, Charlie Hebdo avait été poursuivi par plusieurs organisations de défense de l'islam suite à la reproduction de deux des douze caricatures de Mahomet initialement publiées par un journal danois. Le procès avait alors abouti à la relaxe.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top