Urban Hello : une famille vainqueur du prix de l’Innovation au CES

01 juin 2018 à 15h36
0

Clubic Pro, partenaire du Prix Start-up Fnac, organisé avec Intel, vous propose de rencontrer Urban Hello, l'une des sociétés retenues par l'enseigne, et qui profitera de son programme d'accompagnement.

Urban Hello a quatre ans, soit cinq ans de moins que l'ainée, et trois ans de moins que le cadet des parents ingénieurs, pour qui la famille passe avant toute chose. Justement, tout le concept de la start-up réside dans cette philosophie : concevoir des objets qui ont la chaleur du foyer et la polyvalence des besoins domestiques.

Un téléphone maison intelligent, « parce que nous avions besoin de pouvoir bavarder avec les grands parents tout en nourrissant les enfants ou en cuisinant », explique Catherine Seys qui est chargée de la communication et du marketing. Son époux Hervé Artus, c'est « l'hyper-inventif » de l'équipe dira-t-elle encore, admirative.

Tribu high-tech

C'est d'abord avec le Home Phone qu'Hervé et Catherine réalisent leur premier coup d'éclat : le téléphone fixe à la forme d'une « lampe torche posée à l'envers  » remporte le prix de l'Innovation au CES 2013 de Las Vegas, ainsi que d'autres récompenses.

0294000008407122-photo-home-phone.jpg
Le Home Phone passe en mode mains libres dès qu'il est posé sur une surface.


L'objet vise la convivialité : un système breveté fait passer automatiquement la communication en mains libres, à peine le téléphone posé. Mais la simplicité n'est qu'apparente. Le projet aurait demandé beaucoup de temps en recherche et développement selon les fondateurs, notamment pour que micro et enceinte soient au même endroit sans qu'il y ait d'interférence.

Allo maman bobo

Urban Hello, c'est aussi une équipe à deux centres : l'une à Paris pour la conception, l'autre en Chine pour la production. C'est Jérôme, depuis Shenzhen qui dirige les opérations d'assemblage. Il identifie les fournisseurs pour les composantes et orchestre ensuite la chaine de production.

0294000008407082-photo-remi.jpg
Remi, le nouveau babyphone connecté d'Urban Hello


La Chine, Hervé Artus connait bien, pour y avoir passé de longs mois en 2013 et 2014. C'est ainsi que petit à petit, il parvient à se créer un important réseau. Dans le quartier du Marais à Paris ils sont cinq, sans compter les experts techniques qui interviennent ponctuellement.

« Il était inconcevable que mon mari passe autant de temps dans un projet dans lequel je ne suis pas ! » avoue Catherine, et c'est peut-être cela l'ADN d'Urban Hello. Car à la fin avec Hervé et Caherine, on ne sait plus bien si on parle couple, enfants, ou machines. Le dernier né d'Urban Hello s'appelle Remi...un babyphone connecté polyvalent aux allures antropomorphes.




0320000008407120-photo-urban-hello.jpg
Fiche d'identité - Urban Hello
- Nom du produit : Home Phone, Remi (site officiel)
- Date de création : novembre 2012
- Fondateurs : Hervé Artus et Catherine Seys
- Mise de départ : 600 000 euros
- Effectifs : 6 personnes
- Locaux : Paris
- Modèle économique : vente des produits ( 149 euros pour le Home Phone, 99 dollars pour Remi )
- Levée de fonds : La prochaine levée de fonds devrait atteidre les 2 millions d'euros
- Concurrents : nc
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Android peut-il faire de l'ombre à Windows ? (votre avis)
Des publicités pour Ford qui reprennent l'univers de Metal Gear Solid
Pour fêter l'arrivée de la Bbox Miami, Bouygues augmente ses tarifs
BlackBerry : deux nouveaux smartphones Android cette année
Yahoo compte les prétendants à son rachat
Les vidéos de la semaine : Assetto Corsa, Star Fox Zero et Rogue One
Live Japon: Emiew3, un de plus pour vous servir !
Succès pour SpaceX dont la fusée Falcon9 se pose en mer
On Refait le Mac : 40 ans d'Apple avec Jean-Louis Gassée (1ère partie)
Un an après... le Galaxy S6 a échoué à relancer Samsung
Haut de page