Open Data : Henri Verdier prend la tête d'Etalab

07 décembre 2012 à 14h26
0
Le portail dédié à l'ouverture des données publiques (Open Data) a une nouvelle direction. Lors d'un rendez-vous organisé par le Premier ministre avec certains acteurs du numérique en France, la nomination d'Henri Verdier à la tête d'Etalab a été confirmée.

00FA000005599486-photo-henri-verdier-etalab.jpg
Jusqu'à présent dirigé par Séverin Naudet, le portail Etalab change de direction. Le Premier ministre a annoncé la nomination d'Henri Verdier à sa place afin de diriger l'organisme en charge de mettre en œuvre la stratégie de libération des données publiques afin qu'elles puissent être réutilisées par des sociétés tierces.

Pour rappel, Etalab a été officiellement mis sur pied en février 2011 afin de rassembler et proposer « l'ensemble des informations publiques de l'Etat, de ses établissements publics administratifs et, si elles le souhaitent, des collectivités territoriales et des personnes de droit public ou de droit privé chargées d'une mission de service public ». L'objectif est que des entreprises ou collectivités puissent ensuite les réutiliser voire les monétiser.

Président du pôle de compétitivité Cap Digital, Henri Verdier aura la lourde de tâche de promouvoir l'Open Data en France mais surtout de faire en sorte que les données publiées soient facilement réutilisables. A ce jour, plus de 355 000 données sont libres d'utilisation et gratuites.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top