Open Data : Henri Verdier prend la tête d'Etalab

0
Le portail dédié à l'ouverture des données publiques (Open Data) a une nouvelle direction. Lors d'un rendez-vous organisé par le Premier ministre avec certains acteurs du numérique en France, la nomination d'Henri Verdier à la tête d'Etalab a été confirmée.

00FA000005599486-photo-henri-verdier-etalab.jpg
Jusqu'à présent dirigé par Séverin Naudet, le portail Etalab change de direction. Le Premier ministre a annoncé la nomination d'Henri Verdier à sa place afin de diriger l'organisme en charge de mettre en œuvre la stratégie de libération des données publiques afin qu'elles puissent être réutilisées par des sociétés tierces.

Pour rappel, Etalab a été officiellement mis sur pied en février 2011 afin de rassembler et proposer « l'ensemble des informations publiques de l'Etat, de ses établissements publics administratifs et, si elles le souhaitent, des collectivités territoriales et des personnes de droit public ou de droit privé chargées d'une mission de service public ». L'objectif est que des entreprises ou collectivités puissent ensuite les réutiliser voire les monétiser.

Président du pôle de compétitivité Cap Digital, Henri Verdier aura la lourde de tâche de promouvoir l'Open Data en France mais surtout de faire en sorte que les données publiées soient facilement réutilisables. A ce jour, plus de 355 000 données sont libres d'utilisation et gratuites.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

AnyGlove, et tous les gants deviennent tactiles
SFR : promotion sur La Box et Red à moitié prix
Sage progresse de 2% en 2012 mais reste vigilant en France
Abus de position dominante : SFR et Bouygues contesteraient le forfait Open d'Orange
Free/YouTube : plus de problème au lendemain de l'annonce de l'Arcep ? (sondage)
Ad Server : Facebook lorgne Atlas pour contrer Google
YouTube : nouvelle refonte tournée vers les chaînes
Amazon App Store : un succès grandissant grâce au Kindle Fire
Intel : Paul Otellini préfère un
Shuttle DS61 : un PC miniature pouvant accueillir un Core i7
Haut de page