PRISM : le ministère de la justice ne veut pas donner plus d'informations

03 octobre 2013 à 15h41
0
Le département chargé de la justice ne souhaite pas que les entreprises américaines comme Google, Yahoo ou Microsoft puissent communiquer davantage de détails concernant les requêtes gouvernementales opérées dans le cadre de PRISM. Le revers est cinglant pour ces firmes ainsi que pour les partisans de la transparence.

00FA000005182076-photo-doj-logo.jpg
Suite aux révélations d'Edward Snowden, Google, par la suite rejoint par Microsoft, Facebook et Yahoo, avaient demandé à la justice américaine de les autoriser à publier davantage d'informations aux utilisateurs. L'ambition de ces groupes était alors d'apporter des précisions relatives aux objectifs de ces requêtes ainsi que l'utilisation qui en était faite.

Après avoir demandé audience auprès du gouvernement américain pour avoir une réponse concrète quant à leurs requêtes, elles s'étaient donc tournées vers les tribunaux pour obtenir gain de cause. Pour ce faire, elles avaient brandi le droit à la liberté d'expression et d'information, principe contenu dans la constitution américaine.

Le ministère de la Justice (DoJ) n'entend toutefois pas suivre le même raisonnement. Dans une note, il rappelle que les requêtes gouvernementales sont classifiées et qu'elles ne peuvent donc pas être dévoilées au public. Couvertes par des « intérêts de sécurité nationale », ces données ne doivent donc pas être communiquées aux utilisateurs des services concernés.

De son côté, Google indique que la position de la Justice est pour la moins décevante et appelle à : « plus d'ouverture et de transparence dans le processus, car nous ne sommes pas en mesure de savoir exactement ce que le gouvernement a présenté à la cour ». Microsoft a également précisé auprès de The Register qu'il continuerait à mettre en œuvre des dispositions permettant de renforcer la transparence.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
Le navigateur Microsoft Edge s'enrichit de nouvelles fonctionnalités
La NASA vous explique pourquoi la montée des eaux est difficilement perceptible
Air France et l'Airbus A380 : c'est fini, et avec deux ans d'avance
Clap de fin pour Hadopi ? Le Conseil constitutionnel déclare ses pouvoirs contraires à la Constitution
Vers une possible suppression de la TVA sur les voitures électriques ?
À Singapour, une peine de mort prononcée... par ZOOM
DOOM Eternal : id Software annonce le retrait de l'anti-triche Denuvo
L'application de traçage des contacts d'Apple et Google est désormais disponible
scroll top