La NSA n'a aucune limite sur les écoutes téléphoniques

Ludwig Gallet
27 septembre 2013 à 18h24
0
Devant le Sénat américain, le patron de la NSA Keith Alexander a fait savoir que la justice n'avait fixé aucune limite quant au nombre maximum d'écoutes pouvant être réalisées par l'agence de renseignement. Dans le même temps, les élus ont annoncé la préparation d'un projet de loi pour limiter la pratique. Et la préserver.

0104000006101994-photo-nsa-logo-prism-gb-sq.jpg
Depuis les révélations d'Edward Snowden en juin dernier, la connaissance des pratiques mises en oeuvre par la NSA pour la surveillance a eu le temps de s'affiner. De nombreux programmes ont été mis en lumière. Longtemps, les responsables de l'agence de renseignement la plus secrète au monde a tenté de minimiser les articles de presse en évoquant un espionnage ciblé, dans des buts bien précis, en mettant le plus souvent en avant la lutte contre le terrorisme.

Les écoutes téléphoniques en constituent un exemple parfait, mises en avant dès le mois de juin mais dont la portée est restée jusqu'à présent difficilement quantifiable. Le patron de la NSA, a cependant levé le voile jeudi sur les capacités d'action de son agence. Selon lui, la FISC (Foreign Intelligence Surveillance Court) n'a tout simplement pas fixé de limite supérieure s'agissant du nombre d'écoutes téléphoniques réalisées sur le compte de la lutte contre le terrorisme.

Devant les sénateurs américains, Keith Alexander a fait part de l'objectif de la NSA : recueillir l'ensemble des appels téléphoniques américains et les conserver dans un système sécurisé, pour pouvoir les utiliser en cas de besoin, relate le site Computer World. « Je crois qu'il est dans l'intérêt de la nation de conserver tous les enregistrements téléphoniques au sein d'un système sécurisé dans lequel nous pouvons chercher lorsque le pays a besoin de le faire », a-t-il ajouté.

Le Sénat prépare un projet de loi

S'agissant des autres types de données, liées notamment à la géolocalisation du mobile, l'homme assure avoir alors besoin de la validation de la FISC et du Congrès américain. Il assure que les écoutes téléphoniques qui sont réalisées sont légitimes, efficaces et constitutionnelles.

Pour lui, « il est très frustrant de savoir que nous avons des programmes qui sont en accord avec la loi, qui ont été approuvés par le Congrès, qui ont été approuvés par le Président des États-Unis, qui ont sauvé des vies américaines et que des efforts sont mis en oeuvre pour compromettre ces programmes aux yeux d'un public méfiant », a-t-il déclaré.

Ce jeudi, la commission du renseignement du Sénat a annoncé la préparation d'un projet de loi visant à limiter mais préserver également la collecte de la NSA concernant des données téléphoniques, rapportait notamment Le Monde. Il s'agit d'obtenir de la part d'un spécialiste la suspicion récente et étayée « qu'un numéro téléphonique est associé au terrorisme pour pouvoir utiliser la base de données ». S'agissant du contenu des appels téléphoniques, le projet de loi viserait à les interdire purement et simplement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top