Etats-Unis : l'ACLU reproche aux opérateurs leur laxisme sur les mises à jour Android

18 avril 2013 à 20h45
0
L'Union américaine pour les libertés civiles reproche aux opérateurs de téléphonie mobile de ne pas en faire assez pour la sécurisation des terminaux mobiles des utilisateurs. Précisément, l'ACLU considère que le fait que ces sociétés utilisent des versions modifiées d'Android et déploient en décalé les mises à jour de l'OS peut avoir des conséquences sur les données contenues dans les smartphones des clients.

00FA000005920656-photo-aclu-logo.jpg
Aux Etats-Unis, l'ACLU vient d'initier une plainte auprès de la FTC (.pdf) demandant à l'agence d'enquêter sur les pratiques des grands opérateurs de téléphonie mobile du territoire, AT&T, Verizon, T-Mobile et Sprint. L'attaque est plutôt hardie puisqu'elle concerne en fait les navigateurs intégrés mais surtout les versions de l'OS mobile Android utilisées par ces mêmes opérateurs.

En effet, l'organisme précise que les constructeurs de terminaux et les opérateurs partenaires déploient une version modifiée d'Android pour leurs clients américains. Ces modifications peuvent alors se présenter comme des supports spécifiques pour un matériel particulier, des interfaces utilisateurs propriétaire ou encore des applications développées par l'opérateur lui-même.

En conséquence, l'ACLU estime qu'un tel OS Android modifié constitue de facto un système d'exploitation mobile à part entière, que seul l'opérateur a alors faculté de mettre à jour. Dans ce cadre, l'organisme reproche aux sociétés américaines de ne pas déployer suffisamment rapidement les mises à jour proposées par Google, rendant les téléphones potentiellement plus vulnérables qu'un appareil correctement muni du dernier Patch en date.

Enfin, l'Union américaine rapporte les statistiques de Google selon lesquelles seulement 2% des terminaux en circulation disposent de la dernière version de l'OS alors que dans 44% des cas, Android 2.3 est toujours installé. Interrogés par Cnet, certains opérateurs se défendent et, comme Verizon, indiquent avoir déployé des applications dédiées à la sécurisation du mobile ou signé des partenariats avec des éditeurs de solutions de sécurités afin de les implémenter directement dans le système d'exploitation modifié.

Même s'il n'est pas certain que l'appel de l'ACLU soit entendu, l'organisme tente, en filigrane de responsabiliser les opérateurs sur les terminaux qu'ils mettent en vente mais également à rendre plus transparentes leurs pratiques en matière de déploiements de mises à jour.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top