Données personnelles : la FTC renforce la protection des enfants

24 décembre 2012 à 11h20
0
Aux Etats-Unis, la FTC annonce qu'elle va publier de nouvelles règles visant à renforcer la protection des données personnelles des jeunes internautes. Les mesures applicables jusqu'alors dataient de 1998 et le régulateur souhaite désormais que certaines informations comme la localisation ne puissent être enregistrées par les éditeurs de services sans autorisation des parents.

00FA000002058062-photo-ftc-logo.jpg
La FTC annonce avoir amendé un texte datant de 1998 visant à protéger les enfants de moins de 13 ans et les données qui peuvent être collectées. Le règlement prend désormais en compte l'utilisation des réseaux sociaux et les nombreux services dédiés aux plus jeunes et étend la liste des informations qui ne peuvent être collectées sans le consentement des parents.

Ainsi, la notion « d'information personnelle » est étendue à la géolocalisation, l'adresse IP, les photographies, les vidéos et les fichiers audio qui pourraient contenir la voix ou une image d'un enfant, précise l'autorité. De même, les systèmes d'identification persistants tels que Facebook Connect doivent être soumis à autorisation parentale. Toutefois, aucun consentement de la part des parents n'est requis lorsque cet identifiant est collecté pour la mise en place de publicités contextuelles, pour des motifs légaux ou d'analyse propre au service en question... Par contre, ces données ne peuvent ensuite être communiquées à des entreprises tierces.

Dans une note, Jon Leibowitz, président de la FTC précise que : « la Commission prend très au sérieux son mandat de protéger la vie privée en ligne des enfants dans ce paysage technologique en constante évolution. Je suis convaincu que les modifications apportées à ce règlement établissent un juste équilibre entre la protection de l'innovation, qui offrira un contenu riche et attrayant pour les enfants, et l'obligation à ce que les parents soient informés et impliqués dans les activités de leurs enfants sur Internet. » 

Malgré le fait que certains sénateurs souhaitent que ce texte soit encore plus protecteur, la FTC tient à expliquer que le règlement entend désormais la notion d'opérateur comme un vaste ensemble. Les seuls éditeurs de services ne sont plus uniquement visés par la mesure puisque les éditeurs de plug-ins et les régies publicitaires en font désormais partie. Par contre, cette notion ne s'applique pas aux boutiques d'applications tels que Google Play ou l'App Store, qui proposent pourtant des contenus destinés aux enfants.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top