Le PC aura-t-il droit à sa redevance TV ?

05 juillet 2010 à 13h14
0
0096000003351386-photo-pc-tv.jpg
Selon le quotidien Le Monde un nouveau rapport daté du 30 juin relance le débat autour de la redevance audiovisuelle appliquée aux ordinateurs. Dans ce dernier, les sénateurs Claude Belot et Catherine Morin-Desailly soulignent en effet que les services de la télévision de rattrapage sont « potentiellement disponibles sur différents équipements : télévisions, ordinateurs, téléphones portables ».

Depuis 2006 le ministère de la Culture se penche sur un élargissement de cette potentielle taxe. En novembre 2008, le député Jean Dionis du Séjour avait déjà formulé son intention d'étendre la redevance TV aux possesseurs d'un ordinateur. Il avait ainsi déposé un amendement dans le cadre du projet de loi de réforme de l'audiovisuel.

En précisant que la télévision de rattrapage a connu une forte progression en 2009, les sénateurs Belot et Morin-Desailly expliquent qu'il s'agit d'un « vecteur de diffusion prometteur et notamment pour reconquérir les publics les plus jeunes ». En admettant que la taxe ait été appliquée à ces appareils depuis 2000, l'État aurait alors gagné en moyenne 15 millions d'euros supplémentaires par an. Finalement la situation actuelle est donc jugée « contraire à l'esprit de la loi » et « le message envoyé aux propriétaires d'un terminal leur permettant de recevoir la télévision qui ne paient pas la contribution à l'audiovisuel public est néfaste ».

L'extension de cette redevance viserait également à amoindrir les coûts annuels des personnes exonérées de contribution à l'audiovisuel public. En effet, en 2009 l'Etat aurait enregistré une hausse de 5% de ces dégrèvements à 549,5 millions d'euros.

En rappelant que la redevance actuelle ne prend pas en compte la consommation d'une personne ou le nombre de postes de télévision au sein d'un foyer, Claude Belot et Catherine Morin-Desailly regrettent également que depuis 2006 les consommateurs ne soient plus assujettis à cette redevance pour les téléviseurs de leurs résidences secondaires. Une chose qui selon eux « peut apparaître comme une lacune au vu des difficultés de financement de l'audiovisuel public » ; 96% de ces résidences seraient équipées de terminaux capables de recevoir les programmes de télévision.

Enfin, il est également question d'une augmentation de cette redevance de l'ordre de 2 euros par an. Aujourd'hui à 121 euros en Metropole et 77 euros en Outre-mer, elle serait de 215,76 euros par an en Allemagne et 174 euros au Royaume-Uni. Retrouvez le rapport dans son intégralité ici (PDF).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top