40 bons conseils en sécurité informatique pour les professionnels

29 janvier 2013 à 11h36
0
L'ANSSI avait indiqué voilà plusieurs mois qu'elle publierait un guide destiné à assister les professionnels en matière de sécurité informatique. Le guide est désormais publié et propose 40 conseils simples pouvant être appliqués rapidement.

00FA000005443003-photo-logo-anssi-new.jpg
En octobre dernier, à l'occasion des Assises de la sécurité, Patrick Pailloux, le directeur général de l'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) nous expliquait qu'il publierait une liste de mesures non-contraignantes à l'attention des professionnels. Cette dernière, qui a vocation à être amendée par les sociétés concernées, livrait ainsi 40 points majeurs.

Au Forum International de la cybercriminalité, le responsable a indiqué que ce document a été finalisé et publie ses 40 conseils en matière de sécurité. L'ANSSI rappelle ainsi que la protection des « informations confidentielles confiées par des clients et des partenaires peut désormais créer un avantage concurrentiel. Plus encore, protéger ses données et son réseau informatique est crucial pour la survie de l'entreprise et sa compétitivité ».

Parmi les bonnes pratiques relevées par l'autorité figurent :

  • La cartographie de l'installation informatique : vérifier l'état et l'implémentation des mises à jour, définir les comptes privilégiés ou à l'inverse, temporaires (pour les stagiaires par exemple).
  • La maîtrise du réseau : limiter le nombre d'accès à Internet au strict nécessaire, interdire la connexion de terminaux personnels au SI de la société (sur ce point, on retrouve la position très réservée de l'ANSSI à l'égard du BYOD)
  • La nécessaire mise à niveau des logiciels en restant informé sur les nouvelles vulnérabilités.
  • L'authentification des utilisateurs en renforçant notamment la politique de gestion des mots de passe, pas de conservation des mots de passe en clair dans les fichiers sur les systèmes informatiques, privilégier une authentification forte par carte à puce.
  • Sécuriser les équipements terminaux : désactiver l'exécution automatique depuis les supports amovibles, interdire au maximum les connexions à distance, chiffrer les données sensibles.
  • Sécuriser l'intérieur du réseau via des audits réguliers, éviter le recours au WiFi dans la mesure du possible.
  • Se protéger d'Internet en sécurisant les passerelles de connexion avec la toile.
  • Surveiller l'administration du réseau.
  • Renforcer la sécurité physique.
  • Organiser des plans de continuité ou de reprise rapide d'activité en cas d'incident majeur.

guide_hygiene_informatique_anssi.pdf by Olivier Rob

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top