Avec Kxen, SAP renforce son analyse prédictive et vise les "non-spécialistes"

10 décembre 2013 à 13h47
0
Deux mois après avoir signé le rachat du spécialiste français de l'analyse prédictive Kxen, SAP débute l'intégration des offres de la société. L'objectif du géant des progiciels est ainsi d'étoffer son offre en matière d'étude des données notamment non-structurées.

00FA000005656452-photo-sap-logo.jpg
En octobre dernier, SAP annonçait le rachat de la société basée en France ainsi que dans la Silicon Valley Kxen. L'objectif de cette acquisition placée était alors pour le groupe allemand de renforcer ses compétences en matière d'analyse prédictive. En mettant la main sur ce spécialiste, la firme entendait également étoffer son offre en la matière.

Dans ce cadre, SAP annonce que les premiers services issus des deux entités sont désormais disponibles. InfiniteInsight représente la première brique de ce mariage. Il s'agit en fait de l'ajout des compétences et outils développés précédemment par Kxen ajoutés aux offres Predictive Analysis de SAP et des atouts de la solution Lumira (en matière de visualisation).

Stéphane Jouaux, vice-président des ventes de la division d'analyse prédictive pour la région EMEA chez SAP précise : « SAP disposait déjà d'outils permettant l'interprétation des données en faisant appel à la base de données HANA en vue d'établir des modélisations. Nous nous sommes toutefois rendu compte qu'ils ne s'adressaient qu'à des "sachant", des statisticiens professionnels qui connaissaient déjà la technologie. L'ambition désormais est de mieux pouvoir adresser nos solutions à d'autres départements comme le marketing par exemple ».

Le « pack » InfiniteInsight propose donc une série d'outils en fonction des besoins du professionnel. Il peut ainsi inclure un service visant à proposer la meilleure offre à un client en fonction de son profil (Predictive Offer), ou encore analyser quel client a le plus de chance de quitter une société (Predictive Retention).

Dans sa communication, SAP promet la création de « modèles prédictifs sans l'aide des experts en data mining ». Il faut comprendre que le groupe a favorisé l'automatisation des processus. Pour ce faire, le moteur Kxen permet ainsi de faire un choix des meilleurs algorithmes à utiliser en fonction du type de données disponibles et de la requête du client.

Matthieu Chouard, vice-président EMEA chez Kxen explique : « le but est d'utiliser des fonctions métier et non des algorithmes à proprement parler. En fait, nous ne faisons pas apparaitre le fonctionnement de la solution à ceux qui n'en ont tout simplement pas besoin, en particulier les équipes marketing. Mais nous nous adressons également à d'autres pans d'activité comme la maintenance prédictive, c'est-à-dire le moyen d'anticiper une panne de matériel ».

Jusqu'à présent, la stratégie de Kxen s'était particulièrement orientée vers une intégration de ses offres en mode OEM. La société proposait ainsi d'intégrer son moteur dans une solution classique d'ERP ou de CRM et a donc été en mesure de développer un catalogue de clients et de domaine d'activités conséquents. Kxen présente désormais des outils élaborés en particulier pour le secteur des Télécoms par exemple, celui de la Banque/Finance, l'e-business... Autant de références qui profiteront désormais à SAP.

De son côté, l'objectif pour le groupe allemand est désormais de renforcer l'intégration du moteur développé par Kxen au sein de ses propres outils. Ce dernier devrait d'ailleurs prochainement être intégré nativement au sein de HANA, la base de données In-Memory de SAP. La firme entend ainsi séduire les professionnels de la logistique ou de la vente en promettant des remontées d'informations et des modélisations en « temps réel ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top