Après le rachat de Hybris, SAP donne sa vision du e-commerce

Thomas Pontiroli
06 août 2013 à 18h42
0
Face aux opportunités d'affaires dans le domaine du e-commerce, estimées au niveau mondial à 40 milliards de dollars, SAP a procédé à plusieurs rachats pour asseoir sa présence auprès des professionnels du secteur. Après Ariba, l'allemand dévoile sa stratégie liée au rachat de Hybris.

00DC000006172950-photo-ariel-luedi-hybris.jpg
Ariel Luedi, Hybris
SAP s'offrait début juin Hybris, société suisse éditant des logiciels pour le e-commerce. Ce mardi, le géant allemand du progiciel en dit un peu plus sur sa stratégie en la matière, à l'occasion d'une conférence de presse mondiale organisée à New York. Derrière ce rachat, dont le montant n'a toujours pas été dévoilé, SAP entend aussi mettre à profit Hana, sa base de données stockée en mémoire vive, taillée pour le Big Data.

Jonathan Becher, responsable marketing chez SAP, rappelle que Hybris représente un volume de 1 million de produits cumulés dans les catalogues de ses clients. En termes de transactions, ce sont 500 000 commandes qui sont réalisées chaque jour.

Pour le représentant de SAP, l'intégration de Hana avec Hybris « aidera les distributeurs à atteindre rapidement les objectifs qu'ils s'étaient fixés sur cinq ans ».

Le défi de l'allemand est donc d'accélérer le traitement de l'immense base de données derrière les services de Hybris. Mais aussi d'améliorer les process liés à la consommation sur tous les canaux : en magasin, sur Internet, sur son mobile, etc. « Dans ce contexte, nous devons changer notre façon de penser et nous devons automatiser ces process », commente Jonathan Becher. Et d'ajouter que « la première préoccupation des revendeurs est de répondre aux attentes sur tous les points de contact ».


01CC000006172944-photo-sap-hybris-ariba.jpg


Face à cette problématique, Ariel Luedi, le PDG de Hybris, rappelle que « les consommateurs veulent obtenir la même réponse et le même traitement de la part du marchand, peu importe le canal, car ils connaissent les marques, mais pas les canaux ». Cela implique une gestion de bout en bout de la chaîne de valeur. C'est ce à quoi Hybris estime répondre, avec une offre de gestion de la relation client (CRM), de promotions pour générer des ventes ou une prise en charge des données produit et des inventaires.

Pour Ariel Luedi, la pierre angulaire d'une bonne exécution consiste à maîtriser ces nombreuses données et à gérer la complexité des process. Dans la mesure où 70% de ses clients ne sont pas clients SAP, il considère qu'il existe une grosse marge de manœuvre. Pour y parvenir, l'allemand compte aussi sur l'intégration d'Ariba, un éditeur de solutions cloud destinées aux commerçants, racheté mi-2012.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top