Devops, le développement agile est-il la norme en entreprise ?

01 juin 2018 à 15h36
0
Afin d'améliorer la rapidité des développements d'outils en entreprise, un mouvement, rapprochant les développeurs et les personnes présentes « sur le terrain » existe depuis 2009. Mais depuis sa théorisation, la méthode Devops a-t-elle pris son envol en France ?

00FA000007062962-photo-les-d-veloppeurs-d-applications.jpg
Devops est la contraction des termes développement et opérations. Par principe, il s'agit d'une méthode de travail permettant de rapprocher les équipes chargées du développement d'outils et de services de celles pouvant être amenées à les utiliser en interne ou celles présentes sur le terrain opérationnel.

L'idée sous-jacente de ce principe présenté en 2009 par le belge Patrick Debois est de permettre aux sociétés d'innover plus facilement, et donc de pouvoir anticiper ou réagir à une tendance plus rapidement. Cette méthode « agile » lie donc les développeurs aux personnes en charge des tests de qualité ou de performance d'un service.

Si ce type de fonctionnement censé raccourcir les échelons entre différentes équipes d'une entreprise a jusqu'à présent été porté par les géants américains de la Silicon Valley que sont les Google, Amazon et autres Yahoo, certaines entreprises en France adoptent ce type d'organisation (OVH, Free...) ou mettent en place des mesures permettant de répondre plus rapidement aux attentes du marché ou de la clientèle.

Toutefois, une société ne peut pas s'improviser du jour au lendemain « Devops compliant » et doit mettre en place les structures nécessaires en remodelant son organisation interne. A l'occasion des Techdays, Patrick Chanezon, ex-VMware et ex-Google, désormais responsable du développement Entreprise chez Microsoft précise : « le Devops dépend de la structure de la société. Par exemple, chez Amazon, ils ont constitué de petites équipes capables de communiquer facilement entre elles. Les gens de Netflix ont également agi sur ce volet en réorganisant leurs équipes pour répondre à ce principe Devops ».

Pour le responsable de Microsoft, l'important est donc de pouvoir agir en petit comité et de favoriser les retours rapides des opérationnels afin d'éventuellement apporter des modifications ou même rectifier le tir. « En fait, l'idée principale est de pouvoir raccourcir le temps entre la naissance d'une idée et sa réalisation », ajoute Patrick Chanezon.

00FA000007158780-photo-devops-ca-technologies.jpg
La mobilité, relais de croissance du Devops ?

Si le mouvement a été initié en 2009, les chantiers Devops tendent désormais à se multiplier en France. Certaines grandes structures font ainsi ce choix et orientent une partie de leurs projets vers cette méthode. Bastien Martins Da Torre, Manager DevOps Europe du Sud chez CA Technologies considère ainsi que « la courbe d'adoption, la vague sera plus forte en 2014 avec la mise en route de véritables chantiers portant le nom Devops. Le contexte de réduction des coûts s'y prête forcément ».

En pratique, cela se traduit par la mise en place d'outils permettant de simuler le comportement d'une application au niveau applicatif mais également des infrastructures en conditions réelles. Cette simulation permet alors de mieux établir les coûts de fonctionnement d'une application et de procéder à de multiples tests avant la mise en production.

Dans ce cadre, la Fnac et son service Fnac.com cherchait à pouvoir mettre à jour très régulièrement le contenu de son site Web. Pour ce faire, les équipes faisaient intervenir de nombreux éléments applicatifs, middleware mais aussi relatifs à son infrastructure. Le spécialiste de la culture a repris la main sur son processus de déploiement de ses applications et dispose désormais d'une console permettant de suspecter et d'anticiper hebdomadairement une défaillance applicative.

La méthode pourrait donc être davantage utilisée à l'avenir, grâce notamment à la mobilité. Bastien Martins Da Torre explique : « on note aujourd'hui la gourmandise vers les applications mobiles et cette typologie accélère le développement d'outillages propres. En ce sens, le besoin est d'autant plus important pour échanger les bonnes pratiques ». Devops pourrait donc s'accorder dans l'avenir aux futurs déploiements, notamment ceux entrepris en direction des plateformes mobiles.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Digischool : le spécialiste des contenus éducatifs vise l'international
Insolite : Sony vend un walkman étanche dans une bouteille d'eau
Canon EOS 1200D : un reflex premier prix et une application d'apprentissage pour débutant
Une sélection haute en couleurs
Les programmes numériques des candidats aux municipales à Paris
La plus grande attaque DDoS à ce jour vient de toucher l'Europe et les Etats-Unis
Censure : Microsoft au coeur d'une polémique pour son moteur Bing
Bien choisir son dispositif d’impression grand format
Sony renouvelle ses Cyber-shot à zooms puissants
GfK : l'essor de l'Ultra HD et des objets intelligents, c'est pour 2014
Haut de page