L'industrie des semi-conducteurs en hausse grâce à la DRAM

Par Thomas Pontiroli
le 06 décembre 2013
 0
Après deux années de baisse, la DRAM a repris des couleurs en 2013 et a tiré vers le haut l'industrie des semi-conducteurs dans son ensemble, réussissant à gommer les difficultés liées aux ventes de PC.

0104000005635486-photo-semiconducteur.jpg
L'industrie des semi-conducteurs a progressé en 2013 en dépit du marasme qui sévit dans l'industrie des PC. Porté par le succès des ventes de DRAM, le secteur a crû, entre 2012 et 2013, de 5,2% pour atteindre un chiffre d'affaires cumulé de plus de 315 milliards de dollars selon Gartner.

Dans le marché de la mémoire, la DRAM est en plein rebond après avoir vu ses revenus décliner pendant deux années consécutives, souligne le cabinet. La reprise a été entamée à la fin de l'année 2012 quand le marché s'est trouvé face à une situation de pénurie, causée par l'inflation passée.

En tête de ce classement, et indétrônable depuis 22 ans consécutifs, l'américain Intel s'octroie 15,2% de parts de marché, malgré un chiffre d'affaires 2013 estimé en recul annuel de 2,2%, à 48 milliards de dollars. Très solide sur la branche datacenter, Intel n'a pas réussi à compenser le recul des ventes des PC, qu'il équipe à plus de 80%. Dans le même temps, ses efforts sur les tablettes et le smartphones ne paient pas encore.

En deuxième position, Samsung réussit à progresser. Son activité de production de semi-conducteurs a d'ailleurs aidé le groupe à compenser le ralentissement de la croissance des ventes de ses smartphones au dernier trimestre, à un niveau inégalé depuis trois ans. Le sud-coréen capte 9,4% du marché des semi-conducteurs en 2013, avec un chiffre d'affaires en progression annuelle de 3,6%, à 28,6 milliards de dollars.

0244000006891870-photo-2013-semiconducteurs.jpg

Qualcomm, l'américain qui équipe neuf smartphones sur dix dans le monde avec ses system-on-chip (SoC), affiche l'un des plus forts dynamismes de l'industrie, un dynamisme qu'il tire bien sûr de sa forte dépendance au marché des téléphones intelligents et des tablettes. Les recettes 2013 de la société devraient progresser de 31% sur un an, pour atteindre 13,2 milliards de dollars et une part de marché de 5,5%.

L'industrie reste néanmoins opposée à un « certain nombre de vents contraires », explique Andrew Norwood, responsable de recherche chez Gartner. Sur les PC, il y a bien sûr le déclin annuel des ventes de 10%. Mais le segment des smartphones est aussi concerné, en raison de « signes de saturation sur le haut de gamme », où sont réalisées les plus grosses marges - les mobiles bas et milieu de gamme se vendent toujours bien.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Le Honor 20i, qui devait être présenté le 21 mai, fuite sur un site de vente
Les puces 5G by Apple ne seront probablement pas une réalité avant plusieurs années
La Tesla Model 3 est la voiture qui se vend le mieux en Norvège, aux Pays-Bas et en Suisse
Lime vous indiquera bientôt si vous êtes trop saoul pour grimper sur une trottinette
Mega Drive Mini : SEGA confirme dix nouveaux titres (et pas des moindres)
Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
L'UE vote en faveur d'une nouvelle limite d'émission de CO2 pour les camions
Test LIFX Beam : l’éclairage connecté au service du design d’intérieur
Oups : Facebook a
Programmation : quels langages sont les plus recherchés et rémunérateurs ?
Google et Amazon font la paix : Chromecast va désormais supporter Amazon Prime Video
scroll top