TSMC affiche un bénéfice record pour le troisième trimestre

Par
Le 25 octobre 2012
 0
Porté par des ventes de smartphones soutenues, et grâce à de meilleurs rendements sur le 28 nm, le fondeur taïwanais publie des résultats en nette hausse. La fin de l'année sera moins bonne.

00c8000003183748-photo-tsmc.jpg
TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Co) sort de ce troisième trimestre avec un chiffre d'affaires en croissance de 33% sur un an, pour s'établir à 3,7 milliards d'euros (141 milliardsde dollars de Taïwan), pour un bénéfice en forte hausse, de 62%, à 1,3 milliard d'euros (49 milliards de dollars de Taïwan). Comparé au deuxième trimestre 2012, la progression des ventes de TSMC a atteint 10,5%.

Cette croissance s'explique notamment par la vigueur de la demande en smartphones et tablettes dans le monde. La plupart des fabricants de ces appareils étant de type fabless - ils ne possèdent pas les usines pour fabriquer les composants qu'ils conçoivent -, le fondeur taïwanais joue un rôle majeur dans cette industrie. C'est lui qui est chargé par exemple de confectionner le SnapDragon S4 de Qualcomm. Lequel équipe un smartphone sur deux dans le monde avec ses processeurs, tous modèles confondus. Rappelons qu'au deuxième trimestre, IDC rapportait que 153 millions de smartphones avaient été écoulés dans le monde en trois mois, 42% en plus sur un an.

TSMC tire la moitié de son chiffre d'affaires de sa branche communication, soit 1,8 milliard d'euros, en hausse annuelle de 11%. La division industrielle a progressé quant à elle de 17% sur la période pour représenter 24% des recettes du groupe. Quant à la branche ordinateurs, elle a progressé de 4% et pèse un cinquième des revenus de TSMC.

Dans son communiqué, TSMC indique avoir plus que doublé les livraisons de puces gravées en 28 nm durant le trimestre, confirmant une information d'août selon laquelle le fondeur avait amélioré son taux de rendement sur ce procédé de gravure. Le taïwanais indique que les puces 28 nm représentent désormais 13% des recettes. Une performance permise par l'amélioration de la capacité de production des wafers 300 mm, en hausse de 21%, contre 14% pour l'ensemble des procédés. Dans le reste de la production, 22% concerne la technologie 65 nm et 27% le 40 nm.

Malgré ses progrès, TSMC ne s'attend pas à un accroissement de son chiffre d'affaires au quatrième trimestre : il avoisinerait les 3,4 milliards d'euros (130 trillions de dollars de Taïwan). Le groupe a fait part de ses inquiétudes sur l'augmentation des stocks dans l'industrie automobile et informatique, qui pourraient affecter ses résultats sur la fin de l'année. Par ailleurs, la mauvaise forme de Texas Instruments, gros client de TSMC, et dont les résultats trimestriels se sont révélés inférieurs aux attentes, alimentent également les craintes du taïwanais pour les prochains mois.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top