Windows 8 : Microsoft tente de séduire les entreprises au CeBIT

01 juin 2018 à 15h36
0
Une semaine après la mise à disposition de la première version de test grand public du futur Windows 8, réalisée depuis le MWC de Barcelone, Microsoft remet le couvert à l'occasion du CeBIT, en s'adressant cette fois aux entreprises. Pour l'éditeur, il importe en effet que ces dernières adhèrent à la philosophie Metro...

0096000005011428-photo-microsoft-kevin-turner.jpg
Avec une orientation toujours plus professionnelle, le CeBIT constitue un terrain de jeu rêvé pour Microsoft qui, après s'être adressé au grand public, cherche maintenant à faire valoir les mérites de Windows 8 auprès des entreprises. Bien qu'il affirme avoir encore quelques atouts spécifiquement business dans sa manche, le credo de l'éditeur se résume pour l'instant à la proposition suivante : « Windows 8, c'est tout Windows 7, mais en mieux puisqu'on dispose désormais d'une interface que l'utilisateur aura envie d'utiliser ». Fera-t-elle mouche ?

Kevin Turner et Erwin Visser, respectivement directeur opérationnel de Microsoft (COO) et directeur au sein de la divison Windows, ont déroulé mardi à deux reprises l'argumentaire destiné à Metro, d'abord face à une assistance de professionnels, puis devant la presse. Base de la démonstration : quelques scénarios d'usage, visant tout d'abord à illustrer le confort d'utilisation qui résulte de l'utilisation de Metro, avec ses « tuiles » dynamiques, ses visuels colorés et, surtout, sa capacité à répondre aussi bien au doigt, via écran tactile, qu'au clavier et à la souris.

Sont donc passés en revue le système d'authentification, la sortie de veille instantanée, les fonctions de personnalisation de Metro, ou la facilité avec laquelle on peut, à tout endroit, faire surgir les désormais fameux « charms » donnant par exemple accès à la recherche contextuelle. Erwin Visser prend également soin de rappeler que certaines fonctions emblématiques de Windows 7, telles que l'épinglage d'une application à la barre des tâches ou la juxtaposition automatique de deux fenêtres à l'écran, restent au programme de Windows 8... avec quelques raffinements supplémentaires, comme la possibilité de faire apparaître sur un tiers de l'écran une application Metro, adaptée à cet affichage réduit, aux côtés du bureau Windows tel qu'on le connait aujourd'hui.

0190000005011458-photo-conf-rence-cebit-microsoft-sans-compromis.jpg

Rapide retour enfin sur la (prometteuse) nouvelle version de Windows To Go (votre environnement Windows sur clé USB, réservé aux entreprises), particulièrement efficace, ainsi que sur les nouveaux atouts de Windows 8 en matière de sécurité, avec d'une part le Secure Boot (contrôle de l'intégrité de la chaîne de démarrage), et de l'autre le Trusted Boot (réparation du système lors de la séquence d'amorçage en cas d'infection).

Tour à tour, les deux intervenants rappellent régulièrement que les applications actuelles, telles que Word ou Excel, s'exécutent sans coup férir au sein du nouveau système. D'autres profitent déjà de futurs équivalents Metro, comme Dynamics, avec une interface de démonstration qui s'intègre effectivement parfaitement à son nouvel environnement.

0190000005011454-photo-conf-rence-cebit-microsoft-2.jpg

Sans entrer plus avant dans les autres nouveautés du système, et tout particulièrement celles qui concernent l'environnement Bureau (gestionnaires des tâches, utilitaire de copie, etc.), Kevin Turner revient ensuite sur ce qui constitue selon lui la proposition de valeur fondatrice de Windows 8 en entreprise. « Tous les jours, les responsables des systèmes d'information sont confrontés au phénomène du Bring Your Own Device. Les utilisateurs veulent plus de flexibilité, et cela créée de nouveaux challenges. Les applications ou les appareils ne sont pas un problème, nous pouvons les gérer », a-t-il déclaré mardi.

Le « Bring Your Own Device », ou amène ton propre appareil, participe à cette tendance parfois qualifiée de consumérisation de l'IT, selon laquelle les utilisateurs aspirent de plus en plus à retrouver, au sein de l'entreprise, les appareils, services et interfaces dont ils ont l'habitude dans leur quotidien personnel. Pour une direction informatique, qui souhaite logiquement éviter la dilution des usages professionnels, un environnement unifié répondant aux exigences de conformité de la société tout en favorisant l'épanouissement des collaborateurs, constitue logiquement une promesse séduisante.

Reste un problème, et de taille : une entreprise dont les collaborateurs font un usage traditionnel du PC verra-t-elle vraiment l'intérêt de migrer vers Windows 8 ? La question se fait d'autant plus pressante que de nombreuses zones d'ombre subsistent, et laissent peser quelques doutes quant au « Aucun compromis » revendiqué par Microsoft. Interrogé, Erwin Visser n'a par exemple pas voulu répondre à une question relative à la possibilité de faire accéder une tablette Windows On Arm aux annuaires Active Directory... En attendant, l'éditeur appelle les entreprises à se forger leur propre avis en téléchargeant, elles aussi, la Consumer Preview.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'Android Market devient Google Play
L'Open Invention Network étoffe sa base de brevets protégeant Linux
 Logitech BH320 : écouteurs et microphone optimisés pour Microsoft Lync
Apple veut une redevance sur les smartphones Android vendus par Samsung et Motorola
Canal+ tacle les
CeBIT 2012 : Barebone Ivy Bridge en Z77 chez Shuttle
CeBIT 2012 : Intel lance ses Xeon E5-2600
AMD Radeon HD 7850 et 7870 : une vingtaine de cartes dès le lancement
L'ANFR critique à son tour les mesures du réseau Free Mobile (MàJ)
CeBIT 2012 : Secusmart, une carte microSD qui chiffre les appels
Haut de page