Windows To Go : lancer Windows 8 depuis une clé USB

16 septembre 2011 à 00h47
0
Avec Windows To Go, Microsoft proposera aux entreprises de doter leurs employés de clés USB embarquant une installation exécutable de Windows 8. Quelle que soit la machine qui lui sert d'hôte, l'utilisateur conserve donc avec lui son environnement de travail.

Si les environnements portables n'ont rien de nouveau, c'est la première fois que Microsoft entreprend de faire fonctionner une installation complète de Windows depuis une clé (ou un disque dur) USB. Réservée aux entreprises, la fonction Windows To Go permettra en effet de déployer sur des clés USB une image complète, éventuellement enrichie de logiciels tiers, de Windows 8. S'il est paramétré pour démarrer à partir d'un port USB, l'ordinateur dans lequel la clé est branchée amorcera alors automatiquement le système contenu par cette dernière. Il est logiquement conseillé de faire appel à des périphériques USB 3.0, afin que la bande passante ne soit pas un frein trop important aux performances du système.

Depuis ce Windows 8 portable, on accède à l'intégralité des ressources matérielles de la machine, ce qui signifie que l'on peut utiliser lecteur optique, liaison réseau, webcam, écran tactile et autres périphériques comme si l'on exécutait directement le système hôte. Le seul composant qui n'est pas accessible est le disque dur de l'ordinateur concerné. Celui-ci est en effet « déconnecté », afin que l'utilisateur d'un jour ne puisse pas en modifier le contenu.

01CC000004588040-photo-windows-to-go.jpg

Ici Windows 8 est exécuté en mode Windows To Go depuis une clé USB 32 Go

En mode Windows To Go, c'est donc la clé USB qui apparaît comme la partition système au sein du Poste de travail. Une fois sa session de travail achevée, il n'y a qu'à lancer normalement l'extinction du système et à en retirer sa clé pour pouvoir aller l'utiliser ailleurs. Les éventuels documents, préférences ou historiques sont bien entendus conservés. En cas de retrait impromptu de la clé, le système est immédiatement gelé. L'utilisateur a alors 60 secondes pour la rebrancher et faire repartir le système. S'il ne le fait pas, la machine s'éteint automatiquement.

Ce Windows portable s'adresse donc à tous les professionnels amenés à côtoyer régulièrement des machines dont l'usage ne leur est pas exclusivement dévolu.

Microsoft indique avoir optimisé ses piles dédiées à la gestion de l'USB 2.0 et 3.0 pour être en mesure de proposer ce nouveau scénario, notamment pour pouvoir gérer simplement la phase de démarrage, autoriser la mise en veille et gérer correctement la mémoire virtuelle.

Les prérequis techniques préconiseront vraisemblablement l'installation sur des clés d'une capacité minimale de 32 Go. La clé proprement dite embarque quant à elle deux partitions. La première, d'environ 300 Mo et formatée en FAT32, embarque deux zones d'amorçage (MBR) spécifiques, l'une gérant les BIOS traditionnels tandis que l'autre est réservée à l'UEFI. La partition principale, qui embarque donc le système et les données utilisateurs, est quant à elle formatée en NTFS. Microsoft assure que son système portable fonctionnera sur les machines munies d'une protection Bitlocker.

01CC000004588038-photo-windows-to-go.jpg

Le système commence par installer les pilotes nécessaires à la gestion de la machine

Pour profiter de Windows To Go, il faudra logiquement paramétrer soi-même le BIOS de la machine concernée pour qu'elle prenne en compte le port USB dans la séquence de démarrage. Microsoft promet toutefois que les entreprises qui font appel à ses outils de déploiement pourront profiter d'une option dédiée, directement accessible depuis le poste de travail, permettant de signaler au BIOS que si une clé Windows To Go est détectée, il doit la prendre en compte avant le disque dur.

Lorsqu'il est connecté pour la première fois à une machine, ce Windows 8 portable doit commencer par installer les pilotes nécessaires (comme dans le cas d'une installation standard). Pour que le processus n'ait pas à être répété à chaque fois, Microsoft explique que les machines qui sortiront avec Windows 8 pourront être identifiées au moyen d'un identifiant unique situé au niveau firmware, le SMBIOS UDID. Windows To Go saura se souvenir de cet identifiant, ce qui permettra, lorsqu'on revient sur la machine en question, de ne charger que les pilotes nécessaires.

Microsoft n'a pour l'instant pas précisé quelles seraient les licences associées à ce nouveau « Windows 8 portable ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top