Western Digital a les mains libres pour racheter la division Hitachi stockage

Par
Le 23 novembre 2011
 0
Le p-dg du spécialiste des disques durs avait déjà affiché son optimisme quant à l'autorisation par les autorités du rachat de la division stockage d'Hitachi. Cette fois l'annonce est officielle puisque la Commission européenne a validé le projet d'acquisition.

00fa000001741796-photo-logo-western-digital.jpg
L'Europe vient d'accepter le projet de rachat d'Hitachi Global Storage Technology (une filiale d'Hitachi basée à Singapour) par l'américain Western Digital. La Commission européenne indique que cette autorisation reste cependant « subordonnée à la cession de certains actifs essentiels pour la production des lecteurs de disques durs 3,5" (HDD), notamment une usine de production ».

L'institution communautaire devait en effet se pencher sur ce rachat au vu notamment du rapprochement opéré entre Seagate et Samsung dans le même secteur. La Commission devait donc s'assurer que les règles de la concurrence seront bien respectées entre les différents acteurs. Désormais, l'UE précise que trois fournisseurs de HDD vont se partager le marché européen : Western Digital, Seagate/Samsung et Toshiba.

Dans un communiqué, l'Europe ajoute qu'il existe des marchés mondiaux « distincts pour les HDD en fonction de leur format (3,5" ou 2,5") et de leur utilisation finale. La Commission a également mis en évidence un marché distinct pour les lecteurs de disques durs externes ».

Par contre, en ce qui concerne les 3,5", la Commission est plus réservée. Elle considère que l'arrivée récente de Toshiba (Enterprise Business Critical 3,5") risque de ne pas mettre suffisamment de pression concurrentielle sur la nouvelle entité et Seagate/Samsung. C'est pourquoi elle a motivé sa décision en demandant à Hitachi de céder également l'une de ses usines de production.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top