Brouillage 4G : l'Arcep lance une consultation sur les fréquences émises par les micros sans-fil

Par
Le 20 octobre 2011
 0
Le régulateur des télécoms vient de lancer une consultation portant sur les possibles brouillages de la 4G par des fréquences émises par les micros sans-fil. Ces rendez-vous sont destinés à protéger les réseaux de très haut débit mobile qui seront prochainement déployés.

00fa000004001602-photo-4g.jpg
L'Arcep tente d'anticiper les éventuels brouillages que pourraient causer des micros sans-fil utilisant les bandes de fréquences 470 - 789 MHz et 823 - 832 MHz. L'autorité lance donc une consultation auprès des professionnels afin de déterminer si ce type de matériel peut brouiller les fréquences 4G.

Dans un communiqué, le régulateur des Télécoms précise donc que « le projet de décision mis en consultation vise à offrir plus de capacité et de souplesse d'utilisation aux équipements auxiliaires sonores de conception de programmes et de radiodiffusion ». Il ajoute que les contributions peuvent lui être transmises au plus tard le lundi 14 novembre 2011.

Pour rappel, une polémique a éclaté depuis que Bouygues a estimé que certaines fréquences destinées au très haut débit mobile entraient en conflit avec les fréquences TNT. A en croire l'opérateur, 20 % des foyers seraient concernés. Afin de trouver une solution à ce brouillage, le gouvernement a proposé, dans le cadre de son budget pour 2012, de faire supporter aux opérateurs les coûts des brouillages de la TNT par les fréquences mobiles 4G.

En conséquence, les opérateurs devront donc mettre la main à la poche en fonction de la part de brouillage qu'ils occasionnent.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top