Toshiba et d'autres fabricants de dalles attaqués pour entente sur les prix

Par
Le 17 juin 2011
 0
00fa000001793542-photo-toshiba-logo.jpg
PC Richard & Son, un distributeur d'électronique américain notamment spécialisé dans les équipements multimédias, vient de porter plainte contre Toshiba, Sharp, et au moins 13 autres fabricants de dalles LCD. Pour le commerçant, ces fabricants ont formé une entente sur les prix, afin d'éviter leur baisse.

PC Richard & Son a déposé une plainte contre plusieurs fabricants de dalles LCD, parmi lesquels Sharp et Toshiba. Elle a été remplie dans l'Etat de New-York, aux Etats-Unis, et trois autres commerçants, Pontiac, ABC Appliance, et Marta Cooperative of America, ont rejoint la plainte qui a également été déposée devant une cour du Michigan, autre Etat américain.

00c8000003576126-photo-sharp-logo.jpg
Selon les deux documents transmis à la justice, la quinzaine d'entreprises visées ont commencé à se rencontrer en 1996 pour former une entente sur les prix des dalles LCD, ainsi que sur les volumes produits. Elles se seraient « rencontrées en personne ou auraient communiqué par d'autres moyens pour s'entendre sur les prix des produits LCD et sur le montant de produits LCD que chacun produirait. » Une entente punie par la justice américaine (comme en Europe, d'ailleurs).

Ni Toshiba ni Sharp, les deux plus grosses entreprises visées par la plainte, n'ont fait de commentaire jusqu'à présent. Toshiba serait en train d'examiner les faits qui lui sont reprochés, et Sharp préfère ne rien déclarer pour l'instant. Mais sept autres entreprises accusées ont admis avoir participé à une entente sur les prix, et ont dû verser des millions de dollars d'amende, alors qu'un autre distributeur, Best Buy, les avait attaquées l'an dernier.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top