Acquisition d'ITA Software : les comparateurs de billets d'avions se dressent contre Google

Par
Le 27 octobre 2010
 0
00fa000003499126-photo-ita-software.jpg
Le rachat d'ITA Software par Google fait beaucoup de bruit outre-Atlantique. Il était évident que l'entrée dans le giron de Google de cet éditeur d'un système de gestion des réservations aériennes, qui compte beaucoup de compagnies dans ses clients, ne plairait pas. Mais la coalition est particulièrement large pour tenter de bloquer le processus d'acquisition. Elle vient d'annoncer qu'elle allait entreprendre une action devant le ministère de la justice des Etats-Unis.

Parmi les opposants au rachat, on trouve évidemment de nombreux sites dédiés au tourisme. Expedia, Hotwire, TripAdvisor, Travelocity ou encore SideStep et Kayak sont inquiets. « Google pourrait limiter l'accès au logiciel d'ITA, utilisé par de nombreux sites de comparaison de prix des vols. »

Google entend pourtant honorer les contrats d'ITA Software en cours. Mais ça ne suffit pas aux sites qui l'utilisent, qui estiment que Google pourrait diriger les visiteurs sur les résultats qui l'arrangent le plus. La promesse de Google de ne pas vendre directement de billets, et l'assurance qu'il souhaite utiliser ITA Software pour une meilleure pertinence des résultats, ne calme pas non plus l'anxiété des comparateurs de vols.

La coalition, baptisée FairSearch.org, a d'ailleurs reçu un soutien a priori suprenant : celui de Microsoft. Rappelons tout de même que l'intérêt de l'éditeur de Redmond est assez évident ici, puisque son nouveau moteur de recherche Bing propose des comparatifs de billets d'avion directement dans ses résultats de recherche. Le géant pourrait donc lui aussi être touché par un rachat pour Google.

Pour mémoire, Google a signé en juillet dernier un accord final pour le rachat d'ITA Software pour 700 millions de dollars.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top