Xiaomi Mi 8 Explorer : de faux composants en guise de capot

Par
Le 31 juillet 2018
 0
capture dÂ

Si les composants à l'arrière du Mi 8 Explorer avaient été définis comme étant « réels », il s'avère que ceux-ci ne sont pas fonctionnels pour autant.

Xiaomi annonce le Face ID sur son prochain Flagship


Au mois de juin, Xiaomi dévoilait sa nouvelle gamme de smartphones : les modèles Mi 8 SE, Mi 8 et Mi 8 Explorer. Concernant ce dernier, il est l'équivalent de l'iPhone X d'Apple. Outre le fait de pouvoir déverrouiller son mobile avec son empreinte digitale en posant son doigt sur l'écran, le Mi 8 Explorer embarque un système Face ID au moins aussi performant que celui de son concurrent américain.



De « vrais » composants pas si fonctionnels


Néanmoins, l'un des points qui posait question était ce circuit imprimé situé sous la face arrière translucide du mobile. De prime abord, les photos laissaient entendre que l'aspect transparent de la vitre permettait de pouvoir observer facilement les composants faisant fonctionner le téléphone. Certains avaient alors fait part de leur scepticisme, arguant du fait que les composants de la marque ne sont pas aussi bien agencés d'ordinaire. Pour sa part, le constructeur chinois avait alors soutenu que les composants étaient « vrais », bien qu'ils ne fonctionnent pas. Selon de récentes photos partagées sur Twitter, le circuit imprimé ne serait qu'un autocollant conçu seulement pour l'esthétique, et chargé de couvrir les réels (et fonctionnels) composants du smartphone. De plus, les clichés montrent bien que les composants sont beaucoup trop bien alignés pour permettre qu'une interaction électronique est lieu entre eux.




Outre le fait que Xiaomi n'ait pas été réellement honnête avec ses utilisateurs, Android Authority souligne à raison que le constructeur aurait pu se tourner vers une fonctionnalité plus utile. Là où la firme a fait le choix d'ajouter de faux composants, elle aurait pu, par exemple, équiper le mobile d'une prise jack.
Modifié le 31/07/2018 à 17h29
scroll top