Xiaomi présente son CyberDog (inspiré par Black Mirror ?)

11 août 2021 à 09h35
11
Cyberdog © Xiaomi
© Xiaomi

Xiaomi vient de dévoiler un robot quadrupède baptisé « CyberDog ». Il s’agit d’une machine expérimentale, open source, livrée uniquement en Chine dans un premier temps.

Le CyberDog est assez similaire à ce que propose le Spot de Boston Dynamics. Il a cependant l’avantage d’être plus ouvert pour les développeurs et surtout de coûter beaucoup moins cher.

Un robot semi-autonome

Le CyberDog est doté d’un riche ensemble de fonctionnalités qui permettront aux développeurs de profiter d’une solide plateforme pour créer de nouvelles applications. Son supercalculateur IA est articulé autour du NVIDIA Jetson Xavier NX, qui intègre 384 cœurs CUDA, 48 cœurs Tensor, six CPU Carmel ARM et deux moteurs d’accélération NVDLA dédiés au deep learning.

Le prototype est propulsé par des servomoteurs développés en interne par le géant chinois. Selon Xiaomi, le CyberDog est capable d’effectuer des sauts périlleux arrière, de trotter à une vitesse de 3,2 m/s (contre 3,9 m/s pour Spot) et de supporter un poids de 3 kg (contre 5,2 kg pour Spot).

De nombreux capteurs sont disposés un peu partout sur sa structure : citons les capteurs tactiles, un module GPS, six microphones, un objectif fisheye ultra grand-angle et la caméra RealSense D450 d’Intel qui permet de déterminer la profondeur. Grâce à ces composants, la navigation du robot est semi-autonome.

Xiaomi n'est pas peu fier de son bijou : « CyberDog peut analyser son environnement en temps réel, créer des cartes de navigation, tracer sa destination et éviter les obstacles. Couplé à la posture humaine et au suivi par reconnaissance faciale, CyberDog est capable de suivre son propriétaire et de contourner les obstacles ».

Toujours un prototype, réservé à 1 000 unités

Pour le moment, Xiaomi ne va pas vendre ce produit en tant que tel. L'entreprise va plutôt en distribuer 1 000 exemplaires aux « fans de Xiaomi, aux ingénieurs et aux passionnés de robotique afin qu’ils explorent ensemble les immenses possibilités du CyberDog ».

Cela permettra à l’entreprise d’obtenir plusieurs retours ainsi que les premières innovations logicielles. La marque a beaucoup insisté sur le côté relationnel que peut avoir le CyberDog avec son propriétaire.

Il est notamment en mesure de le suivre grâce à la reconnaissance faciale, peut être appelé avec certains assistants vocaux et agir comme un véritable animal de compagnie. On est bien loin du robot chien tueur aperçu dans un épisode de la saison 4 de Black Mirror.

La personnalisation est largement mise en avant par Xiaomi, qui n’a pas oublié d’inclure trois ports USB type C et un port HDMI ainsi qu’une capacité de stockage de 128 Go (SSD). Les futurs développeurs pourront ainsi y intégrer de nouveaux logiciels ou matériels.

Le Cyberdog est d’ores et déjà lancé, en Chine. Le chien robot est limité à 1 000 unités, pour un prix de 1 300 euros (9 999 yuans).

Sources : Engadget , The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
10
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Pour les 40 ans du TGV, la SNCF dévoile son projet de train à grand vitesse du futur
Aviation électrique : le
L'ONU appelle à un moratoire sur certains usages de l'intelligence artificielle
La Wikimedia Foundation organise une compétition pour améliorer le légendage des images Wikipédia
Lynx R-1 : le casque de réalité mixte d'une jeune start-up française pourrait faire de l'ombre au Quest 2
L’armée de l’Air et de l’Espace se lance dans le prêt-à-porter et accessoires, avec sa propre marque
La start-up toulousaine Beyond Aero dévoile son projet d'avion léger à hydrogène
JetPack Aviation a trouvé un premier client militaire pour ses jetpacks, en attendant de faire voler son moto-speeder
Singapour teste Xavier, son « robot patrouilleur » anti-incivilités
La NASA teste le taxi volant de Joby Aviation pour modéliser l'espace aérien de demain
Haut de page